827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Visite d'amis
Un copain est passé à la maison pour venir voir ses emails sur sa boite. Il était accompagné de son cousin que je ne connaissais pas. Tous deux étaient en survêtement avec des t-shirt. Pascal s'est mit à l'ordinateur. Son cousin David s'est assis sur le canapé en face de la télévision. Moi je me suis assis sur une chaise près de l'ordinateur mais en face pour ne pas regarder l'écran pendant qu'il lisait ses messages. Après un bon moment, David dit : - bon on y vas - Ben attends, je veux chatter un peu. Tu n'as qu'a regarder une cassette de sexe, dit Pascal,
- C'est vrai tu as des cassettes de cul ? Moi je lui dis : - oui vas-y, pas de problèmes mais prends celles du haut car celles du bas il n'y a pas de filles - quoi ? les cassettes où c'est marqué « cool » y a pas de filles ? - non non, je lui réponds, il n'y a que des mecs dessus. Ce sont des jeunes en vacances. David rigole et me dit : - allez arrête, ça n'existe pas des cassettes comme ça. Et bien sur, il en prend une et l'entre dans le magnéto. Et il regarde pendant que Pascal et moi on discute au pc. Apres un moment, je tourne la tête et je vois David qui a les jambes allongées et un peu écartées sur le canapé. Une bosse tend le tissu à l'avant de son pantalon. Pascal regarde aussi et il dit : - Alors cousin tu bandes sec ? - Ah oui putain, je ne pensais pas bander à mort devant des types mais qu'est ce qu'ils sucent bien les salopes. J'aimerai bien être à leur place ! - Ouais, dit Pascal. Moi je me ferai lécher les couilles pendant que je me caresse la queue. Moi je rigole. Je regarde Pascal. Il me fait un clin d'oeil, se lève, enlève son pantalon de survêtement. Il est juste avec son slip. David panique un peu. Il dit à Pascal : - Et tu fais quoi la ? - Je ne suis pas un puceau comme toi. Je vais me faire lécher les couilles. En disant cela, Pascal tourne un peu le fauteuil du bureau vers la droite. Il écarte ses jambes. Avec sa main, il prend le bas de son slip et le met vers la droite. Il a ses couilles qui sortent alors et pendent dehors. Il avance un peu sur le fauteuil pour que ses couilles pendent bien hors du fauteuil. Il me dit : - tu me lèches les couilles mais tu ne touches pas à ma bête avec tes mains et ta bouche. Moi, ne me faisant pas prier, je me mets à genoux entre ses jambes avec mes mains sur le sol. J'avance ma langue. Je commence à lécher les couilles de Pascal avec des petits coups de langue. Lui se caresse le sexe qui est encore dans le slip mais dont la tête dépasse largement, collée à son ventre. Chaque fois que je monte pour prendre l'objet de mon désir dans ma bouche, Pascal me donne une claque sur la tête. - Je t'ai dis de lécher mes couilles uniquement et de ne pas toucher ma bite. Allez lèche bien en dessous, oui comme ça. Embrasse-les bien, prends les dans ta bouche, suce les comme un bonbon. Tu aimes ça, je sais que tu aimes ça. Moi je bande a mort. J'ai ma queue tendue à fond et je suis super excité. Je suis ainsi à genoux devant lui. Je dois garder mes mains sur le tapis pour ne pas tomber. Pascal avance ses hanches encore plus sur le bord et se soulève un peu pour que je puisse bien le lécher en dessous. David que je ne vois pas dans ma position dit : - Putain les pédés ces deux la. Waouw ! je veux voir ça ! il se lève alors et viens derrière moi. Il se penche au dessus de moi pour regarder de plus près. - Allez Pascal met lui ta bite dans la bouche. Enfonce lui. Il a posé ses mains sur mon dos et il s'appuie pour bien regarder. Pascal repousse ma tête. Il retire son slip. Il prend mes cheveux et attire ma tête juste devant son sexe tendu comme c'est pas possible. Il garde ma bouche écartée à quelques centimètres de son gland. Je n'arrive pas à l'atteindre avec ma langue. Parfois il rapproche ma tête mais jamais assez pour que je puisse la toucher. Les mains de David ont descendu sur mon dos. Je sens qu'il masse mes fesses. Il me fait un peu mal. Pascal tend sa queue à ma bouche et la rentre entre mes lèvres, il ferme ses deux mains dans mon cou pour bien me caler et me dit : - mets tes mains dans ton dos. Je croise mes mains dans mon dos. Je suis en déséquilibre et donc je m'enfonce encore plus loin sa queue dans ma bouche. Pascal se penche au dessus de moi. Je sens son ventre et son torse sur ma tête. Avec les deux mains, il m'écarte durement les fesses. Il dis a David : - Allez ça y est ! vas y ! encule le ! - Tu crois, je peux ?. Sans attendre la réponse, David se met à genoux derrière moi. Il ne se déshabille pas. Juste avec une main il baisse l'avant de son pantalon. Avec l'autre main il attrape son sexe bien droit et rouge. Il crache trois ou quatre fois sur mon cul. Je sens son gland chaud qui frotte la salive contre mon trou. Il s'arrête contre l'entrée et puis il pousse tout doucement son monstre dans mon ventre. Je sens la chaleur qui rentre, qui rentre. Il va lentement, se retire, rentre, se retire très lentement. Pascal, lui, donne des coups de reins en se soulevant du fauteuil. Il frappe sur mes fesses bien fort. Chaque fois j'ai un sursaut et je ferme mes fesses qui se serrent alors autour de la matraque de David dans mon cul. Tous les deux commencent à parler, à discuter. Je voudrais bien me branler en même temps mais j'ai les mains dans mon dos et dès que je les lâche Pascal me dit de les remettre. Je sans son sexe gonfler et vibrer dans ma bouche. Pascal envoie son sperme au fond de ma gorge et garde bien son ventre collé à moi pour rester dans cette caverne chaude et humide. David accélère. Puis tout d'un coup il se couche sur mon dos, passe ses mains par dessous mes bras. Il attrape mes épaules et tire vers lui d'un coup sec. Et la, il se vide en tremblant dans mon ventre et reste ainsi sans bouger. Je sens la sève monter en moi. J'ai envie de jouir ! ! Je me couche sur le dos sur une petite table. Avec la tête hors de la table et les jambes également. Cette fois, c'est Pascal, qui est venu, debout entre mes jambes. Il a mit mes pieds sur ses épaules et il me pénètre d'un coup sec sans problème. David est venu de l'autre côte, là ou j'avais ma tête en arrière. Il s'est penché avec ses mains sur la table. J'ai ouvert la bouche et il a rentré sa queue. J'ai alors attrapé mon sexe qui n'en pouvait plus et je me suis branlé comme un fou. Nous avons joui tous les trois en même temps. Je les ai éclaboussé, David s'est retiré de ma bouche et son sperme à volé sur mon visage et mon cou. Quant à Pascal, il à tout craché sur mon ventre. On a prit une douche ensuite tous les trois en rigolant comme des fous. On s'est promis de remettre ça........

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.