827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Dans des vestiaires
Bonjour, je m'appelle Yann. A ma deuxième année de première au lycée, étant donné que j'avais déjà redoublé, j'avais 18 ans. Dans ma classe, il n'y avait pas énormément de beaux gosses. A part deux mecs qui étaient vraiment canons, bref...
Le vendredi, j'avais sport et là par contre, j'avais flashé sur un mec ! N'osant pas lui parler, je me suis renseigné à son sujet auprès de copines (qui étaient dans ma classe quand j'étais en seconde avec qui je n'avais pas perdu le contact après qu'on ne soit plus dans la même classe) qui étaient dans sa classe sur son prénom, son emplois du temps... Il s'appelle Hugo et il avait le même âge que moi ! En plus d'être en sport ensemble, le vendredi soir nous finissions tous deux à 16h30 les cours donc nous étions dans le même bus, donc, je ne me mettais pas à coté de lui mais en face de lui pour pouvoir le mater discrètement, sauf que je crois qu'il s'en ai rendu compte. C'est d'ailleurs à partir de là qu'il a commencé à se mettre à côté de moi dans les vestiaires ! A chaque fois qu'il voyait que je le matais, enfin que je matais un peu plus bas que son ventre, il me regardais avec un sourire coquin. Avec l'aide du cours de sport on a commencé à être potes et c'est la que commence véritablement mon histoire !
Un jour, j'ai eu besoin de parler à la prof de sport et ça a pris un certain temps et je voyais que derrière moi attendait Hugo qui lui aussi devait lui parler. Après que j'ai parlé à la prof, je l'ai attendu et nous sommes allés nous changer aux vestiaires.Tous les autres mecs étaient déjà partis. D'habitude, Hugo ne prend jamais de douche et là, je le vois enlever TOUTES ses affaires qu'il avait sur le dos et il est partis prendre sa douche. Il avait bien laissé la porte ouverte et il se lavait le pénis avec une grande insistance pendant que moi je le matais et que je commençais à avoir un début d'érection ! Son sexe était beau ! au repos il était déjà assez long et épais alors je me l'imaginais en érection... ! Et là, à ma grande surprise il me dit : " - Viens prendre une douche parce que putain aujourd'hui la prof elle nous a fait transpirer ! Je sais pas si c'est parce qu'elle était de mauvais poil ou quoi mais..." Faut pas me le dire deux fois ! Je vais tout de suite le rejoindre. Il n'y avait qu'une douche qui fonctionnait donc j'étais "obligé", même si ça m'arrangeais, d'aller dans la même cabine que lui ! La cabine de douche était assez petite donc on était un peu serrés. On était dos à dos au début et là je sens son sexe contre mes fesses, il était au repos et moi, dés ce contacte fessesexe, j'ai commencé à bander. Il me savonnait le dos, m'embrassa la nuque. Je senti sa main droite descendre le long de ma nuque, peloter mes fesses, pour passer ensuite sa main devant c'est à dire qu'il a prit ma bite dans sa main pour me branler. Je le laisse faire mais me retourne déjà après 1 ou 2 minute car j'avais très envie de goûter à ses lèvres ! On s'emballe goulûment pendant 5 à 10 courtes minutes qui sont passées trop vite à mon goût. Je sens qu'il appuie un peu sur ma tête pour que je m'agenouille mais je résiste un peu car j'avais une petite appréhension car je n'avais jamais fait ça avant ! "- Je n'ai jamais fait ça avant ! - Bâ tu veux que je te montre un peu avant ? - Non c'est bon je vais essayer mais tu me dis si je fait pas bien OK ? - Oui oui t'inquiète pas mais je suis sur que tu vas très bien te débrouiller !" Je me m'y donc à genou, devant son sexe au repos je tremblais comme un fou et la il prit sa bite et me la met directement dans la bouche après l'avoir décalottée ! A peine dans ma bouche, elle grossissait de plus en plus. "- T'apprends vite dis donc ! ohhhhh c'est bon !" Je jouais beaucoup avec son gland et surtout avec son frein ! Je faisait des va et vient plus ou moins lents ! Il ne mit pas longtemps pour éjaculer dans ma bouche, n'ayant pas eu le temps de me retirer car je ne m'étais pas rendu compte que ça allait venir Je ne l'ai pas vu venir ! Je bandais comme un âne car c'était un fantasme qui se réalisait. Je lui dit avec un ton plus assuré que tout à l'heure avant de connaître ma première fellation : "- Tourne toi face au banc du vestiaire, penche toi, parce que j'ai envie de te lécher le cul - Bien sur ! Si tu ne me l'avais pas demandé, dans 5 minutes je me serai décidé à te le demander." Son boule était beau, bon... Je lui léchais le cul sans vraiment me poser de question ! Je lui mettais un doigt, puis deux, puis trois... Ensuite je me dépêche d'aller chercher une capote dans mon porte-feuille (j'en ai toujours une ou deux sur moi), je l'enfile avec précaution et pose mon beau gland rosé à l'entré de son putain de cul musclé. Et là, il me dit sans aucune gêne : "- Vas-y d'un coup j'ai l'habitude t'inquiète pas !" Je suis resté là, scotché, ne sachant plus quoi faire, ne sachant pas si j'avais halluciné, entendu une voix ou si il m'avait vraiment ça ! Moi c'était ma première relation sexuelle et lui, alors que je pensais qu'il était tout ce qu'il y avait de plus hétérosexuel, il me dit qu'il a l'habitude ! Scotché, mais j'obéis tout de même à mon Apollon et après quelques secondes de réflexions, l'enfonce le plus profond possible. Il eu un petit cri, je restais quelque temps dans le fond de son anus et commence un va t vient lent. Alors que je sens que je vais lâcher ma sauce, je vais de plus en plus vite et dés que je sens que ça va gicler, je me retire d' Hugo, j'enlève ma capote et je lui éjacule sur le dos. Je lèche ensuite mon sperme qui est sur tout le long de son sublime dos quand il me dit de l'embrasser pour goûter à mon sperme. Il s'agenouille et lèche les restes de sperme qui étaient sur mon gland tandis que je bandais encore et là sans me rendre compte que j'allais re-éjaculer, deux ou trois jets de sperme lui atterrissent dans la bouche, il a tout avalé, mais vraiment tout, moi-même étonné de voir que j'avais encore autant de liquide après tout se que j'avais vider sur son dos. Nous avons finis de nous doucher toujours au garde à vous, je l'ai essuyé, je l'ai rhabillé en léchant une dernière fois son gland de peur de ne plus jamais revoir sa belle queue, et lui fit de même avec moi ! Cela s'est reproduit plusieurs fois pendant l'année en trouvant des excuses pour arriver en derniers dans les vestiaires et être tout seuls pour pouvoir faire des choses...

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.