827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

La rencontre
Alex revenait de voyage en moto par une belle journée d'été quand il a vu un grand jeune homme sur le bord de la route faisant de l'auto stop. Il avait un look pas mal intéressant grand gilet blanc avec cuissard rouge en sandale nu-pieds avec un petit sac-à-dos juste pour le nécessaire d'une fin de semaine, cheveux noir très court des yeux verts et un teint bronzé avec un sourire à faire viré les têtes. Je me stationne à côté de lui et lui demande où vas-tu comme ça, au même moment je me dis, je connais ce type ! Mais oui le serveur du restaurant à la fête de Max qui était si gentil avec moi.
Il me répond à Montréal et toi, moi aussi, est-ce que ça te plairais de finir le trajet en moto. Avec plaisir avec ce beau soleil je ne demande pas mieux. Je lui prête un casque que je garde toujours dans mon porte-bagages, C'est toujours pratique n'est pas. Et le voilà qui enfourche la moto et on démarre pour Montréal. Tiens-toi bien et si tu veux penche-toi ver l'avant ce là va me faciliter la conduite et mes tes mains sur mes hanches comme ça tu pourras suivre mes mouvements quand je vais virer ou dépasser d'autres voitures. Pas de problême, je ferais tout ce que tu m'ordonnes, je ne ferai qu'un avec toi et ta moto si ça te fait plaisir. Et il déposa ses mains sur mes hanches pour ne pas dire de chaque côté de mon entre-jambes, c'était très agréable même sensuel pour ne pas dire provocateur.
Dans ma tête une idée un peu perverse germe, je suis sur qu'il est gay, je vais le tester. La moto filait son chemin et je m'organisais pour reculer un peu sur mon bac pour pourvoir me coller sur lui, comme la place est assez restreinte, j'ai pu facilement me position le cul sur son entrejambe et qu'elle ne fut pas ma surprise quand j'ai senti quelque chose de dur et qui prenait plus ampleur au contact de mes fesses. C'est vrai que moi aussi j'étais vêtu du cuissard que je recouvrais de jambière de cuir pour faire de la moto je trouvais ça très érotique et confortable je sens effet du vent sur mon corps.
Mais revenons à notre passager avec sa queue que je sentais grossir ce qui me produisis à mon tour un super bandage que je pouvais cacher avec la position que je devais avoir pour conduire la moto. Et nous voilà à l'entrée de Montréal, je me relêve un peu et lui demande dans quelle direction il demeurait et il s'approche la tête près de moi pour me dire son adresse et me demande si je voulais venir prendre une bière chez lui pour me remercier de l'avoir conduit jusqu'a chez lui. Je ne retourne un peu pour qu'il puisse me comprendre : avec plaisir je veux bien venir (je fais une pose et finir ma phrase) prendre une bière chez toi mais dans ma tête j'aimerais boire autre chose de lui.
Nous voilà arrivé et je m'arrange pour ne pas enlever mon casque de moto pour voir s'il va pouvoir me reconnaître, en débarquant de la moto il dit bonjour à un autre garçon, pas laid du tout que je me dis dans la tête, de plus il faisait très B.C.B.G. en complet et la coupe et le tissu m a semblé de très bon goft, ça promet, il à de bonne fréquentation ce gentil serveur. Nous pénétrons dans son appartement c'est super bien aménagée, tu as vraiment bon goft, merci je suis un peu pantouflard tu sais, quand j'ai fini mon travail, il est souvent tard et j'aime bien Ltre confortable pour relaxer. Ha oui, moi c'est Alex et toi ? Samuel, Sam j'aime mieux si tu veux bien. Pas de problème pour moi Sam tout ce que tu veux parce que moi c'est Alexandre et je trouve sa trop long. Et au même moment je retire mon casque et je vois qu'il me reconnaît à la figure qu'il fait. Ce n'est pas toi qui est venu au restaurant l'autre jour avec deux autres garçons ce n'était pas la fête de l'un d'eux. Mais oui tu as une bonne mémoire, C'est vrai que dans mon métier les bons clients ça laisse des traces. Faut dire quand je t'ai embarque-moi aussi je venais de te reconnaître mais j'avais un petit doute dans mon esprit, mais là j'ai la confirmation.
Et au même moment il s'approcha de moi et il m'embrase avec fougue et passion sa langue pénétrant dans ma bouche et il la baladait comme jamais j'aurais pensé ça ma donné tout un frisson et je me suis mit à rebander de plus bel et avec un cuissard c'est très difficile de le cacher mais j'ai aussi ressentie que lui aussi commençai à redevenir dur et j'ai perçu et pour ne pas dire senti sa queue se coller sur la mienne. J'ai glissé ma main pour mieux la sentir et quelle ne fut ma surpris quand j'ai commencé à suivre le chemin de sa queue pour découvrir qu'elle se dirigeai vers l'intérieur de son entrejambe, je me suis demandé mais quel peux bien avoir comme longueur. Je ne pouvais pas toucher le début de son pénis.
Mais lui il avait commencé à me dévêtir et j'ai moi aussi fait comme lui pour faire la découverte d'un super beau corps d'Adonis il n'était pas costaud mais tous de muscles avec des pectoraux très ferme et un ventre forme de barre de chocolat des plus mangeable, on ses arrêtai de s'embrasser, un pour reprendre notre respire et de deux il me demanda si je vous un drink car il voulait aller prendre une douche. J'ai tellement eu chaud aujourd'hui si tu permets, je suis tout collant se sera plus agréable pour faire l'amour. Pas de problême il sait ce qu'il veut. Il me montre le bar, sert toi la glace est au frigo, je reviens dans quelques minutes
Je me sers un scotch et me dirige dans la cuisine laboratoire pour aller me cherché de la glace quand une idée farfelue me traverse la tête, je me mets tout nu et je prends deux, trois glaçons et me dirige à la salle de bain pour rejoindre Sam dans la douche. Je frappe à la porte, est-ce que je peux rentrer, je t'ais préparé un verre de scotch pour toi. Mais oui rentre, je pénètre dans la salle de bain et dépose son verre sur la vanité et me glisse la tête dans la douche et lui demande est-ce que je peux prendre une douche moi aussi et avec toi j'aimerais bien.
Je n'attends pas sa réponse et nous voilà tous les deux dans la douche mais il n'avait pas remarque les glaçons que je cachais dans le dos, je me rapproche de lui et fait courir ma main tout de glace sur ces fesses et dans un grand cri de surprise lui révéla ce que je tenais dans ma main, il se mit à rire et m'arracha un glaçon et me l'introduis entre les fesses. Ça refroidi son homme, pas du tout Sam comme tu peux voir et se fut très évident car il sentait ma queue prendre encore plus de volume au contact de ses mains sur mes fesses.
Il se pencha et est venu gober ma queue pour la licher et la sucer avec avidité ce qui m'a rendu d'une dureté telle que mon pénis me faisait mal tellement le plaisir était grand. Il savait faire monter au 7e ciel un gars avec sa bouche chaude et sa langue qu'exploraient les moindres recoins de mon gland que c'est bon Sam mais arrête, tu vas me faire venir trop vite. Il se releva et il m'embrassa encore une fois mais moi aussi je voulais goûter à son sucre d'orge. Je me suis séparé de ses lèvres et descendu rejoindre sa queue. Je me suis arrêté quelque seconde pour admirer cette queue car je vous le jure c'était la première fois que j'en voie une aussi longue, elle devait mesurer au moins 23 à 24 cm (elle dépassait les 9 pouces), je la pris et j'ai commencé à la sucer quel goûtais bonne et d'une douceur exquise mais je n'étais au début de ma surpris quand j'ai remarqué quel prenait encore de l'expansion, mais quelle longueur elle va atteindre, je me demandais. J'ai du penser très fort car Sam se pencha la tête et me dit avec une bouche aussi chaud que la tienne je vais atteindre mon maximum, je me relève un peu la tête et il voie dans mes yeux la question fatidique, et oui Alex c'est 30 cm (presque 12 pouces) que je vais te donner à manger et tu le fais d'une façon si merveilleux, j'en ai des frissons dans tout le corps continue c'est super, oui continue, n'arrLte pas, oui, ho oui serre-moi les gosses avec ta main, Ha oui c'est l'enfer je vais venir et en disant ce là, il m'a envoyé 5 giclées de jus homme dans la bouche avec une telle pression que j'en avais avalé la moitié. (NDLR : à ne pas commettre) Me relevant pour l'embrasser et lui redonner une partie de son petit lait de jeune homme ce qu'il fit avec passion en me rentrant sa langue dans ma bouche pour tout nettoyé son intérieur. Mais là je ne me possédais plus tellement ma queue était bandée dur mais dur comme ça, c'était me martyrisé de plaisirs. Sam compris ce que je voulais et se remit à genoux et goba ma bite tendue à l'extrême et au contact de sa bouche j'ai éclaté dans une de ses jouissances que je pensais en perdre connaissance. Sam se releva et me savonna et est sortie de la douche les yeux très brillants du plaisir qu'on venait d avoir, Il se passa une serviette autour des hanches et m'en tendis une. Nous ramassons nos verres et il me conduit dans le salon pour reprendre nos esprits. Alex qu'est ce que tu dirais de resté souper avec moi et tu pourrais dormir chez moi ce soir, Avec plaisir Sam mes dormir c'est un grand mot je ne suis pas sur que je vais te laisser dormir, C'est justement ce que j'avais en tête moi aussi Alex. De la pizza ça te va, pas de problème, mais je m'imaginais déjà le bon désert que son corps va faire après.
La pizza arriva assez rapidement et on la dévora avec une bonne bouteille de vin. Pendant le repas on discutait de chose et d'autres et à un moment donné le téléphone sonna Sam alla répondre. Salut ! comment ça va et blablabla et blablabla et il raccrocha et revient me rejoindre à la salle a mangé, en prenant place à la table, il voulait savoir si le beau motard est avec moi. Tu ne connais pas Georges Alexandre c'est le gars en complet que l'on a rencontré en arrivant, C'est mon copain d'université et on est devenu de trPs bons amis, on a les mLmes gofts comme type de gars même un soir on s'est retourné à quatre dans son condominium.
Qu'est ce que tu dirais si on passait à la chambre pour manger le dessert ? J'avais le sourire fendue jusqu'aux oreilles, pourquoi pas je suis justement en manque de sucrerie. Et on sait mit à rire au même moment. Je te rejoins dans deux minutes, je me suis dirigé vers la chambre et quand j'ai vu arrivé Sam il s'était entouré la queue de crème fouettée, j'ai pensé qu'un éclair à la crème te ferait plaisir et comment donc tu as deviné c'est mon désert préférer. Sam se coucha sur le lit et je me suis dirigé instantanément sur un si beau désert, ma langue dégustait avec délicatesse cette crème en faisant attention a ne pas touché à sa queue léchant tout autour avec précision ce qui le rendait digue de plaisir et je m'en apercevais car sa queue avait repris toute la taille et plus je léchais plus elle prenait de la place quand je me suis mit à lui mangé les gosses il se mit à avoir des frissons sur tout le corps j'ai pris ses jambes pour lui relevé car de la crème avait glissé entre ses cuisses et je voulais tout manger.
Je continuais à lui lécher pour me rendre compte que j'étais entrain de lui mangé le cul et son joli petit trou et quand je lui touchais l'entré sa respiration est devenue rapide et il laissait entendre des gémissements de plaisir qui ne trompe pas. Au moment où je me saisis de sa queue et commencé à jouer avec je la promenais partout à travers la crème je la faisais glisser partout entre ses cuisses et à un certain moment j'ai commencé à lui chatouiller le trou avec sa queue. Oh oui Alex ! continue c'est super bon j'aime ça je deviens dingue et plus je frottais sa queue sur son trou plus il gémissait et là j'ai commencé à l'enculer avec sa propre queue faut dire qu'avec la longueur, qu'il possède c'était assez facile et je la faisais rentrer et j'ai vu disparaître le gland assez facilement et je continue à la faire pénétrer et ça rentrait, j'en avais introduit plus des trois quart et Sam se releva la tête et d'une main me donna un condom. Prend moi Alex je veux te sentir en moi avec ma queue avec la tiens. T'ais sur que tu va être capable, le meilleur moyen de savoir c'est que l'essayé mais va-y lentement.
Ha ! Oui compte sur moi si t'as mal tu me le dis et on stoppe tout, pas de problème va-y, je vis se fantasme avec toi. Je m'installe le condom, je n'ai même pas besoin de me branler tellement je me suis excité par cette expérience. Je me positionne et place ma queue sur son trou coller à sa propre queue et je commence à pousser j'avais répandu beaucoup de gel pour faciliter la pénétration et je commence à pousser et je pousse lentement et je sens ma queue faire son chemin et je vois Sam faire quelque grimace je stop tout, ça va Sam, oui tu sais ce n'est pas évident mais la sensation est super de sentir me pénétré et ta queue sur ma queue je ne peux pas dire l'effet que je ressens tellement c'est bon. Continue, et je pousse encore et encore et me voilà à l'intérieur tout au complet et en poussant ca fait pénétré sa queue presque au complet et la moi aussi la sensation était électrisante, j'ai commencé à ressortir pour commencer à faire un léger mouvement de va et viens, va-y plus fort Alex, défonce-moi, encule-moi, met toute la gomme, mais là, je me suis mit à aller et venir avec force à tous les coups que je lui donne, il lâchait un cri de jouissance et à chaque cri ça me rendait tellement pervers que je redoublais d'énergie pour faire durer le plaisir de sentir nos deux queue se frotté une sur l'autre et de glissé dans ce cul devenu si étroit par nos queue dans le seul trou de Sam. C'était extase il faut la vivre, on ne peu pas décrire une telle jouissance c'est l'enfer et plus je l'encule plus ma queue durcir et plus le plaisir grandir mais là je sens le point de non-retour et d'entendre Sam jouir et je se repende dans son propre cul me fait exploser à mon tour et de jouir les deux ensemble et le plaisir était accentué par les contractions de son cul provoqué par les spasme de la jouissance et de nous entendre se lamenté tellement la jouissance est grand que les voisins nous ont entendue, et il doivent penser qu'ont est entrain d'égorgé quelqun tellement les cris de jouissance était fort.
Sur l'effet de la jouissance j'ai tombé à la renverse entraînant Sam avec ce qui a pour résultat qu'il est resté empalé sur nos deux queues. Nous étions dans un état second ça pris quelques minutes pour retrouver nos esprits nous étions vraiment ailleurs. Sam ne voulait pas libérer nos queues et il est resté là jusqu'au moment où ils ont repris l'état normal et j'ai senti son cul expulsé nos queues et le sperme de Sam se rependre sur moi car son cul était assez dilaté. Mais là en voyant de nouveau cette bite si long, Sam il faut que tu m'encules, te sentir en moi, t'ais près pour recommencer moi j'aie le goût de te chevaucher pour te faire jouir une autre fois, va-y Alex moi je suis toujours près j'adore faire l'amour et avec toi c'est très agréable. J'ai pris un autre condom et le lui enfile sur sa queue il avait l'air si petit sur cette queue si long et le l'arrose de gel pour m'aider à la gober, je m'assoie face à lui je position sa queue à l'entrée de mon trou et je commence à descendre sur lui, je la fais entre cm par cm et plus je la sens rentré plus je me dis que ne pourras jamais rentrer au complet et je continue à descendre et ça rentre toujours et me voilà que mes fesses touchent ces cuisses. J'ai réussi mais la pression que produit sa queue contre ma prostate à un effet d'enfer, c'est presque une jouissance en elle-même mais la je commence à faire un va et vient avec mon bassin. Je la sens entré ressortie et à toutes les fois je le sens cogné au plus profond de moi et Sam se saisie de ma queue et commence à me branler au même rythme que je me balance au dirait qu'il est entrain de se branlé sa queue à travers moi tellement la sensation est bizarre je la fais sortir presque au complet pour mieux me replanté dessus j'en ai la tête qui tourne sous la jouissance et c'est vrai que je jouis en peux de temps ce qui me fait contacter le cul qui fait jouir à son tour Sam et j'ai frissonne de partout c'est super le nec plus ultra de la jouissance. Et je reste dans cette position avec la queue de Sam bien planté à l'intérieur de moi, je n'ose bouger, je veux conserver la sensation le plus longtemps possible.
Effet de l'avoir conservé assez longtemps en moi ça produit une nouvelle érection à Sam et je me retrouve moi aussi avec ma queue bandée et dur à nouveau, je fis sortir la queue de Sam et lui réintroduis dans son cul et mais cette fois il est couché à plat ventre et je m'introduis en lui mais couché dans son dos et je recommence un va et vient plus lent et sensuelle et je rentre et sort, je rentre et sort à un rythme régulier et constant et le temps passe ca doit bien faire 20 minutes que de me balancer comme ça c'est sûr qu'avec deux éjaculations avant la troisième est plus facile à contrôler mais toute bonne chose à une fin et de sentir Sam venir dans son cul une autre fois me fait gicler.
Je demeure couché dans son dos que je suis bien mais ma queue ressort tranquillement de son nid douillet, Sam me regarde détendu mais aussi épuisé que moi. On se lève et on retourne prendre une douche bien méritée après temps d'exercice si agréable. Et nous allons nous recoucher et le sommeil nous gagné très rapidement.
Au réveil Sam me prépara un bon déjeuner et il me dit que l'on ne pourra pas se revoir avant plusieurs moi car il partait pour Toronto en stage pour la fin de ses cours universitaires. Nous avons échangé notre adresse de courriel pour pouvoir garder contact et voire ce l'avenir nous réserve.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.