827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Les Transports en commun
Depuis plusieurs mois maintenant, je prends l'autobus pour me rendre au boulot. C'est en quelque sorte ma contribution pour l'environnement. Ça peut sembler anodin. Mais je persiste à croire que si chacun fait son petit effort nous parviendrons à régler une foule de problèmes. J'avoue cependant que n'est pas simplement que par pur "altruisme" envers mère nature que j'ai posé ce geste. J'aime bien le transport en commun. Qu'il s'agisse du métro ou de l'autobus. Je considère qu'il s'agit d'une certaine façon d'un laboratoire où l'on peut observer à sa guise les comportements des gens. Ce n'est pas que je considère mes semblables comme de vulgaires rats de laboratoires. Pas du tout. Mais il n'en demeure pas moins un lieu où se croise une "faune" bigarrée. Il y a quelques semaines, je me suis assis tout au fond de l'autobus. Comme je le fais la plupart du temps de toute façon. On voit tout le monde ou presque monter à bord. Et puis, les plus jeunes vont généralement prendre place tout au fond plutôt que de demeurer à l'avant où l'on retrouve davantage les personnes âgées ou handicapées. Dans cet autobus en particulier, les banquettes sont toutes disposées face vers l'avant, un peu comme dans un autobus interurbain, et on ne peut ainsi voir les mains ni les cuisses des passagers autres que de celui ou celle qui s'installe à nos côtés. Un moment donné, quelques arrêts après l'endroit où je suis monté à bord, un type d'environ une quarantaine d'années embarqua. Il marcha lentement dans l'allée. Nos regards se sont croisés pendant qu'il s'en venait et, comme si je lui avais lancé une invitation par la voie de la pensée, il est venu prendre place sur la banquette, juste à côté de moi. Bizarre ! Je me disais justement en le voyant s'en venir comme il était bel homme. En fait, il n'était pas nécessairement très beau mais dégageait néanmoins une certaine sensualité, un charisme indescriptible, presque du magnétisme si je puis dire. Il m'a salué d'un hochement poli de la tête, puis je lui ai répondu d'un faible bonjour à peine audible. Je ne discute avec personne dans l'autobus. J'observe. Quand on me salue, je réponds. Mais pas plus. On n'a donc pas discuté non plus. Et j'ai compris que la discussion nous aurait probablement empêché de vivre ce qui allait suivre... Ça faisait à peu près trois ou quatre minutes que nous roulions, lorsque j'ai senti qu'il pressait sa cuisse contre la mienne avec un peu plus d'insistance que ce que l'on pourrait s'attendre d'un illustre inconnu. Son hardiesse ma à ce point excité que j'ai répondu en faisant la même chose. Pendant quelques minutes, nous avons pressé ainsi nos jambes l'une contre l'autre, ma gauche contre sa droite, et nous avons donc conclu que nous étions tous les deux réceptifs pour d'autres jeux. Il a alors posé sa main sur mon genou et a commencé à me caresser doucement. Je n'avais encore jamais rien fait de tel auparavant. Je veux dire, pas avec un étranger. J'avais eu dans ma jeunesse plusieurs expériences homosexuelles mais jamais avec un inconnu. La situation me fit bander rapidement. Lui aussi d'ailleurs comme je pouvais le voir par la bosse dans son pantalon. Je devinais sous les replis de tissu un sexe de belle dimension. J'aurais aimé à cet instant précis le prendre dans ma bouche et m'abreuver de sa semence. Mais ce n'était ni le lieu, ni le moment. Nous devions nous contenter de caresses. En quelques instants, mes plus vils instincts sexuels sont remontés à la surface. Je n'étais plus un homme, j'étais un objet sexuel. Je me sentais comme une bête. Une bête affamée de sexe. Son audace me troublait et sans même qu'il eut prononcé une seule parole je le savais très dominant, probablement même dominateur à ses heures. J'étais comme une petite chienne dominée, carrément à la merci de son maître adoré. J'ai entrouvert mes cuisses et lui ai offert toute la place dont il voulait disposer. Il posa son sac sur ses genoux de manière à empêcher les voisins de l'autre banquette de voir ses gestes, puis il se mit à me masser la cuisse tout en remontant jusqu'à mon entrejambe. Lorsqu'il posa enfin la paume de sa main contre ma fourche et qu'il commença à la frotter contre mon sexe en érection, j'ai cru un instant que j'allais lâcher un gémissement de plaisir tant l'excitation était grande. Il entreprit de me masturber à travers mon jeans. Dès que je me suis étiré le bras pour lui rendre sa caresse, il me donna une petite tape sur les doigts pour que je recule et comprenne qu'il était le patron. Un spasme d'excitation me parcourut la pine. Il me masturba ainsi pendant environ les dix dernières minutes qui nous séparèrent de son arrêt. Il avait le don de s'arrêter chaque fois au bon moment avant que je franchisse le point de non-retour et que j'éjacule. Un moment donné, il tira la corde pour demander de descendre au prochain arrêt. C'est ainsi que prit fin notre jeu. Il descendit. Je n'avais pas joui. Il s'était néanmoins bien amusé avec son jouet et cela m'avait fait à moi aussi un bien fou même si je n'avais pas été jusqu'au bout. Je suis resté assis. Ce n'était pas mon arrêt. Quand il marcha dehors, depuis la porte jusqu'à ce que l'autobus reparte, nos regards se croisèrent de nouveau. J'ai bien vu que lui et moi nous n'étions pas prêts à aller plus loin. Était-il comme moi en couple ? Était-il gay ou bisexuel ? Je n'en sais trop rien. Le soir venu, dans la chaleur de la douche, je me suis masturbé en pensant à lui. Et j'ai pensé comme j'aurais aimé que nous soyons seul lui et moi. Peut-être aurait-il pu m'apprivoiser davantage et faire de moi sa petite bête. Bel inconnu. Si vous vous reconnaissez en lisant ce témoignage, sachez que je suis vôtre quand vous voudrez. Je serai encore une fois obéissant pour votre plaisir.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.