827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

1ere fois
Mes tous premiers contacts avec des mecs, cela se passait le mercredi après-midi alors que j'étais encore lycéen. L'orientation que j'avais choisi m'avait obligé à fréquenter un lycée technique éloigné du domicile de mes parents, je me suis donc retrouvé en internat. Dès le premier mois, j'avais repéré un manège de mecs autour des toilettes de la gare SNCF. Il y avait nombre de messages explicites sur les portes des chiottes; ils ne laissaient aucun doute sur la nature des contacts que recherchaient certains des mecs qui passaient par là. Je n'avais que 18 ans et j'étais complètement vierge, de tous les côtés si je puis dire ! Premières envies... Envie de toucher un sexe... Envie de le caresser, de le masturber... Premier apprentissage... avec des mecs qui avaient au moins deux fois mon âge. Ils m'emmenaient en voiture dans un petit bois à l'extérieur de la ville pour se faire tailler une pipe et parfois me rendre la réciproque. Je découvrais l'anatomie de l'autre... Installés dans leur voiture, en bon initiateurs qu'ils étaient, ils m'apprenaient à caresser leur sexe. C'était déjà un plaisir de voir une verge se redressant peu à peu au contact de mes mains pour pointer vers ma bouche. J'étais comme hypnotisé. Je sentais la chaleur monter le long de mon corps... Au fil des mercredis, il faut croire que j'ai dû trouver assez vite comment donner du plaisir car j'ai bientôt eu quelques habitués qui aimaient me retrouver l'après-midi. Plus je pompais une bite fortement, plus j'aspirais et plus le mec bandait. Et moi, je crois bien me souvenir que j'adorais réellement sentir ce membre chaud durcir sous les assauts de ma langue jusqu'à ce que leur sirop d'homme se répande dans ma bouche. Chacun d'eux était différent, plus ou moins salé, plus ou moins liquide, plus ou moins abondant. Durant les deux années que dura ce petit manège plus ou moins régulier, je n'ai connu que les plaisirs du sexe buccal....
Militaire à 20 ans, à part une branlette tous les jours (parfois plus) et quelques pipes, j'étais encore vierge du côté cul, je n'avais pas encore découvert les plaisirs que l'on peut ressentir lorsque le gland franchit la barrière résistante d'un petit cul bien serré ! Ma première permission. Encore une gare ! Entrain d'attendre mon train qui n'allait partir que 4 heures plus tard. J'étais parti faire un tour dans les environs et suis tombé sur un sexshop que je décidai de visiter. J'ai dû feuilleter toutes les revues du rayon gay. Juste après en être sorti, je fus abordé par un mek qui m'avait observé, je ne l'avais pas remarqué, absorbé que je devais être dans la contemplation de toutes ces belles bites qui s'offraient à moi. Dès le premier regard j'ai senti que quelque chose de merveilleux allait se passer. Il avait quatre ans de plus que moi. Il était déjà un homme... Stoke my ass Il m'emmena chez lui, deux patés de maison derrière la gare. Là, après qu'il ait fermé la porte, tout a basculé. Plus de retenue, tout de suite il s'est penché sur moi, et m'a roulé un patin du tonnerre de dieu. Nos lèvres étaient unies, les premiers baisers sensuels, profonds, les premières caresses... beaucoup de caresses, beaucoup de câlins... Notre étreinte devenait de plus en plus forte, ma main dans ses cheveux, les siennes sur mon corps. Jamais personne ne m'avait embrassé avec autant de passion et je profitais à fond de chacun de ces premiers instants. Avec lui, je faisais mes classes dans tous les sens du terme ! ! ! En un éclair il avait ôté ses chaussures, chaussettes, il baissa du même coup son jean et son caleçon. Je pris l'initiative de lui ôter sa chemise. Quelle sensation ! situation hyper excitante, tendrement enlacés, nous embrassant allègrement, lui tout nu, moi encore tout habillé explorant chaque partie de son corps avec mes mains baladeuses. Je ne sais pas où il avait pris toute cette énergie tout à coup, mais en moins de temps qu'il n'en faut pour le raconter je me suis retrouvé à poil. L'un contre l'autre, nos verges commençaient à se tendre, à durcir, chacun recherchant le contact le plus appuyé. J'avais maintenant une trique d'enfer... Son gland se découvrait au fur et à mesure de nos mouvements et je regardais ce sexe que j'avais à présent envie de mettre dans ma bouche. Je descendis mes lèvres jusqu'à sa queue qui frétillait de désir. J'embrassais son gland d'abord doucement, puis j'entrepris de lui sucer méthodiquement tout en effectuant des va et viens de son sexe dans ma bouche en appuyant sur ses hanches à intervalles réguliers. Il gémissait tout en ponctuant ses râles de bonheur par des mots d'encouragement.
suck my cock
Je descendis jusqu'aux couilles dont je caressais de mes mains la bourse ferme depuis un moment déjà, j'aspirais alternativement l'une et l'autre. Son entrejambe dégageait une odeur boisée. Il appréciait visiblement mais il ne semblait pas pressé de jouir ! J'avais envie de l'avoir en moi, qu'il m'apprenne le plaisir par le cul. Il devait être mon dépuceleur, immédiatement. Je me relevai pour lui rouler une pelle mémorable. Je tombai mon pantalon, me retournai et lui offrit mon cul. Ce n'est pas avec sa queue qu'il commençât de l'explorer. Il me fouillait d'abord les entrailles avec sa langue. Plaisir doux, délicieux. C'était un expert.
A suivre...
Il m'entourait maintenant avec toute la chaleur de son corps, frottant son sexe contre mes fesses. Son sexe était vraiment splendide, imberbe et d'une taille impressionnante. Je lui ai dit que c'était la première fois... Il ne voulut pas brusquer les choses... A certains moments, sa verge glissait entre mes jambes. Sensation de chaud, sensation de douceur. Me retournant parfois, je le voyais se masturber au-dessus de mes fesses, salivant, sur le gland de son sexe... De temps à autre, il enfonçait son majeur dans mon trou en tournant, en rentrant et en sortant régulièrement pour rendre l'orifice plus souple, jusqu'à ce que ma rondelle cède... Il m'écartait, m'ouvrait pour m'aider à me décontracter.
Vint alors l'instant crucial : le dépucelage. Je sentis, le long de mes fesses, couler sa salive chaude et gluante. Lubrification de l'entrée de l'anus... Il se coucha sur moi, sexe en avant... Il fit glisser en moi son sexe bandé au maximum. Son sexe chaud et doux à la fois pénétrait délicatement la fente de mes fesses, dérapant une première fois entre mes cuisses...
Première tentative, sans succès d'ailleurs tellement j'étais contracté... Le plaisir est une chose, la douleur, car elle existe cette douleur, en est une autre. A la deuxième tentative et après une "opération salive" renouvelée, il réussit à pénétrer son gland seulement... Envie qu'il cesse... Comprenant que je voulais tout stopper, il sortit son sexe délicatement et d'un seul coup de rein qui me fit très mal sa verge me pénétra à nouveau. Son sexe était en moi. Il m'avait dépucelé... Je serrais les dents, fortement tellement j'avais mal ! Mon cul était complètement dilaté !
Avec douceur, il me demanda de ne pas bouger. Il m'expliqua alors qu'il avait été obligé d'agir ainsi sinon je me serais contracté plus encore empêchant alors toute pénétration. Je contractais mes fesses autour de sa verge toujours en moi, générant un plaisir certain chez mon partenaire qui entamât alors son mouvement. Avec délicatesse et avec douceur, il amorçait des allers et des retours avec ses reins. Ce mec superbe me faisait l'amour, il m'enculait pour de vrai ! Il était en moi et moi j'étais à lui ! Ma rondelle se détendit, la douleur fit place au plaisir d'être pénétré par cet homme, la chaleur de sa verge se répandait en moi, le plaisir affluait, se concentrant non seulement sur ma bite, mais aussi dans mes entrailles. Je sentais chaque centimètre de sa verge m'envahir... Il n'oubliait pas ma jolie queue et la branlait avec adresse au même rythme que ses coups de bite, son pouce s'attardant sur mon gland et je dus lui dire d'arrêter çà parce que je sentais que j'allais jouir.
Je sentais son souffle chaud au creux de ma nuque. Il me caressait tendrement les cheveux pendant qu'il me pilonnait avec force. De temps à autre, son sexe jaillissait hors de moi pour me pénétrer à nouveau encore plus profondément... Je pouvais sentir ses couilles claquer contre mes fesses lorsqu'il plongeait sa bite dans mon cul. Il glissait ses mains sur mon torse pour me caresser les seins, avec tendresse et amour. Il me travaillait à merveille, Il me niquait à fond pour me donner du plaisir. Je voyais des étoiles partout. « T'aimes te faire enculer, mec ? T'aimes sentir ma grosse bite au fond de ton cul ? ».
Pour sûr que je commençais à aimer çà. Un vrai délice ! C'était trop bon ! « Vas-y, encule moi. Oui, encore, vas-y profond». Je ne pouvais plus me retenir, tellement j'étais excité. Je me branlais activement. Je sentais sa queue grossir, mon cul était de plus en plus dilaté. Mais en même temps, il était vraiment tendre et se souciait de bien me faire l'amour. Ses allers et retours s'accéléraient, son souffle devenait plus puissant... signes précurseurs annonçant qu'il allait bientôt venir. Il était en sueur... J'étais en nage... Notre jouissance était proche... Dans un cri pas possible, il libéra toute son énergie, je sentis les longs jets chauds de sa semence m'inonder le cul tout entier alors que mon jus montait le long de mon sexe, pour enfin gicler et lui maculer le ventre ! Son ventre est couvert de mon foutre et mes entrailles en prennent une belle dose ! ! ! Mon anus se contractait spasmodiquement, augmentant encore le plaisir de ce type qui n'en finissait pas de jouir. Il s'affaissa aussitôt sur moi, nous sommes restés ainsi à nous rouler un merveilleux patin. il décula quelques minutes plus tard et me relevant les jambes, se mit à lécher son propre sperme me procurant encore quelques plaisirs de plus.
Je venais de me faire prendre pour la première fois. Par un vrai mec. En vous racontant cette rencontre, je voulais aussi remercier cet amant d'un jour que je n'ai jamais revu.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.