827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

UN baby sitter
Enfin ! ! Demain, pour la première fois, mes parents décident de partir en vacances sans emmener avec eux leur fiston. Comme tout adolescent, j'étais très porté sur le sexe... J'étais donc impatient de pouvoir regarder les quelques cassettes pornos que j'avais pu dissimuler dans ma chambre... N'ayant pas de télé à moi, il m'était franchement difficile de pouvoir les regarder dans le salon !
Malheureusement, pendant que je savourais leur départ imminent, mes parents m'annoncèrent qu'une baby sitter, ou plutôt en l'occurrence UN baby sitter, viendrait à la maison pendant toute la durée de leur absence, à savoir un week-end. C'était Franck, 18 ans, un ami de mon frère alors en internat, qui allait avoir cette lourde tâche... Lourde tâche car oui, en effet, j'étais plutôt réticent à sa venue et comptais bien m'en débarrasser.
Quoiqu'il en soit, Franck arriva quelques minutes après cette annonce et ni une ni deux, mes parents s'étaient déjà enfuis alors même que Franck venait de les saluer.
Franck n'était pas très grand, je dirais un peu en-dessous de la moyenne (ce qui ne l'empêchait pas d'être plus grand que moi.... Il avait la peau très mate, probablement due à de longues expositions répétées au soleil, des cheveux relativement courts et bouclés, noirs et coiffés avec une quantité non modérée de gel. Il arborait, comme à son habitude, un large sourire qui laissait apparaître ses dents parfaitement alignées et d'un blanc étincelant. Peut-être celle blancheur était-elle due à son bronzage excessif je n'en sais rien, mais le tout était plutôt réussi je dois dire. Il avait un corps plutôt massif, même s'il était loin d'être body buildé, musclé par son acharnement en kayak.
Il me balança à la cantonade. - « Salut Stéphane tu vas bien ? »
Je ne le connaissais que très peu, ce n'était pas l'un des amis les plus proches de mon frère et quand bien même, on ne peut pas dire que je les aimais beaucoup.
- « Salut... ».
Pas très sympathique le Stéphane me direz-vous, mais après le coup de massue que m'avait porté mes parents, j'avais un peu de mal à en faire plus à cet instant. Heureusement, mes parents travaillant tard, il était déjà 20h00 passé et me disais que pour une première journée, je pourrai vite aller me réfugier dans ma chambre.
Néanmoins il fallait encore dîner et Franck me proposa de me cuisiner un petit quelque chose « à la hauteur de son talent » me dit-il, c'est-à-dire des pâtes. Le repas se passa plutôt dans le silence, ce qui ne semblait pas le gêner le moins du monde contrairement à moi. Les quelques paroles échangées me le rendirent malgré tout plutôt sympathique et agréable.
Le dîner enfin terminé, il m'annonça qu'il voulait prendre une douche. En effet il revenait du sport et n'avait pas eu le temps de se laver sur place puisqu'il devait être ici à 20h.
Je commençai à reprendre un peu le sourire, sa douche me donnait un peu de répit. La salle de bain était plutôt loin du salon et à en juger par son apparence, il devait être du genre à y passer pas mal de temps ! Tant mieux pour moi, cela me laisserait davantage de temps pour regarder mes pornos.
Je patientais dans le couloir et juste après que le cliquetis du verrou se fit entendre, je fonçai dans ma chambre pour y chercher une de mes cassettes que j'avais ingénieusement cachées dans ma table de nuit (si vous voulez l'astuce n'hésitez pas !). J'étais déjà tout excité avant même de l'avoir introduite dans le magnétoscope. Le coeur battant à tout rompre, je m'installai sur le canapé après avoir soigneusement fermé la porte du salon, pris la télécommande et appuyai sur le bouton « lecture ». Apparut alors à l'écran un homme à l'apparence relativement vulgaire qui se faisait sucer par une jeune fille blonde, probablement originaire des pays de l'est, qui semblait tellement apprécier cette fellation qu'elle aurait donné envie à quiconque de prendre sa place, moi y compris.
Je ne pensais pas être homosexuel, à vrai dire je n'y avais jamais réellement songé. J'ai été inondé toute mon enfance par des pensées catholiques qui ne tolèrent pas l'homosexualité et bourrage de crâne se faisant, j'étais hétéro avant même de m'être posé la question.
Quoiqu'il en soit je me délectais devant cette scène, on pouvait maintenant apercevoir la femme à quatre pattes se faire prendre par le même homme que tout à l'heure, poussant cette fois-ci des cris sonores et rauques. Si j'avais eu plus de temps j'aurais pris un autre film, mais n'ayant que peu de minutes devant moi, je ne pouvais que me contenter de celui-ci...
J'étais hypnotisé par ce spectacle et commençai à baisser mon pantalon et mon caleçon sur mes chevilles pour pouvoir me masturber à l'aise, les jambes bien écartées. Vu de l'extérieur je devais ressembler à un chien devant un os, les yeux fixés sur l'écran, la bouche entrouverte...
J'étais sur le point de jouir lorsque j'entendis la porte du salon s'ouvrir ! Quel idiot j'étais, j'avais fermé la porte du salon pour masquer le bruit du film, mais j'avais évidemment masqué le bruit de la porte de la salle de bain ! D'un tempérament plutôt timide et pudique, je m'empressai de remballer mon paquet dans ses habits mais dans ma hâte, je n'arrivais plus à trouver la télécommande ! Peu importait, Franck était déjà dans la pièce et malgré tous mes efforts, nul doute qu'il avait pu apercevoir mon sexe dressé et bien dur.
C'était la plus grosse honte de ma vie, d'autant plus que je ne connaissais quasiment pas Franck et qu'il s'empresserait probablement d'aller raconter cette histoire à mon frère qui ne se ferait pas prier pour faire de même avec les parents... J'étais rouge de honte et je regardais Franck qui me fixait. Je ne savais pas à quoi m'attendre et j'eus droit à un éclat de rire.
- « Si tu voyais ta tête Stéphane ! »
Je crois que sa réaction aurait dû me détendre mais elle fit plutôt l'effet inverse et en plus d'être d'extrêmement gêné, j'étais maintenant vexé par sa remarque.
J'étais en train de bougonner au moment où le type un peu dégoûtant attire notre attention à tous les deux grâce à des cris de plus en plus puissants. Nous vîmes un jet de sperme s'étaler sur le visage de son amie, la bouche grande ouverte qui se régalait visiblement toujours autant. Je repris mes esprits, trouvai enfin la télécommande pour éteindre ce fichu magnétoscope, c'était clair, je n'étais pas près de regarder à nouveau cette blondasse avec ce type !
Franck était toujours tout sourire, ce qui était loin d'être mon cas.
«- « Allez fais pas cette tête, on a tous fait ça, ton frère comme moi ! D'ailleurs j'en regarde encore régulièrement et je n'en ai pas honte. »
Je commençais à me détendre, Franck était vraiment cool et mettait vraiment à l'aise. Malgré tout, aucun son ne sortait de ma bouche, ou tout du moins aucune parole...
Je m'avançai vers le magnétoscope pour éjecter la cassette mais je fus interrompu :
- « Hé attends, on peut le regarder ensemble si tu veux, ça fait un moment que je n'en ai pas vu. C'est vrai que ce n'est pas le genre de films que je regarde habituellement mais il fera bien l'affaire ».
- « Hein ? ! »
J'étais halluciné, mais au moins j'avais formé un mot ! Bon c'est vrai qu'il n'est formé que d'une syllabe mais passons. Je n'avais jamais regardé de films X avec qui que ce soit, alors avec un quasi inconnu, la chose me semblait délicate... Mais bon après tout, il m'avait déjà pris en flagrant délit et je ne vois pas ce que cela changerait. De plus, cela peut paraître idiot vu de l'extérieur, mais je crois que je n'osais pas le contredire, il aurait pu me demander pas mal de choses sans que je ne bronche.
Je le regardai s'installer sur le canapé tandis que j'étais encore bien ancré dans le sol, comme pétrifié. Dans ma précipitation je n'avais même pas eu le temps de vraiment le voir, il était presque nu, la seule chose qui le couvrait était une serviette enroulée autour de sa taille. Son corps était tout aussi bronzé et ses muscles saillants me laissaient penser qu'il devait avoir un succès fou auprès des filles. Son torse musclé n'était que très faiblement recouvert par un petit duvet de poils. Fidèle à lui-même, il me lançait un grand sourire en tapotant avec sa main sur la place à ses côtés.
Je n'étais pas vraiment enchanté par cette perspective mais après tout, je n'avais rien à perdre et j'avais envie de profiter de ce week-end sans mes parents, c'était maintenant ou jamais. Je retournai donc m'asseoir, télécommande en main, et appuyai pour la 2è fois de la soirée du la touche play. Nous eûmes droit à un écran noir jusqu'à la prochaine scène. Cette fois-ci, il y avait une femme, blonde toujours (décidément...) mais accompagnée de deux hommes à l'aspect plus agréable cette fois-ci.
Franck s'enfonça dans le canapé, étendit son bras vers moi sur le long du dossier, et me lançant clin d'oeil, tout sourire : « Ah celui-ci me plaît déjà plus ! ».
Je lui rendis son sourire sans toutefois comprendre de quoi il voulait parler.
On pouvait apercevoir la blonde à genou tenir dans ses mains les bites des deux mecs.
Franck approcha sa main par-dessus la serviette au niveau de son sexe et commença à se caresser. - « Pfiou, il a une bite vraiment énorme le gars à gauche tu as vu ça ! ».
La vue de la bite énorme du mec, ce qui était d'ailleurs tout à fait vrai, et sa préférence pour ce film avec deux mecs par rapport au précédent qui n'en comptait qu'un, me fit penser qu'il se rapprochait davantage du côté homosexuel qu'hétérosexuel...
Il est vrai qu'on ne se connaissait que très peu, mais regarder un porno avec lui alors qu'il était en train de se caresser devant moi, avait du me décoincer :
- « Euh... Tu... Tu préfères les hommes ? »
Il tourna sa tête vers moi en la rejetant faiblement vers l'arrière pour repousser ses cheveux mouillés : - « Oui, les mecs c'est bien mieux et ils ont davantage envie de sexe ! »
Cette réponse me surprit quelque peu mais me fit rire avant tout. Je commençais à me sentir vraiment à l'aise avec lui et le considérais presque comme un copain.
- « Et toi ? »
- « Moi ? Euh... Pour être franc je n'y ai jamais vraiment pensé, je dirais hétéro car ça suit la logique d'un couple, mais je ne suis pas dégoûté par les hommes... »
Je crus apercevoir une lueur dans ses yeux mais Franck ne répondit rien. Il se retourna vers l'écran et commença à entrouvrir sa serviette...

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.