827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Le flash sur Mathieu
Mon histoire est un peu banale, mais c'était la 1ère fois et surtout c'était tellement bon !
J'étais au lycée, en terminale,
et j'avais flashé depuis plusieurs mois sur mathieu. Rien que de penser à lui,
ca me fait de l'effet. Il était tellement beau : 1m80, 70 kg de muscles, bien dessiné,
avec ds yeux bleus et des cheveux noirs : un charme fou ! A l'époque j'étais assez timide et je n'osais pas vraiment l'approcher,
même s'il était souvent seul. Mais le ciel est venu à mon secours : le prof de sciences naturelles fit des groupes de 2 par orde alphabétique pour rendre un travail. Les choses étaient bien faites,
Mathieu et moi avions des noms de famille commencant par la meme lettre ! Quand j'ai vu cela, je peux vous jurer que je bouillais intérieurement,
j'avais de la peine à réprimer un grand sourire. Mathieu s'est alors approché de moi, m'a tendu la main avec un sourire à tomber :
- salut ! alors comme ca on fait ce travail ensemble ? c'est cool, je n'ai jamais eu l'occasion de te parler et tu as l'air sympa.
Et moi, complètement pris au dépourvu : - Euh, c'est gentil. Je me réjouis aussi de faire un peu ta connaissance.
On s'est alors fixés rendez vous pour le lendemain, après les cours, chez lui. Inutile de vous dire que j'ai pensé à ce moment toute la nuit : impossible de dormir,
avec un trique d'enfer. Je me suis branlé une fois, espérant que ca passerait et que je pourrai dormir ensuite ! J'ai fantasmé sur Mathieu, et l'excitation était telle que j'ai déchargé un flot de sperme dans les draps, sur mon ventre, ... je crois que j'ai dû alors m'endormir avec un sourire béat sur les lèvres...
Le lendemain, pendant les cours, je ne pouvais m'empêcher d'envoyer quelques petits regards vers Mathieu, avec son T-shirt bleu moulant,
son jeans laissant dépasser le calecon... un rêve. Mais une fois, faute de vigilance,
je n'ai pas été assez discret et Mathieu m'en vu : il a un peu rougi et s'est remis au travail ! Quant à moi, j'ai plongé mon nez dans mes cahiers, mort de honte ! A la fin dse cours, nous nous sommes retrouvés dans la cour et nous sommes dirigés lentement vers son appartement, en parlant de tout : des prof, des cours, du BAc à la fin de l'année, ... Ne me demandez pas comment on en est arrivés là, mais on a ensuite parlé des filles du bahut. Une chose en entrainant une autre, je devais etre dans un état second,
je lui dit :
-Mathieu, je dois te dire que les filles ne m'intéressent que moyennement....
je baisse mon nez vers le trottoir... et lui :
-Ah, c'est cool tu sais. Je garderai bien ton secret pour moi. je suis content que tu me l'aies dit.
On arrivait chez lui. Ses parents n'étaient pas encore rentrés. On a bu un verre puis nous sommes allés dans sa chambre et nous nous sommes instalés avec nos bouquins sur son bureau, qui était assez petit. Je n'en pouvais plus, nos genoux se touchaient,
je sentais son odeur, il frôlait mon bras de temps en temps. Je faisais semblant de me concentrer sur le travail, mais j'avais une gaule incryoyable ! ca me faisait presque mal. N'y tenant plus, je suis allé aux WC et je me suis passé la tête sous l'eau froide. J'ai tenté de me focaliser sur autre chose et ma trique s'est lentement estompée. Je reviens dans la chambre,
et là je vois mathieu en train de mettre un nouveau T-shirt : des abdos bien fermes, dse pectoraux assez développés : il était encore mieux que dans mes rêves. il se retourne, me voit et me ditsir un aire de défi :
- Tu me matais ou quoi ? - Euh..non non... J'étais rouge, j'avais chaud, et ma gaule était revenue, plus grosse que jamais. ca devait se voir, parce qu'il me dit :
- Tu bandes ? ? On dirait que t'es plutôt bien gâté...
il s'approche de moi et me dit qu'il me trouvait très attirant. On voyait qu'il attendait un réponse de ma part, mais tout ce que j'ai pu faire c'est poser mes lèvres sur les siennes. Et là il me serre contre lui, on se caresse. Nos langues tourbillonnent. Puis il se dirigent vers mon cou, tout en me massant les fesses. Je le sens qui se dirige vers ma braguette, je suis fou de désir. J'attends qu'il ait défait mon pantalon pour le pousser sur le lit. Il rest un peu étonné,
mais il m'attire ensuite à lui. Je lui soulève son t-shirt, caresse son torse,
et glisse ma main dans son pantalon. Waou ! quelle paquet ! Je défais sa braguette pour mieux apprécier, je lui retire son pantalon pendant que lui enlève son t-shirt. Il me renverse ensuite sur le dos, enlève ma chemise et retire mon froc. Il s'allonge sur moi, on s'embrasse, et il se dirige lentement vers ma queue, en faisait des détours sur mes tétons, mon ventre. Il engouffre alors mon sexe dressé comme jamais. Il me masse les boules, je gémis ! Il pompe avec passion...Magnifique ! Je le retire vers moi et je me mets en position du 69... Comme j'étais un peu inexpérimenté,
je m'applique à reproduire ce qu'il venait de me faire, et ca marche ! Je le sens qui gémis,
frémit ! Mais là il se dégage et vient se placer derrière moi. Je sais ce qui va se passer, je le sens m'écarter les fesses, introduire 1 doigts, puis 2, dans mon trou. Je n'en peux plus, c'est trop bon. Il m'enduit de lubrifiant et il y va. D'abord lentement, puis plus loin et plus fort. ca fait mal, mais en même temps ca me procure un plaisir incroyable ! il me carresse les reins,
fait des incursions vers mon sexe pour me branler,
tout en accélérant gentiment le va-et-vient. Je sens son souffle dans mon dos. Il se contracte et jouis comme un fou...Passé le temps nécessaire pour qu'il se remtte,
il se retire, met met sur le dos, et se met à me branler tout en m'embrassant. L'excitation est telle que je ne peux plus me retenir. Je lâche tout et c'est un vrai feu d'artifice. Ca gicle sur ses mains, sur mon torse... Je me mets contre lui et nous nous serrons très fortement. Nous sommes tous les deux en nage. On se caresse un peu, avc des baisers tendres dans le cou.
Cette expérience avait été tellement formidable pour nous deux que nous avons continué tout au long de l'année. Nous sommes sortis ensemble pendant près de 2 ans et demi, c'était d'une intensité incroyable. Maintenant nous sommes simplement amis, mais je dois avouer que ni l'un ni l'autre ne refuse un petit plaisir à l'autre quand on en a besoin.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.