827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Bizuté par mon cousin !
Etant très amateur de jeux en tous genres avec gages humiliants, avec un cousin, quant il est de passage, je lui demande de me bizuter. Comme il est sympa il accepte et le bizutage peut commencer.
Il me demande de mettre debout devant lui et commence à me déshabiller lentement pour mieux m'humilier. Une fois en slip il me le baisse le slip juste sous les couilles et me demande de mettre les mains sur la tête.  Il me donne quelques petites claques sur le pénis et les testicules, je commence à bander. Il me regarde et rigole de moi.
Ensuite il m'ordonne de retirer mon slip, je suis nu comme un vers devant lui tout habillé.  Il me dit que je mérite une bonne fessée pour commencer et li me dit d'allez chercher le martinet. De retour il me fait mette à quatre pattes par terre  jambes bien écartées. J'obéis
Il commence par quelques coups sur chaque fesse puis des coups plus forts sur les deux fesses. Après 30 coups j'ai les fesses en feu, heureusement il arrête. Je bande. Je me remets debout les mains sur la tête. Nous avons au préalable établis une liste des douze gages en tout genres. Il va chercher une paire de dés et li les lancent.
Je dois faire ou subir le gage correspondant au nombre sorti.
Il relance les dés. Le nombre est 6, je dois annoncer à voix haute le gage correspondant : épilation totale du corps du cou aux pieds ! Oooouuuups, je vais chercher la tondeuse et la crème épilatoire. Je dois m'allonger sur une table sur le dos et mon épilation peut commencer.
Il commence par me dégrossir les poils du pubis et ceux de mes couilles. Cela fait il recouvre ma bite et mes couilles avec la crème épilatoire veet (une bonne couche bien épaisse). Il prends la tondeuse et commence par me raser les jambes ensuite les bras et termine par le torse. Les 8 minutes se sont écoulées et je vais me rincer le sexe dans la salle de bain. De retour je dois me mettre a quatre pattes sur la table et il me rase les poils du cul. Je ressemble maintenant à un petit garçon de huit ans, quelle humiliation !
Il relance les dés...
Le huit sort : les mains attachées dans le dos et la bite et les couilles recouverts de sauce au piment rouge pendant 3 minutes.... Pas de chance juste après l'épilation de mes parties, ça va chauffer !
Comme il est CRS il va chercher ses menottes et me menotte les mains dans le dos. Je suis en pleine érection, pas de chance cela va faire une plus grande surface a recouvrir ! Il enfile une paire de gants et remplit sa paume de main avec une bonne dose de piment. Il me badigeonne mon service trois pièces en prenant soin de bien en mettre partout sur les couilles et le gland. Le chrono démarre, au début pas grand chose mais bien vite ça commence à brûler, je sautille sur place de tellement ça chauffe. Deux minutes passent et il me détache et je cours dans la salle de bain pour me rincer à l'eau très très froide. Je reviens avec un tout petit zizi complètement débandé. Il se marre !
Cette fois c'est le 4 qui sort : Démonstration de branlette et dégustation de sperme ! Il me fait monter sur une chaise au milieu de la pièce et me dit de commencer le show.
Je commence à m'astiquer le poireau devant lui, je suis rouge de honte et il rigole de me voir ainsi debout sur une chaise, il sort son portable et fait quelques photos zut...très vite je bande comme un cerf. J'accélère ma branle en me massant les couilles. Juste avant l'orgasme je le préviens que je vais jouir et il me dit d'éjaculer dans ma main. Je lâche trois ou quatre longs jets de sperme dans ma main gauche tout en me massant les couilles. Que c'est bon malgré la honte. Je dois ensuite me lécher la main et tout avaler, ce n'est pas bon, il me dit bon appétit... et que c'est plein de vitamines en rigolant !
Le dix : décoration du corps avec des markers à encre permanent (très difficile a enlever)
Je suis debout devant lui, il prends le marker rouge et écriit de haut en bas sur mon torse en grosse lettres majuscules le mot "BIZU" en doublant bien les lettres. Ensuite il me demande de me mettre en érection, cela sera plus facile pour appliquer les markers. Je me branle et bande assez vite. Il prend le vert et me fait un gland tout vert. Il prend le noir et métodiquement l'étale tout le long de mon pénis. Il prend le rouge et me fait deux couilles qui vont ressember à deux grosses cerises  me dit-il en rigolant. Un petit coup de sèche cheveux pour bien sécher et me voila décoré, interdiction de me laver bien sur.
Je relance les dés et c'est le douze qui sort... mince C'est le gage surprise ! C'est un gage qu'il choisira lui même et que je devrais  faire "quant et où" il le décidera. Je n'aurais pas le droit de refuser ! Cela peut-être demain, dans une semaine ou dans un mois, c'est lui qui choisit... c'est très angoissant !
le deux : torture avec des pinces à linge. Toujours à poils avec mon sexe de toutes les couleurs, je vais chercher les pinces à linge. Il m'attache les mains avec une corde et la fixe au dessus de ma tete a un point fixe du plafond. Je suis à sa merci. Il commence par poser une pince sur chacun de mes tétons, la douleur est supportable.  Ensuite il s'occupe de mon zizi, il met des pinces tout autour de mon gland (vert), il en met tout le long de ma bite (noir) et enfin il en met sur la peau de mes couilles (rouges). Il en met aussi sur mes lobes d'oreilles et dans mes narines et sur mes lèvres. Il admire son travail et s'installe dans un fauteil. Après cinq minutes cela commence à faire mal. Je le supplie de m'enlever celles des couilles,
mais rien à faire, il fait quelques photos encore. Après quelques minutes il m'enlève les pinces laissant celles des tétons pour la fin. la douleur est intense à chaque pince enlevée, enfin je respire...
On fait une petite pose et nous buvons un coup de champage, lui toujours habillé et moi à poil avec mon sexe multicolore...il me dit que la prochaine fois il pourra venir avec un de ses potes pour me bizuter, je rebande aussitot, il se moque de moi en décrivant la taille de mon zizi noir et imberbe, je rougis. Nous reprenons le cours du bizutage, cette fois ci c'est le setp qui sort : J'annonce tout haut : La turlute... il rit et dit 'enfin'... Il se lève et me demande de le déshabiller entièrement...chouette me dis-je en moi... Je commence par ses chaussures et ses chausettes, la chemise et le jean sont retirés, le voila en slip moulant, son paquet est bien remplit. Il me dit de me mettre à genoux et de retirer son slip avec mes dents, c'est pas facile mais je suis super exité et arrive a mettre son slip sur ses pieds et je lui retire. Il est nu devant moi, son sexe au repos pend devant ses deux grosses boules bien pendantes, ses poils pubien sont bien taillés et rasés court...une merveille de bite. Le ton devient plus autoritaire, il me dit "à genoux et suces" Je m'avance et commence a lécher son zizi sur le bout avec ma langue, il réagit aussitot et commence à se redresser, je le décalotte et lèche son gland tout rose, enfin j'engloutis sa queue toute entière en bouche et commence a pomper. Il me dit de me branler en meme temps et que nous allons jouir en meme temps et que je devrais tout avaler, le sien et le mien. Je sens son zizi se raidir et il balance trois ou quatre giglés de sperme chaud dans ma bouche, j'avale tout...beurk...il se retire et j'éjacule à mon tour sur le sol. Je dois tout lécher sans laisser aucune goutte de mon sperme.
Je vais passer maintenant au gage surprise...
Le gage surprise : Cela se passe une semaine après mon bizutage.  Je suis en visite pour le week-end chez mon cousin,
c'est l'anniversaire des ses deux fils (des jumeaux),
mes filleuls car je suis leurs parrain. Ils ont quinze ans, deux vrais monstres toujours les premiers pour faire des conneries. Sa femme est sortie faire des course pour la journée,
nous sommes donc tous les quatre,
les deux frères sont dans leurs chambres. Nous sommes dans le salon et mon cousin me dit en riant : "je pense que c'est le bon moment pour faire ton petit gage surprise"... je sursaute, non tu déconnes.... pas ici avec victor et antoine présents... Si si me dit-il et ils vont meme y participer... et tu n'as pas le choix me rappele-t-il ! je suis coincé. Vas les chercher et rejoingnez moi dans le fond du jardin près du grand cerisier. Je m'exécute et nous rejoignons mon cousin,
les deux frères me demande pourquoi durant le trajet,
je dit vous allez bien voir ! Mon cousin me demande d'expliquer à ses deux fils ce qui va se passer maintenant. Ben....voila...heuh...j'ai fait un pari avec votre père et j'ai perdu. Il a le droit de me choisir un gage et de le faire ou il veut et quant il veut. Et il a choisit.... maintenant...... et ici...... devant vous... Chouette, super, disent ensembles les deux frères déjà bien exités. C'est vrais papa que parrain va faire son gage devant nous...oui....cooool Et c'est quoi son gage papa demandent-ils tout exités ? Vous allez bientot le savoir me dit-il en rigolant... Mais d'abord vous allez devoir préparer parrain pour son gage. Le préparer disent-ils avec étonnement... ? Oui oui parrain va faire son gage tout nu et vous allez me le déshabiller entierement ! Meme le slip demande victor,
oui meme le slip, tout, il doit etre nu comme un vers... les deux frères se regardent avec un grand sourire et s'approchent de moi... je suis tout rouge de honte à la perspective du déshabillage, mon cousin rigole. Antoine me dit de mettre mes mains sur ma tete. Victor retire mes chaussures et mes chausettes pendant qu'antoine defait ma ceinture, baisse ma braguette et baisse mon pantalon sur mes chevilles,
victor me le retire. Antoine déboutonne ma chemise et me l'enlève. Me voila en slip, les mains sur la tete. ILs font pile ou face pour savoir qui aura l'honneur de me retirer le slip ! C'est victor qui gagne, il est tout exité. Il passe ses doigts dans l'élastique de mon slip et me le baisse lentement sur mes chevilles pour enfin me l'enlever. Tous les trois se marrent en me voyant en érection et sans un poil autour du zizi et debout tout nu les mains sur la tete au milieu du jardin. Mon cousin dit a ses fils : voila parrain va etre votre esclave durant une heure....boum.... vous pouvez lui faire ce que vous voulez (dans les limites du raisonnable) et il doit obéir à tous vos ordres. Super gage disent les deux,
je crois qu'on va bien s'amuser. Je crois aussi dit leur père et il part et me laisse seul avec mes deux maitres. Que le fun commence disent-ils. Victor chuchotte quelque chose dans l'oreille de son frère qui fait oui avec la tete. Le premier ordre tombe comme un couperet : branle toi parrain.... Sachant que je n'ai pas le choix je commece à me masturber devant eux... ils sont éclatés de rires et moi j'ai la honte de ma vie. Enfin après deux ou trois minutes je jouis et j'éjacule. Ils décident de m'attacher les mains avec une corde et l'autre bout à une branche du cerisier au dessus de ma tete. Antoine s'en va, pendant ce temps victor s'ammuse à me donner des petites claques sur le pénis et sur les couilles, ça le fait rigoler. Il dit que mon zizi est vraiement petit pour m'humillier. Antoine revient avec un rouleau de peinture et un sceau de peinture bleue. Heureusement je vois de suite que c'est de la peinture à l'eau...ouf. Il dit tout nous allons te transformer en stroumph... Antoine trempe le rouleau dans la peinture et commence à me peindre le corps de la tete aux pieds en évitant soigneusement ma bite et mes boules.... En moins de deux je suis tout bleu,
je demande à antoine pourquois mon zizi n'est pas peint ? Il me répond tu vas bientot le savoir. Sur ce victor court vers la maison et revient avec une petite boite et une petite brosse ! Ils se regardent et chantent ensembles "la bite au cirage...la bite au cirage" Victor me touche un peu le zizi afin de lui redonner un peu de volume,
cela sera plus facile pour appliquer le cirage me dit-il en rigolant, je rebande aussitot. Victor recouvre la brosse avec le cirage noir (le vrai cirage à l'ancienne qui tache bien) Il commence par me noicir les boules méthodiquement, ensuite le pénis bien bandé et il finit par le gland qu'il décalotte avec la brosse. Antoine me demande de sourir et clic il prend une photo ou deux...ils sont hilarent. Antoine prend son téléphone et appelle quelq'un, je l'entend dire OK dans 5 minutes. Un peu plus tard on sonne a la maison,
victor courre et il revient avec trois de ces potes qui aussitot se mettent a rigoler de mon état. Quelle honte, à poil devant cinq ados, les commentaires fusent : tiens mais c'est le grand stroumph,
superbe la bite au cirage,
il a huit ans ou quoi il n'a un poil autour du zizi....etc... Victor revient avec le tuyau d'arrossage et m'arrosse le corps, l'eau venant d'un puit est glacée mais la peinture s'en va...ouf..mais pas le cirage ! Les cinq s'éloignent de moi et je les voient comploter... Peur après ils reviennent avec chacun en main un bouquet d'orties.....zut Mon cousin revient et ses deux fils lui disent tiens tu arrives juste pour la fessée de parrain aux orties, ils rigolent tous. Chacuns des 5 ados à tour de role me fouettent les fesses et le zizi avec les orties bien fraiches. Mon cul et mon sexe me brulent et me grattent mais je ne peux rien faire,
l'afflut de sang me fais rebander.... me voila à poil et bandé devant cinq ados... Mes deux filleuls me détache et m'embrassent, on s'est bien marrés hein parrain ? La prochaine fois on invitera des filles aussi pour ton gage....si tu reperds encore bien sûr ! Je rentre prendre un bon bain bien froid et voila mon gage surprise est terminé.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.