827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

En travaux
Il y a des jours ou la passion nous permet de dépasser nos propres limites, au détriment de notre raison. Je me présente, j'ai 33 ans, 1m78, 68 kg, look jean-basket, avec un physique assez agréable. A la suite d'une rénovation complète de ma maison, j'avais embauché plusieurs entreprises pour effectuer les travaux. Pour l'électricité et la plomberie, le travail a été confié a une jeune société dont l'unique employé était le patron, un beau mâle de 21 ans avec un corps de rêve. Il mesurait 1m79, environ 70 kilos, des pecs et des abdos bien dessinés, brun aux yeux noisette et le torse complètement imberbe.
Voulant connaître mieux ce jeune éphèbe, je lui proposais de déjeuner avec moi, pour qu'il puisse travailler plus sereinement et éviter un grand nombre de trajets inutiles. Il accepta très volontiers et très rapidement le courant passa entre nous et les confidences commençaient a venir. J'en étais d'autant plus heureux, que l'été étant caniculaire, sa tenue de travail consistait en un simple short en jean assez moulant et une paire de basket.
Son seul défaut, c'est un hétéro pur et dur. Je me résigne, en me disant que j'ai le plaisir des yeux et quel plaisir. Un jour après le repas, il me demanda s'il pouvait s'allonger un instant sur le canapé du salon pour se reposer avant de reprendre le travail, et me précise que s'il s'endort, il faut que je le réveille à 14 heures. Des qu'il s'endort, je m'installe face a lui pour pouvoir admirer ce corps que je ne peux pas toucher. Il est vraiment sublime. Ma queue réagit très vite a ce spectacle et se dresse a l'intérieur de mon short et l'en profite pour caresser mes 20 cm.
A 14 heures je m'approche de lui en prenant soin de cacher mon sexe gonflé au maximum, a l'intérieur de mon short très large. Je pose ma main sur son torse et je remonte sur ses seins en le caressant très lentement pour le réveiller avec douceur. Sous mes caresses, la pointe de ses seins se durcit ce qui m'excite encore un peu plus. Je continue mes caresses en remontant sur ses épaules et son cou. A ce moment il ouvre les yeux et me fait un grand sourire en me disant qu'il était réveillé. Je lui propose un café et il se remet au travail.
Toute l ‘après midi, j'ai son image qui me hante et qui m'excite, jusqu'au moment ou il va prendre sa douche. Pour la première fois, il ne ferme pas complètement la porte de la salle de bain et se déshabille sans aucune gêne pendant que je le regarde. Assez surpris et surtout comblé de pouvoir enfin contempler ce sexe que j'avais imaginé aussi souvent. Il était vraiment très bien proportionné avec deux grosses bourses poilues, ce qui laissait présager de bonnes dimensions en état de marche. Il me regarde droit dans les yeux avec un petit sourire, mais je n'arrive pas a soutenir son regard car mes yeux sont attirés par ce fruit défendu que je peux enfin admirer. Il sort de la salle de bain habillé, bois un verre et me salut.
Le lendemain, après le repas il part s'allongé sur le canapé et s ‘endort rapidement. Il est allongé sur le dos, torse nu et les jambes écartées. De mon observatoire je remarque que les boutons de son short en jean son détachés. A ce moment la, une excitation intense m'envahit. Des scénarios les plus fous me traversent l'esprit, mais je reviens a la raison et me persuade que ce ne sont que des fantasmes. Pour pouvoir mieux l'admirer, je décide de m'asseoir sur l'accoudoir du canapé a ses pieds. La vue est une image de rêve. Je peux voir ses jambes musclées légèrement poilues et son sexe moulé dans son boxer blanc dans l'ouverture de sa braguette entrouverte, des abdos légèrement « tablettes de chocolat », des pecs bien fermes et une bouche très pulpeuse. Sa respiration régulière me confirme qu'il est en train de dormir.
Je suis tellement excité, que mon désir prend le dessus et je me décide à caresser délicatement son sexe. J'approche ma main et je la pose sur son gland. Je commence a le masser avec deux doigts et très rapidement je le sens gonfler et se durcir. Après quelques caresses, sa tige devient dure comme du bois et son gland sort du boxer. Je suis aux anges et continue mes massages qui le font réagir en lui donnant de petits mouvements de bassin en cadence avec mes caresses. J'en profite pour prendre l'élastique de son boxer et le descendre sous ses bourses pour pouvoir contempler l'objet de tous mes désirs. Comme je l'imaginais, sa queue devait mesurer au moins 21 centimètres et 5 centimètres de diamètre non circoncis. Je reste un moment en admiration complètement ébahi par le corps de cet éphèbe. Après quelques minutes, je prend son sexe a pleine main et je commence a le décalotter avec de petits mouvements de va-et-vient. Son gland est énorme, d'une couleur rouge foncé et très appétissante. Ma queue me faisait mal tellement elle bandée a son maximum. Je continue a le masturber avec une douceur infinie et le voyant réagir avec de petit mouvements de bassin, j'approche mon visage pour pouvoir sentir son odeur de male en chaleur, mais ne pouvant pas me retenir devant cette merveille, ma langue commence a lui lécher le bout avec de petits mouvements circulaires et petit a petit je fais pénétrer cette barre de plus en plus profond dans ma gorge. De petits râles de plaisir sortent de bouche ce qui m'incite a aller de plus en plus profond. Je le prends tout au fond de ma gorge et ses poils me caressent les lèvres. Au bout de 20 minutes, je sens son corps se contracter, sa queue se tendre encore plus et un liquide chaud et légèrement sucré emplir ma bouche. Je décide de tout avaler afin de ne pas laisser de traces de mon passage. Après le cinquième jet, je le lèche consciencieusement pour lui enlever toute trace de cette merveilleuse liqueur d'homme. Au moment ou j'allais remettre son boxer en place, il se réveille et constate que j'ai sa queue demi molle entre les mains. Il a l'air très surpris et s'énerve en me traitant de noms plus ou moins agréable et en me précisant qu'il ne voulait faire l'amour uniquement avec les femmes. Je me défend en lui disant que je n'ai pas pu résister a ce corps merveilleux. J'en menais pas large, car il était vraiment très énervé. Au bout d'un moment, il me dit qu'il veut me faire payer le plaisir que je lui ai volé et que je dois me accepter sa volonté. Ne sachant pas comment me sortir de cette situation, j'accepte.
A ce moment la, je remarque que son sexe toujours sorti se son boxer, est en pleine érection et le short sur ses chevilles. Il me demande de me mettre face a la table de la cuisine et de me pencher en attrapant les angles de celle ci. Il est derrière moi et j'entend le bruit d'une porte de placard. Je le vois poser une bouteille d'huile sur la table et se masturber lentement avec cette matière grasse et se met a l'entrée de ma rondelle. Il me pénètre violemment et une douleur intense m'envahie car ses 21 centimètres sont en moi. Il me dit que s'est a son tour de prendre du plaisir et de jouir. Au bout d'un moment il commence ses va-et-vient qui se transforment assez rapidement en un plaisir intense car le fait de sentir en moi cet énorme sexe tant désiré et de me faire posséder par ce bel étalon, décuplait mon plaisir. Au bout d'un quart d'heure je sentais son sexe gonfler et durcir de plus en plus et sa respiration devenait plus rapide. Il se crispa et me pénétra bien a fond et je sentis une douce chaleur en moi. Je crus m'évanouir tellement le plaisir fut intense. A ce moment la, il se pencha se moi, me tourna la tête avec ses mains, posa ses lèvres sur les miennes et força le passage avec sa langue. J'ai eu de mal à reprendre mes esprits tellement j'étais surpris.
Il se retire de moi et me prend dans ses bras et m'avoue qu'il s'était livré a un petit jeu en me faisant croire a son énervement, car il était réveillé pendant que je le suçais et que depuis longtemps il avait envie d'une expérience avec un autre mec et depuis le premier jour chez moi, il voulait tenter son initiation avec moi. Très surpris et ravis de cette confiance je le serrais fort contre moi en l'embrassant. Depuis ce jour il fait des heures supplémentaires le soir après son boulot et nous profitons mutuellement de nos corps mais ceci est une autre histoire.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.