827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Vincent
Je m'appelle Vincent, j'ai 18 ans, je viens d'avoir mon bac à la satisfaction de mes parents.Je ne sais pas trop ce que je veux faire comme étude.Mon père m'a proposé de m'intéresser aux affaires de la propriété.Il faut que je vous dise que mes parents sont pleins aux as comme on dit et que nous vivons dans une immense propriété. Nous descendons d'une riche famille de soyeux de Lyon et notre fortune ne date pas d'hier ! Mon père dirige la propriété comme une entreprise et jusqu'à maintenant je m'étais plus intéresser aux études qu'à cette propriété.Mon père me propose donc de m'y intéresser et d'attendre un an avant de commencer des études supérieures.Mes parents sont un peu baba cool et n'ont jamais voulu stresser leurs enfants.Bref j'ai comme qui dirait une année sabbatique. Il y a pas d'employé sur la propriété et à part la femme de chambre et la cuisinière se sont tous des hommes.J'ai grandi donc dans un univers masculin un peu macho. Maintenant que vous avez compris que j'étais un gosse de riche, j'en viens à mon histoire. Tout à commencer quand mon père qui est aussi un créateur de mode pour une grande boîte d'article de luxe très cuir, du quitter la maison pour un séminaire d'une semaine à Paris.Ma mère sûrement un peu inquiète de laisser son époux seul à Paris, lui suggéra de m'emmener avec lui.Mon père très naïf ne compris pas la manoeuvre et accepta.Vous pensez que j'étais partant, d'autant plus que mon père serait occupé en journée et j'aurais quartier libre !A moi la vie parisienne ! Je déchantais quand je compris que j'aurais un chaperon en la personne de notre chauffeur, Eric qui n'était pas spécialement très cool. Nous descendîmes dans un bel hôtel de luxe avec piscine, sauna, etc....Ce fut pour moi une découverte car mes parents n'aimant pas voyager ce type de lieu m'était inconnu. Un des collaborateur de mon père avait emmené son fils n'ayant trouvé personne pour le garder.Arthur c'est son nom se trouva être un camarade plein d'entrain et c'est avec lui que je visitais Paris.Lui et moi n'apprécions pas trop la présence d'Eric notre chauffeur car nous ne pouvions pas trop déconner comme disait Arthur !Comme il n'était pas sous la coupe d'Eric, Arthur plusieurs fois nous faussa compagnie et j'enviais sa liberté.Nous nous retrouvions lui et moi en fin de journée à l'hôtel à la piscine ou bien dans sa chambre à jouer à la Playstation (encore quelque chose de nouveau pour moi, mes parents ayant en horreur ce genre de jeux !).Une fin d'après midi, je rejoignis Arthur dans sa chambre, il m'ouvrit avec un air de conspirateur, il vérifia si j'étais seul et me fit entrer. -Devine où je suis aller cet aprés-midi ?Me demanda t-il, dans un sexe shop et je me suis fait un petit cadeau ! Il exhiba devant moi une vidéo de cul. - T'as envie qu'on se la regarde, on est tranquille au moins pendant trois heures ! Il mis la vidéo dans le lecteur et.Le spectacle fut pour moi nouveau, car à part quelques bouquin de cul que j'avais eu entre les mains au lycée, les films de cul m'étaient inconnus.Je fus très vite intéressé par le spectacle et ma queue se durcit dans mon caleçon, Arthur comme moi n'en perdait pas une goutte, il alla s'allonger sur son lit et me dit de le rejoindre.Nous fûmes un bon moment à mater ces filles sucer et se faire tringler par des mecs aux bites énormes.J'étais de plus en plus à l'étroit dans mon futal, j'essayais comme je pouvait de lui trouver de la place avec ma main.Arthur comme je le remarquait se passait souvent la main sur la braguette. -Dis donc me dit-il on peut peut-être se mettre à l'aise qu'est ce que t'en dit ?On est entre mecs après tout ! Il baissa son pantalon me faisant découvrir un boxer noir aussi tendu qu'un chapiteau de cirque.Ne voulant pas paraître idiot je fis pareil mais mon caleçon en coton n'avait pas l'élasticité de son boxer et ma bite trouva toute seule la sortie.Arthur me zieuta et baissa d'un coup son boxer me dévoilant une bite longue et raide.Et c'est naturellement que l'on repris notre visionnage tout en nous branlant nos respirations se faisaient plus profonde, nous jetions de temps en temps un oeil sur la queue de l'autre. -Dis moi Vincent, tu t'es déjà fait faire une pipe ? La question me fit rougir jusqu'aux oreilles et je fis non de la tête. - Ben tu vas voir, c'est super me répondit-il. Il se pencha vers moi et d'un coup il avala ma queue, j'en eu le souffle coupé, ce qui m'arrivait était incroyable, la sensation de cette langue s'enroulant autour de ma queue était nouvelle et me rendait dingue.Je savais que des mecs faisaient l'amour entre eux, des homosexuels comme on les appelaient à la maison, mais là je comprenais pourquoi ils faisaient cela !Je posait ma main sur la nuque d'Arthur pour l'empêcher de se retirer tellement c'était bon mais en fait je ne crois pas que ce dernier en eut la moindre envie !Je sentis mes couilles bouillonner et j'explosait dans sa bouche dans un cri de bucheron.Je fus tout de suite confus de lui avoir lâcher la purée sans l'avoir prévenu mais vu le sourire qu'il avait en se relevant je sus tout de suite qu'il avait aimé ! -Putain tu m'en as envoyé une bonne dose, il y a longtemps que tu te retenais ! -Ben non c'était la première fois que je me faisais sucer !Trop bon ! Arthur me sourit et il vint vers moi et m'embrassa, sa langue fit irruption dans ma bouche me faisant avaler avec sa salive des restes de mon foutre. - J'suis content que t'es apprécié parce que c'est à ton tour de me sucer, moi aussi j'aime ! Je fus un peu surpris par la demande et puis c'était le minimum que je puisse lui faire, je venais de jouir comme jamais ! Je me penchais vers sa queue et je me mis à le sucer, il me donna quelques conseils et puis je pris le rythme, comme moi il ne fut pas long à cracher, je faillis m'étouffer de surprise mais j'avalais le tout sans sourciller ! -T'es très doué pour un débutant, est ce que tu voudrais qu'on aille plus loin ? - C'est quoi plus loin demandais-je inquiet. -Plus loin c'est que je te fasse sauter ta petite rondelle de puceau ! C'est un peu douloureux la première fois, mais faut mieux que tu te fasse mettre par une bite comme la mienne que par un bazar comme celui là me dit-il en me montrant le mec à l'écran qui avait une véritable trompe d'éléphant ! - Ben je sais pas trop si j'en ai envie, tu comprends je suis pas sur d'aimer les mecs ! -Moi non plus la première fois que je me suis fait mettre et puis j'y ai pris goût;Il y a rien de mieux qu'une bonne bite dans le cul qui te défonce ou de niquer un cul de mec !Et puis tu sais cela n'empêche pas d'aimer les filles crois moi !Allez essaye, on arrête si tu ne veux plus. Arthur avait un sourire craquant et j'étais excité comme une puce, cette pipe m'avait excité comme pas possible, d'ailleurs je n'avais pas été long à rebander.On se mit tous les deux à poils, Arthur vint s'allonger sur moi, on se caressa en s'embrassant.Il me fit écarter les cuisses, son visage se pencha et je sentis sa langue venir chatouiller mon anus !Quel sensation, un vrai truc de ouf !Arhtur prit du lubrifiant et avec application il me doigta le cul sans brusquerie, à tel point que mon cul s'ouvrit de lui même !Le deuxième et le troisième doigt furent plus douloureux mais se ne fut rien à coté de son gland qu'il avait bien gros pour mon petit trou.Ne me laissant pas le temps de me poser des questions il l'enfonça d'un coup et là je gueulais, il finit de rentrer sa pine en moi.Il s'arrêta, pencha son visage vers le mien et m'embrassa me murmurant doucement à mon oreille. -Excuse moi ma petite pute mais ça fait un mal de chien et fallait mieux y aller un bon coup !On va plus bouger maintenant !Relaxe toi, sert pas ma queue comme ça, laisse là t'envahir !T'es un enculé maintenant, tu verras au bout de la troisième fois tu en voudras encore et tu le diras ! Moi la première fois, le mec en avait une vraiment très grosse, il a pourtant été très gentil, il y est allé tout doucement mais j'ai discuté. Le deuxième mec qui m'a enculé il n'a pas été très sympa, on peut même dire qu'il a pas fait dans la gentillesse ;C'est avec le troisième que j'ai pris mon pied ! -Bouge pas lui disje j'ai trop mal, on reste comme ça ! Raconte moi ta première fois en attendant que je me fasse à ta queue ! -C'était il y a un an, le début de l'année scolaire, mes pôtes m'avaient bombardé délégué de classe, les salauds ! Le mardi, on finissait par deux heures de gym, on n'avait un nouveau prof, on l'avait un peu testé en foutant la merde à son premier cours.Bien mal nous en à pris, le deuxième cours à commencer par une série de pompes et de grimpage de corde.Il était nouveau mais pas débutant, il devait avoir dans les 40 ans, une vraie armoire à glace, une gueule de boxeur.Je peux te dire qu'à la fin des deux heures on étaient nazes et on ne pensaient plus à faire les cons ! Ils nous a envoyé aux douches mais il m'a rappelé en me disant qu'il voulait me parler après.Tous mes pôtes se marrèrent me disant que j'allais en plus essuyé une engueulade. Quand après la douche, je suis allé le rejoindre dans son bureau je n'en menait pas large.Il m'attendait il venait de prendre lui aussi une douche et il m'accueillit une serviette autour de la taille en s'essuyant.Il était encore plus impressionnant torse nu, ses pectoraux étaient recouverts d'un duvet noir qui envahissait ses tablettes de chocolat.Son regard noir se planta dans le mien. Il vint s'assoire sur le coin de son bureau et me fit asseoir devant lui -Bon j'espère que tes pôtes ont compris la leçon, je ne me laisse jamais emmerder surtout par des petits trous du cul comme vous !Vous vous prenez pour qui, merde alors ! Il avait l'air encore très en pétard, je n'en menais pas large, espérant qu'il n'allait pas passer sa colère sur moi car vu ses battoirs qui lui servaient de mains j'étais mal. Son sermon dura un petit moment, je baissait les yeux.A un de ses éclats de voix je sursautais de peur, cela l'arrêta net ! Il éclata de rire : - T'inquiètes pas je vais pas te battre, t'es que le délégué t'es pas chargé de prendre les coups pour les autres et puis la semaine dernière tu n'étais pas de ceux qui ont foutu le souk ! il y en a qui mériteraient une bonne paire de baffe mais pas toi ! Il me prit le menton de sa main ferme et me releva la tête - Non toi tu ne risque pas ça, c'est pas vraiment une punition que je te réserve, je crois que cela n'en sera pas une pour toi qui a passé ton temps à me reluquer l'entrejambe et le cul !Tu devrais être plus discret dans ce gymnase, il y a des miroirs partout ! Je devins rouge comme une pivoine d'avoir été surpris car c'était vrai, le prof ne me laissait pas indifférent. Le prof se mit debout et fit glisser sa serviette par terre.Quelle belle bête ! - Je te plais ? T'es majeur, je crois, je veux pas user de mon pouvoir sur toi mais si tu veux te mettre à genou t'en prive pas !Si tu ne veux pas tu te tire et tu ferme ta gueule car je te ferais vivre une année terrible, je sais être vache ! Je me mis à genou, je pris sa queue et la suceais. -Je savais que tu devais être une bonne salope, je dois être ta première ! -Si m'sieur, je vous jure que j'ai jamais rien fait avec un mec ! -Bien mon petit puceau je vais m'occuper de ton cul !Et m'appelle pas m'sieur, c'est Anthony ! Je le suceais, il me déshabilla, me brouta le cul et après l'avoir bien graissé il me défonça, il me mit son slip dans la bouche et me ramona un bon moment.Quand il eut déchargé, il me dit de me rhabiller et de garder ça pour moi. Je quittais son bureau le cul en feu après qu'il m'eut dit que sa bite était à ma disposition. J'allais prendre mes affaires dans le vestiaire, Mehdi le gardien était en train de laver par terre. - Tiens t'es encore là me dit-il en me souriant, il t'a retenu un bon bout de temps ton prof, au début il gueulait fort et puis après je l'ai plus entendu ! Comment tu as fait pour le faire taire ? Je rougis de nouveau ! - A je vois dit-il en se marrant, moi aussi je veux bien que tu me fasses taire qu'est-ce que t'en dit ? Mehdi baissa son pantalon de survet me dévoilant une belle grosse bite. Ce fut ma deuxième queue !Mehdi me pilonna et une fois jouis, il me dit de me tirer ! Je te dis pas, j'ai mis une semaine à m'en remettre !Mais j'étais sur d'une chose, c'est que j'allais recommencer ! -Dis moi et la troisième, alors ? - Bon on parle d'autre chose ! Arthur bougea en moi, la douleur revint un peu mais il fit comme de rien et se mit à m'enculer avec ardeur. Cette première fois fut pour moi mitigé. Nous nous rhabillâmes et après avoir fait disparaître les traces de notre baise, nous reprîmes notre partie de Playstation.C'est d'ailleurs comme cela que nous trouvèrent nos pères respectifs qui venaient nous chercher pour bouffer.
En arrivant dans la salle à manger de l'hôtel, je retenais Arthur par la manche : -Merci pour tout à l'heure, j'ai bien aimé quand même !On recommencera ? Dis moi Arthur c'était qui le troisième ? - Ben lui ! Me répondit-il en me montrant son père.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.