827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Scout toujours
Cela s'est passé l'an dernier. je m'en souviens comme si c'était hier ! J'étais dans une troupe scoute « à la dur » et nous faisions de nombreuses randonnées en montagne pendant l'été.
Cette année-là nous étions partis dans les Alpes françaises. L'endroit de camp était assez sympa et vu que nous n'étions que deux patrouilles avec deux chefs, c'était très convivial. Un cadre très naturel duquel où ne percevait aucune habitation malgré l'altitude. Nous n'avions que des arbres, arbustres, herbes et rochers autour de nous. Un jour, nous sommes partis en randonnée pour trois jours. Sac à dos allégés,
gourdes remplies, provisions faites et tentes vérifiées, nous partions à deux groupes. L'un avec un chef et l'autre avec l'autre chef. Je me suis retrouvé dans le groupe avec le plus jeune chef, Maxime. Maxime est un mec musclé, bronzé, des cheveux brun clair et des yeux d'un bleu profond. Ses cheveux crollés et ses 1m85 provoquaient dans ma tête quelques fantasmes le soir. Surtout qu'il était très « copain-copain » avec nous et qu'il n'avait jamais parlé de copines (ni de copains). La marche fut longue, pénible à cause de la chaleur mais belle ! Ces paysages de montagne sont superbes ! Le soir venu, les raviolis (héhé menu classique des scouts) avalés, il était temps de s'organiser quant à savoir qui dort où. Nous avions deux tentes de 3 personnes et nous étions 5 (oui ma patrouille était minuscule (5 personnes) et le désistement en dernière minute d'un de mes scouts n'a rien amélioré !). Profitant de cette occasion, j'ai fait savoir indirectement qu'il serait préférable que je dorme avec le chef soi-disant pour discuter de la route du lendemain. Peu importe, la nuit tombée, il était avec moi et nous étions seuls. Après avoir discuté quelque peu sur l'itinéraire du lendemain, il proposa de dormir. Je pensais très fort à lui, à sa présence à mes côtés. Quelques minutes après j'eu l'impression qu'il se masturbait. Non je ne croyais pas, c'était réel ! Discret mais, vu que je le scrutais, c'était certain. J'ai donc décidé de me lancer à l'eau et de lui sortir tout bas. « alors on s'excite ? ». Il me répondit tout bas d'un ton l'air de dire « mêle-toi de tes affaires » : « et alors ? quel est le problème ? Dors ». Je ne savais plus quoi penser. que dirait-il le lendemain ? Je n'arrivais pas à m'endormir. Quand soudain, je sentis son visage s'approcher du mien, il me dit tout près que je pouvais aussi me masturber si j'en ressentais l'envie. Je n'osais pas. Il continua de me réconforter en plaçant sa main sur mon sac de couchage à l'endroit de ma bosse. Je compris son invitation. Je sortis donc mon engin sur lequel il ne tarda pas à faire des commentaires et lui aussi. Il proposa de me masturber pendant que je le masturbais. Pendant ce temps, il m'a soufflé un « j'ai envie de toi » à peine audible. Là tout a commencé, on s'est tu pour écouter si l'autre tente dormait apparemment oui. Nous sommes sortis de notre sac de couchage et, pendant que j'étais allongé sur mon sac, il me carressait et me léchait du front jusqu'aux testicules, en passant pas le nez, les lèvres,
le menton, le cou, les pectoraux, le ventre,
en s'aventurant sur la ligne du paradis jusqu'à ma tige. Après avoir léché mes testicules, il a pris mon pénis en bouche et a commencé à me pomper jusqu'à ce que je lui dise d'arrêter (j'étais sur le point de jouir). Ensuite, je l'ai retourné et je lui ai fait la même chose. tout en le suçant, je lui enfonçais un doigt dans son anus, puis un second. Il ne disait rien mais aimait ça. C'est à ce moment-là qu'il m'a surpris ! Il a fouillé dans son sac pour en ressortir un préservatif ! Il avait donc prévu son coup le beau gosse ! Entre quelques câlins, Maxime m'avoua son envie de se faire pénétrer en pleine nature hors de la tente. Son idée me parut un peu suicidaire car si un scout décidait de nous suivre, la situation serait plus que délicate ! ! ! Mais les pulsions font beaucoup de choses. alors j'ai ouvert délicatement la tirette, je suis sorti et lui m'a suivi. Nous étions nus et enlacés. Personne aux alentours, nous avons marché plusieurs minutes à la recherche d'un petit endroit romantique et assez loin des tentes pour ne pas nous faire repérer. Il m'indiqua un rocher en hauteur, pas très discret comme endroit mais peu importe car il fait nuit. Il m'aida à monter dessus et me proposa de m'allonger sur le dos. La vue était jolie sous la faible lueur de la demi-lune. Il approcha son engin de plus de 20 cm ! près de ma bouche, j'ouvris ma bouche et il s'enfonça en moi doucement puis de plus en plus rapidement. Sa bite bien mouillée, il m'enfila son préservatif tout en me soufflant « doucement » car il n'avait pas de lubrifiant (n'en demandons pas trop ;-)). Max se coucha après. Il était sur le ventre et j'étais sur lui lorsque, doucement, je pénétrai mon gland dans son anus. Il fit un « aie » étouffé puis me demanda de continuer plus loin. Ok. J'enfonce alors le reste petit à petit et me voilà dans les entrailles de mon chef scout ! Jamais je n'aurais cru en ce moment. C'était délicieux. Je rentrai et sortais de plus en plus vite jusqu'à ce qu'il me dise « arrête, je veux te sucer ». Je retire la capote et lui présente ma bite. A peine étais-je rentré qu'il commence à me lécher le gland, le frein. Quand il a aspiré mes couilles, j'ai failli jouir ! Il faisait ça comme un dieu ! J'adorais cette position et, pour encore plus de plaisir, je lui ai proposé un 69. Sentant que j'allais éjaculer,
il m'a proposé une éjac faciale. Je me suis alors mis sur lui, je me suis masturbé jusqu'à l'éjaculation. Il en avait plein partout ! Sur les paupières,
le cou, les lèvres, le nez et même les oreilles ! Désirant cette sensation,
il a fait de même pour moi. C'était bon tout ce sperme chaud qui coulait sur moi. Dès lors, nous n'avons plus trainé. Nous étions couverts de sperme malgré les léchages et il fallait se nettoyer avant de rejoindre nos lits. Heureusement, la rivière, bien que glaciale, n'était pas loin. Nous sommes rentrés dans la tente toujours aussi discrètement pour se rouler encore des pelles et s'endormir l'un contre l'autre. Le lendemain, quand je me suis réveillé,
il était sorti. Lorsqu'il est rentré il m'a dit qu'on recommencerait ça une autre nuit mais qu'il ne voulait pas qu'on se doute de la moindre chose. Les nuits suivantes, les scouts ont absolument voulu que je dorme avec eux. le savaient-ils ? je l'ignore mais je ne crois pas. Dans les Weekend de l'année, j'ai eu l'occasion de repasser une nuit avec lui. Nous avons recommencé, mais sous la tente car il neigait dehors ! Ah ce beau Maxime ! J'ai arrêté les scouts depuis,
non pas pour Maxime mais pour l'ambiance avec les autres scouts. Depuis, je ne le vois plus très souvent mais à chaque fois que nous nous voyons,
il s'arrange pour avoir du temps tranquille où nous faisons l'amour. Je le reverrai certainement bientôt !
Finalement, un chef est un homme « comme les autres ». Ce n'est pas parce qu'il est chef, mignon et aux allures d'un hétéro qu'il ne m'a pas caressé, léché,
sucé, pénétré, etc.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.