827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Mon Banquier
Ce jour-là, je devais aller à la banque pour régler un problème de découvert qui se faisait un peu plus important chaque jour. J'avais pris un rendez-vous avec Cécile, une vieille amie d'enfance, qui se trouvait aussi être ma conseillère financière.
J'arrivai à la banque avec quinze minutes d'avance. Notre entretien serait certainement de courte durée, puisque l'agence allait fermer d'ici peu de temps.
Je me suis installé sur un fauteuil et j'ai lu quelques brochures qui se trouvaient là, quand j'entendis mon nom. Mais la voix qui m'appelait n'était pas celle de Cécile ! Je levai la tête, un peu surpris, et découvris un bel homme d'une trentaine d'années pas plus ! Grand, brun, yeux bleus et peau mate ! Tout à fait le genre d'homme qui me plaît en général !
Je le suivis pour entrer dans son bureau et lui demandai où était mon amie. Il m'apprit qu'elle avait pris quelques jours de vacances, mais que je ne devais pas m'inquiéter, qu'il connaissait mon dossier.
Je m'assis sur le siège qu'il me proposait, pas très à l'aise de devoir parler de mes problèmes d'argent avec un inconnu et, pire encore, d'en parler avec un homme dont j'avais très envie !
Il sortit mon dossier d'un tiroir et commença à me dire que, pour régulariser mon compte, il me faudrait un certain temps, mais qu'il ferait tout pour m'aider de son mieux.
Il se leva, fit le tour de son bureau, et vint s'assoir sur le fauteuil à côté de moi, me faisant face. Certainement une façon de me mettre en confiance... Et ça marchait !
Sa voix était posée, douce et je me mis à l'imaginer me dire des choses cochonnes ! Je sortis de mes pensées en me rendant compte que j'avais un début d'érection !
Il le vit aussi, car je pus percevoir sur son visage un petit sourire qui voulait tout dire ! Bizarrement, cela ne me posa pas de problème ! Je l'imaginai complètement nu, me dominant, et mon érection se faisait de plus en plus prononcée...
Il continua à me parler de mes problèmes tout en se levant. C'est à peine si je l'écoutais ! Il se dirigea vers la porte et la ferma à clef... Il baissa ensuite les stores. Visiblement, il n'y avait plus personne dans la banque ! Nous n'étions plus que tous les deux ! Il revint vers moi et me dit, droit dans les yeux :
- Il va falloir qu'on s'entende, toi et moi, si tu veux que ton dossier soit moins important !
J'étais tellement surpris que je ne sus quoi répondre !
Soudain, il défit sa veste, déboutonna sa chemise, qu'il retira aussi. Il avait un torse imberbe, lisse et de magnifiques pectoraux, que je mourais d'envie de lécher et d'embrasser !
Je le regardai se déshabiller sans rien dire, il était tellement beau !
Ses mains descendaient maintenant vers la ceinture de son pantalon. Il enleva le bouton et fit descendre doucement la fermeture Eclair ! Enfin il baissa pantalon et caleçon en même temps et laissa apparaitre une belle, grande et grosse queue ! Je ne l'avais pas encore remarqué, mais lui aussi était en train de bander !
- Je sens que toi et moi, on va faire de grandes choses ! ! ! me dit-il sur un ton très... coquin ! Mets-toi à poil !
J'obéis.
Une fois nu, il s'approcha de moi. Il commença à me caresser le torse. Ses doigts jouaient avec mes tétons, les faisant rouler doucement. Je me sentais faillir...
Il me fit me rasseoir. Lui se posta en face de moi sur son bureau, son regard faisant des allers-retours entre sa queue et mes yeux. Je compris ce qu'il voulait et ne me fis pas prier pour le lui donner !
J'approchai ma tête de cette magnifique bite, ouvris la bouche et sortis la langue. Je le léchai doucement, puis pris son gland à pleine bouche, pour, ainsi, lui faire la plus belle des pipes !
- Hhhm... Tu fais ça tellement bien ! J'adore ! Continue comme ça ! Oh oui, tu es une belle salope ! ! !
Pendant ce temps, je me caressais un peu : j'avais la bite si dure qu'elle commençait à me faire mal !
- Lève-toi !
J'étais si concentré que je ne l'entendis pas.
- Lève-toi, je t'ai dit !
Je lui obéis, toujours très docile.
Il me fit basculer sur son bureau, à plat ventre. Il allait me prendre, je le savais !
- Si tu es bien sage, je vais t'accorder un délai supplémentaire, alors sois bien gentil avec moi et laisse-toi faire...
- Sans problème !
Je sentis sa langue qui cherchait mon petit trou et, quand il le trouva, sa caresse fut incroyablement sensuelle ! Puis je sentis un doigt, puis deux... C'était si bon !
- Je vais te prendre, maintenant, tu vas etre ma belle petite salope !
- J'adore qu'on me parle comme ça, je trouve ça très excitant ! Oui, je vais être ta petite salope, tu pourras faire de moi ce que tu veux !
Son gland se posa sur mon anus et il entra, doucement au début. Puis il me pénétra d'un coup ! La douleur se propagea dans tout mon corps, mais passa rapidement, tellement c'était bon de le sentir en moi ! Il commença à m'enculer avec force, mais en même temps, il y mettait de la tendresse. Je le sentais aller et venir en moi, toujours plus rapidement, je gémissais, j'en voulais plus !
- Tu aimes ca ?
- Oui ! Continue, encore, encore ! ! Je vais te faire jouir ! Tu vas remplir mon cul de tout ton foutre !
- Ca ne devrait pas tarder, tu es une si bonne salope que je ne pourrai pas me retenir très longtemps !
Il me pilonnait de plus en plus fort, toujours plus profond ! J'allais venir moi aussi, bientôt, j'allais jouir sur son bureau !
- Oui, oui oui... Hannnnnnnnnnnnn c'est bon je vais jouir ! Ca vient, ça vient ! Hannnnnnnnnnnn...
Dans un dernier coup de rein, je sentis son sperme me remplir. Il était chaud...
- Je t'accorde un délai supplémentaire, tu l'as bien mérité !
Je n'avais pas encore joui, j'étais déçu ! Il dut s'en rendre compte, car il me dit qu'il allait me finir !
Il se mit à genoux devant moi et prit ma queue dans sa bouche. De sa main gauche, il caressait mes couilles et, de la droite, il tenait ma queue, me masturbant en même temps qu'il me suçait ! Je jouis rapidement dans sa bouche. Il avala tout mon sperme et finit par me nettoyer !
On se rhabilla rapidement. Du sperme coulait entre mes cuisses. On se serra la main et je sortis de son bureau, heureux ! Heureux de cette partie de jambes en l'air, et heureux d'avoir eu un délai supplémentaire !

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.