827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

La Photo
Internet, c'est beau, être physionomiste c'est mieux... C'est par ce manque d'esprit visuel que parfois on arrive à des déconvenues, parfois à des choses biens. Il m'est arrivé d'avoir des déconvenues, mais finalement avec un peu de technique on échappe toujours au pire. Le jour là je trainais sur internet et un mec dans la moyenne pas excessivement grand pas trop gros ni trop maigre, imberbe à priori, bonne petite bouille vint me parler. Discutant un peu avec, il avait l'air assez à l'aise et plutôt gentil. Il me plaisait bien et m'affirma qu'il était bi, tout ce qu'il fallait pour que j'aie un bon a priori dessus. Un mec bi est souvent un mec typé hétéro et ça à son charme... Il voulait me voir pour niquer, me proposa de réserver une chambre à l'hôtel mais je refusai parce que les hôtels ne m'ont pas toujours laissé de bons souvenirs et ça me faisait bizarre de m'imaginer dans un hôtel avec le premier inconnu. Puis finalement la soirée passant j'ai refilé son adresse à un pote parce qu'il avait l'air d'être vraiment chaud et de vouloir tirer à tout prix son coup. Ils se sont donc rencontrés le soir même. Je ne sais plus le prénom du mec, je ne l'ai plus dans mes contacts et je ne vais pas assez souvent sur les sites de rencontre pour entretenir un lien quelconque avec.
Mon pote fait environ 1m80, 70kg, bonne gueule, yeux verts, cheveux noirs, bien foutu, et dont le pénis mesure environ 17cm. Il est intégralement épilé. Le gars est donc venu le chercher en bas de chez lui dans une bagnole quelconque et ils avaient décidé que mon pote enculerait le gars, et lui faisant comme moi de la résistance pour l'hôtel ils décidèrent d'aller dans un endroit tranquille. Par un hasard amusant mon pote lui indiqua le parc en dessous de chez moi et m'envoya un SMS pour me le signaler. Je décidais donc d'aller mater histoire de rire.
Voici ce que j'ai vu : Ils étaient enfermés dans la voiture, un son un peu rap en émanait sans pour autant attirer l'attention parce que la sono n'avait rien d'extraordinaire, cependant le son était suffisant pour que des passants un peu intrigués aillent jeter un ½il. Je me suis assis sur une barrière dans la pénombre, en faisait en sorte qu'ils ne me voient pas même en regardant dans ma direction, un point idéal mais non frappé par les éclairages publiques en quelque sorte, à moins de trois mètres de la voiture. Le mec sortit de la voiture et ôta son t-shirt puis le remit. Je vis qu'il portait un survêtement, qu'il avait le crane un peu sculpté et quelques kilos de plus que sur les photos. Mon pote, pourtant plus grand que lui d'une tête et pas mal foutu faisait un peu allumette à côté de lui. Il me semblait que le mec avait dis qu'il était assez timide et ne voyant pas mon pote s'agiter plus que ça je crois qu'il n'était pas spécialement à son gout. Finalement un petit moment se passa et je vis mon pote ouvrir la fenêtre, fixer dans ma direction comme s'il me voyait, je me demandais même s'il ne venait pas de me jeter un regard qui tue, un peu comme s'il aurait dis « tu va voir ce dont je suis capable ». Il est sorti de la voiture, s'est purement et simplement mis nu quasiment sous mon nez, j'avais la trique de voir cet apollon juste devant moi. Il n'avait plus que ses chaussettes aux pieds. Il regarda à nouveau dans ma direction, je voyais à peine ses yeux, mais je devinais son corps les pectoraux justes dessinés, épaules carrés mais détendues. Je ressentais au plus fort de moi l'attirance que j'ai toujours eu pour lui, plus intense encore que dans mes rêves les plus fous. Je me redressais et presque par reflexe je me mis à avancer dans sa direction, je fis un premier pas et un instant de lucidité me rappela que c'est un ami, qu'on ne baise pas avec, que je ne suis pas sensé être là non plus et que le SMS ne voulait pas forcément dire que je vienne et mon voyeurisme découvert pourrait alors être lourd de conséquences. Je cessais d'avancer et me mis à reculer à petit pas pour me rasseoir. Pendant ce temps mon pote était remonté dans la voiture mais sur la banquette arrière après avoir pris soin de pousser le plus en avant possible les fauteuils, le mec le rejoignant et au moment ou il ferma la porte de mon côté, mon pote lui dis que il n'y avait qu'un mur et qu'il faisait assez chaud comme ça. Je commençais à croire qu'il le faisait exprès et qu'il m'avait repéré. Il commença à s'allonger sur le mec, lui dis « va y on va voir ce que tu sais faire », et le gars resta mou à souhait. Il lui répondit : « provoque-moi ». Je compris que le bi était d'une rare passivité. Mon pote tourna la tête, regarda encore dans ma direction avec un regard dont je ne comprenais pas le sens. Il déshabilla le mec, commença à l'embrasser et en ôtant son boxer trouva quelque chose de tout à fait intéressant, le mec le mieux monté qu'il m'ait été donné de voir. Mon pote commença à le sucer, on voyait bien dans sa bouche la longueur et le diamètre proprement hallucinant de son pénis. L'autre attrapa son sexe bien plus fin, et commença à le sucer aussi faisait un amusant 69 ou le manque de place et d'appui obligeait mon pote à se mettre le cul tendu. Puis quand mon pote se retourna pour mieux le sucer, le mec avait l'air de se réveiller et lui appuya sur la tête pour qu'il enfourne un max. Je ne doutais pas de sa compétence sexuelle, et il réussi à gober quasiment intégralement son pénis sans soucis particulier. Mon pote continua à l'allumer mais visiblement n'arriva pas à le caresser comme il voulait et lui demanda s'il avait des capotes. L'autre lui dit oui, en sorti et là, surprise, mon pote lui enfila la capote, puis lui dit « j'ai envie que tu me prennes ». A peine le temps de dire ouf, je voyais mon pote qui avait décidé de s'empaler sur ce monstre digne d'un gode SM. Voyant le manque flagrant d'expérience du mec il se mit de la salive sur la main puis se lubrifia délicatement la rondelle, puis décida de s'assoir à sec dessus. Ca avait l'air d'avoir du mal à rentrer et la grimace de mon pote en disait long, mais 30 secondes plus tard le passif faisant toute l'action mon pote se mit à gémir des sensations d'avoir ce piquet dans le cul. Et là encore 30 secondes plus tard j'entendis le mec à son tour gémir puis hurler : il venait d'éjaculer. Je vis l'air surpris de mon pote qui ne se démonta pas, se laissa complètement tomber dessus il continua les va et viens de plus en plus fort tout en se branlant jusqu'au moment ou je le vis s'accrocher aux jambes du gars pour s'enfoncer à fond, et là il se mit à jouir d'une incroyable force sur le visage de l'autre. Il se retira doucement comme pour éviter une douleur qui n'allait sans doute plus tarder, il se redressa toujours aussi propre, sans sueur de ne pas avoir fait de vrai sport, sorti de la voiture et dis au mec : « je vais me nettoyer ». Mon pote ressorti de la voiture, et l'autre mec commença à chercher des mouchoirs pour ôter les traces de foutre qu'il avait partout, limite pestant de n'avoir rien eu de ce qu'il voulait. Mon pote s'avança alors dans la direction, d'un geste furtif je me déplaçais pour l'éviter mais il me saisit pendant mon déplacement, m'ôte direct mon t-shirt, mon pantalon, me fit une caresse sur la joue, un baiser mouillé et me dis «c'est toi que je voulais ». Je le collais à mon tour contre moi, et passa mes mains le long de ses fesses et le long de son trou que je sentais ouvert en grand, agréable sensation de toucher et de douceur humide. Il sorti de sa poche une autre capote, l'enfila sur lui, me dit d'ôter mon boxer et me pris. Il réalisa le rêve que j'avais de lui depuis toujours. Il me fit un grand plaisir dont j'ai encore la sensation aujourd'hui, et retourna main dans la main avec moi en direction de ma chambre, laissant en plan le gars qui n'avait rien vu et avait l'air furax d'avoir eu du foutre partout alors que moi j'en eu toute la nuit partout et que j'aimais ça, surtout le sien.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.