827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Ma toute première fois
Voici l’histoire de ma première fois : Je m’appelle Marc et j’avais 17 ans à l’époque, j’habitais avec mes parents dans un petit village au milieu de nulle part. J’étais brun, fin pas vraiment musclé mais asses fier de mon corps. Cela faisait déjà pas mal de temps que je savais que j’étais gay mais je ne l’avais jamais avoué à quiconque, je ne voyais pas vraiment à qui j’aurais pu en parler d’ailleurs. J’étais donc au lycée dans une petite ville de campagne et j’étais persuadé qu’ils n’y avaient pas trop de gay. Mais revenons-en à l’histoire : j’avais un ami d’enfance Thibaud qui avait habité dans mon village mais comme ses parents avaient divorcé, il avait déménagé avec sa mère. Cependant il était revenu chez son père dernièrement parce qu’il avait des mauvais résultats scolaires, il était donc dans mon lycée depuis peu et j’appris à le connaitre de nouveau. Il était assez mon type, blond, musclé mais pas trop, 1m80, cheveu court mais il était tellement hétéro que je n’avais jamais fantasmé sur lui. Il avait une copine depuis 2 ans et ils avaient l’air heureux ensemble. On avait l’habitude depuis qu’il était revenu, de boire des bières et fumer des joints ensemble, c’était agréable d’avoir un ami à coté de chez soi parce que dans mon village les jeunes ne couraient pas les rues. Une fois, alors que j’étais seul à la maison, je lui ai proposé de passer pour boire des bières comme d’habitude. On a alors commencé à parler : -Salut, ça va , pas trop crevée ? (il devait aider son père, la veille pour des travaux), mes parents sont pas là alors je me suis dit qu’on pourrait peut être fumer un ou deux joints. -Oué ça va ; ça me dit bien un joint tu as de quoi faire ? -t’inquiète. On a donc commencé à fumer et boire tout en discutant de choses et d’autre et en écoutant de la musique, comme d’habitude en faite, puis la discussion est devenu intéressante : Thibaud : tu as déjà pensé avoir une relation avec un homme ? -Si tu me poses la question c’est que toi oui ? (j’essayais de détourner la question pour ne pas avoir l’air d’un abruti si je lui disais que oui surtout que j’étais sur de son hétérosexualité) -Bah. (Silence) oué en fait. -(silence de ma part) -ça te choque pas ? -Non pas du tout, et avec qui tu as déjà pensé avoir une relation ? (je voulais voir si c’était pas lui qui était en train de me tester car je n’avais jamais vraiment eu de relation avec des filles pourtant je n’était pas moche cela devait être suspicieux) -Oh personne en particulier mais je me suis toujours demandé comment c’était. -Et ta copine elle ne te satisfait plus… (Rire) -En faite on a rompu hier. -Oh désolé, je ne savais pas ! -t’inquiète, mais tu ne m’as toujours pas répondu à ma question ? -Bah oué, c’est vrai que j’y ai déjà pensé. -Qu’est que t’en pense on pourrait essayer ? Alors là j’étais bouche bée je ne pensais pas que la conversation irais jusque là ! - Tu ne trouverais pas ça assez bizarre, je veux dire on est ami quand même ! (toujours cette volonté d’assurer mes arrières au cas où alors que j’étais près à lui sauter dessus littéralement) -Non, ça renforcerais notre amitié au contraire, on partagerait cette première fois ensemble, notre secret ! A ce moment là je restais silencieux alors il s’approcha de moi et m’embrassa, là je me mis à bander sévère, et il s’en est vite rendu compte, il me regarda, haussa les sourcils et me caressa l’entre jambe doucement tout en continuent à m’embrasser. A ce moment toutes mes défenses, mes doutes s’envolèrent et je mis mas main dans son jean, lui caressant les fesses. Et là c’est lui qui se mit à bander, son engin était énorme. Je déboutonnai alors son jean et je remarquai qu’il ne portait pas de calçons, du coup sa queue m’apparu tout de suite devant mon nez et je commençai à le sucer. C’était bizarre mais agréable, surtout parce qu’il avait l’air d’adoré ça, il fermait les yeux et je le voyais mordre ses lèvres. Il commençait à avoir envi de jouir, du coup il me dit d’arrêter. Je me relevai et il m’embrassa, mais cette fois ci ce n’était plus comme avant, il avait l’air beaucoup plus passionné. Il me lécha alors le chemin du bonheur et m’enleva ma ceinture. Il me lécha encore alors que j’avais toujours mon boxer puis il le retira et me suça de manière assuré comme s’il avait fait ça toute sa vie. Tout comme lui je l’arrêtai avant de jouir. On s’est alors regardé les yeux dans les yeux et il m’a dit : on va devoir passer au niveau supérieur maintenant, t’es d’accord ? / Carrément ! Et on est monté dans ma chambre. Je me suis alors jeté sur mon lit et il m’a enlacé comme si on avait toujours était amoureux l’un de l’autre et qu’on se découvrait enfin. Finalement je sortis un préservatif de ma table de nuit et je lui enfilais sur son pénis. Je lui dis alors à l’oreille, je te veux en moi mais va s’y doucement s’il te plait ! Il me répondit par un long baiser. Il finit par rentrer en moi, j’avais un peu mal, mais quand je regardais ses yeux, ma peur s’apaisa. Il commença alors les va et viens tout doucement au début puis il alla un peu plus vite. Là je commençai à crier, il s’arrêta alors mais je luis fis signe de continuer, c’était des cris de jouissance plus que de mal. Il s’arrêtait de temps en temps pour m’embrasser puis il accéléra sur la fin, là je crier et lui aussi. Enfin il se retira et éjacula sur mon lit en un rien de temps. Il continua à m’embrasser puis il me dit finalement : A ton tours !, J’étais excité, je pris un deuxième préservatif et je suis rentré en lui, il a eu l’air d’avoir mal, plus mal que moi, il continuait à se mordre les lèvres, je trouvais ça super mignon. Je commençai alors les va et viens tout en le regardant dans les yeux, faut dire qu’il avait des yeux d’un bleu si claire que je ne pouvais faire autrement que de les admirer. Après 10 minutes j’accélérai la vitesse et je finis par éjaculer sans avoir le temps de me retirer. Il enleva ensuite mon préservatif et suça mon gland tendrement. Après ça on est resté une bonne heure enlacé sur mon lit sans rien dire, en repensant à l’action. Enfin mes parents sont rentré du restaurant, j’entendais le chien aboyer donc on s’est dépêché de se rhabiller et de faire semblant de regarder un film. Finalement je lui proposai de rester dormir, il accepta. Je savais que ca aller peut être paraitre bizarre à mes parents puisqu’il habitait juste à côté mais sur le coup je n’avais vraiment pas envie qu’il parte, je trouverais bien quelque chose demain à leur raconter.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.