827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

L'elfe de Noël
Le Père Noël en avait ras la capuche. Cette année encore les enfants avaient délaissé les jouets traditionnels en bois, toupies, chalets à construire, maquette de goélette ou les traditionnels vélos qu'il fabriquait l'été dans le Grand-Nord, pour des chaînes stéréo, des lecteurs de cédés, des consoles de jeux, de maquettes de monstres plus laids les uns que les autres qu'il était obligé de sous-traiter en Chine ou en Thaïlande ce qui, même s'il veillait à payer le juste prix en faisant jouer la concurrence grevait un peu trop son budget. Seules les filles ne le décevaient pas trop, toujours des dînettes, des poupées, des boîtes de peinture que la Mère Noël, de son côté, tout au long des mois creux, fabriquait dans son atelier. Ce qui agaçait souverainement le Père Noël, c'était ces adolescents attardés de 18 à 25 ans qui restaient collés à leurs parents comme des chewing-gum à des chaussures et qui, à Noël faisait leurs listes de cadeaux comme des gosses ce qui alourdissait le travail du Père Noël et l'obligeait à voyager dans un traîneau de plus en plus volumineux tiré par des hordes de rennes qu'il fallait nourrir chaque jour... C'est que ça en bouffe du foin ces bêtes.
Et ces enfants gâtés commandaient des scooters, des meubles pour leurs chambres quand ce n'était pas la première voiture du gamin... Pour la passer par la cheminée je ne vous raconte pas les problèmes.
Bref vous imaginez bien que la surcharge de travail avait obligé la S.A. Père Noël à embaucher des elfes, des lutins et des farfadets pour effectuer certaines parties de sa tournée, lui il se gardait le nord de la planète, là où il y avait toujours de la neige et une bonne bise glaciale comme il aimait.
Or donc, cette nuit de Noël-là, Albert, c'était un elfe encore jeunet, s'était arrêté au-dessus d'une maison et consultait son listing tout droit sorti de l'ordinateur de la Compagnie. «Voyons donc, Jérémy, 18 ans, où es donc son paquet ?» Et il commença à fouiller dans le fatras, il n'avait pas l'habitude de conduire un traîneau tiré par des rennes et il les faisait toujours freiner en catastrophe ce qui avait pour effet de mélanger les colis.
«Ah... Le voilà...», le papier cadeau était un peu déchiré et sur le paquet il distinguait l'image d'un jeune nu qui avait... qui avait... comment dire... Ben... son sexe était gros et tout droit... «Drôle de cadeau de Noël» pensa Albert «bof... après tout il en faut pour tous les goûts.»
Et il entrepris de descendre son cadeau par la cheminée. C'était un très large conduit de cheminée, une ancienne maison sans doute. En bas, le sapin brillait de toutes ses petites lampes et des chaussures étaient posées, une seule paire, pour un seul cadeau.
Albert déposa le paquet et c'est au moment où il voulut remonter sur le toit qu'une voix le surpris : «T'es bien jeune pour un Père Noël.»
Albert était bien emmerdé car, c'est la tradition, jamais on ne doit voir le Père Noël, ou ses assistants, et il ne sut que répondre : «Je suis un elfe et je donne un coup de main au Père Noël car il est surchargé de boulot.»
«Dis-moi t'es mignon pour un être surnaturel, je ne savais pas que les elfes pouvaient être aussi beau.» - Albert se rengorgea car il était de ceux qui ne résiste pas à un compliment aussi flatteur : «Je suis d'une lignée d'elfes de Scandinavie et on passe pour les plus beaux et les plus intelligents des créatures magiques... D'ailleurs toi aussi t'es mignon tout plein»
Jérémy s'avança jusqu'à l'elfe, le dévisagea, et en lui demanda : «T'as pas un moment, on pourrait boire un coup et regarder un peu le jouet que tu m'apportes.»
Albert était beau, intelligent, mais c'était aussi un paresseux de naissance et tout ce qui pouvait le distraire du travail l'intéressait beaucoup plus que celui-ci.
«C'est vrai que j'ai petit creux, t'as pas un reste de dinde... ? » Albert était aussi un incorrigible gourmand qui adorait la dinde aux marrons... «Et pis un p'tit bout de bûche au chocolat ?» Jérémy acquiesça alla chercher une assiette qu'il posa par terre en ramenant aussi les restes du repas du réveillon. Il restait une cuisse volumineuse de la volaille rôtie et plus de la moitié du gâteau.
Albert s'attaqua à la pièce de viande et demanda à boire bien entendu. Jérémy lui servit une demi-bouteille de vieux bordeaux que son père avait entamé au cours de la soirée et l'elfe commença de festoyer pendant que Jérémy l'observait plus attentivement : «Sauf ses oreilles pointues on jurerait un être humain... Je suis sûr qu'il est monté comme un âne... Voyons le cul, mince, des fesses qu'on a envie de pétrir et de frapper... Et puis une bouille marrante avec le nez en trompette. Il avait quel âge ? Plus que moi, c'est sûr... Peut-être 25-26 ans... Il est pas très haut... C'est un grand elfe, dans les 1, 55 mètres... Je me les imaginais plus petits... Et c'est marrant des mains à six doigts... Pour jouer de la flûte ça doit aider... Hi... Hi...»
Tout ne fut plus bientôt que débris d'os, plats vides et dans la bouteille plus une seule goutte de vin : «Tu veux un cognac... ?» - «Bah pendant qu'on y est.»
Pendant que Jérémy servait alcool, Albert le questionna, «Alors Jérémy si on jouait un peu avec ton cadeau. C'est bizarre je ne le connais pas et je ne sais vraiment pas encore si je suis capable d'apprendre ses règles assez vite.» - «Pour faire une partie, il faut aller dans ma chambre afin de ne pas réveiller mes parents.»
Rendus dans cette pièces, Jérémy demanda à l'elfe de se mettre à l'aise : «Il faut te déshabiller complètement car sinon on aura trop chaud. » - et Jérémy commença de retirer son pantalon, son sweat, puis son caleçon et ses chaussettes, il monta sur son lit et invita son nouvel ami à le rejoindre.
Albert était tout pareil à un être humain et, là où Jérémy avait deviné juste, c'était sa queue volumineuse, au repos bien entendu, mais qui augurait un monument si jamais elle se gonflait. Il s'assit près de Jérémy qui commençait déchirer le paquet-cadeau.
Sur la boîte il était écrit «Godemiché moulé sur le véritable sexe de Jeff Strycker, 30 cm, pur latex teinté» et «vibrateur inclus», puis en plus petit, comme sur tous les jouets, «les piles ne font pas fournies» et encore « ne convient pas à des personnes non averties ou mineures (18 ans minimum)».
Albert paraissait assez surpris à la vue de l'objet et il demanda : «Et la règle du jeu, elle est où la feuille d'explication ?»
Jérémy se souleva et recouvrit à demi l'elfe de Noël et commença une série de petits baisers qui couvrirent son torse d'une douceur de soie. Il releva la tête et entrepris de l'embrasser sur les lèvres, Albert ne semblait pas gêné mais plutôt surpris des manoeuvres de son partenaire de jeux. Sa bouche s'ouvrit et les langues se mélangèrent, à la suite de ce contact le sexe d'Albert commença son déploiement, comme un bras qui se tend il se releva et vint buter contre son abdomen.
«Regarde ce que tu me fais faire... ça ne m'était jamais arrivé... et en plus je me sens tout... tout... bizarre... comme si je n'arrivais plus à maîtriser mes sens.» - «C'est bon ce que tu ressens ?» - «Oui !» - «Pareil !»
Jérémy posa son corps sur le corps d'Albert et leurs deux queues se touchèrent, queues brûlantes, prêtent à exploser, il se replia et porta sa bouche à ce sexe qu'il sentait chargé de puissance comme un animal tapis guette sa proie, il lécha le gland puis le long membre, revint à son extrémité et l'enfourna, le suça, le cajola de sa langue fureteuses, aspira les gouttes de liqueur, s'appliqua si bien qu'Albert laissa aller son contentement, son sperme envahit les joues de Jérémy et dégoulina dans les poils bouclés, il ne cessa son manège que quand il sentit que la queue se désenflait légèrement et qu'elle avait besoin d'une période de repos avant de pouvoir reprendre son vol victorieux.
«Ouaaaaaah ! Ça c'est quèque chose de phénoménal... Comment t'as pu faire ça ? Je ne connaissais pas... On ne m'avait pas dit...»
Albert est allongé heureux et surpris par ce qui vient de se passer, quand il lui prend l'envie de lui rendre la pareille, il descend vers le sexe de Jérémy le regarde de plus près, le renifle puis commence à le lécher, Jérémy gémis doucement, Albert continues son manège et finit par engloutir la queue de Jérémy. Jérémy qui commence à crier de joie il semble que la langue d'Albert soit devenue folle il n'arrive plus à savoir où elle se trouve tantôt sur le gland à tourner autour, tantôt sur la longueur de sa queue, tantôt lui roulant les couilles. Jérémy devient fou, quand dans un moment de transe il se déplace et la langue d'Albert vient à passer sur son petit trou, Jérémy pousse un cri. Albert se redresse et demande ce qui se passe Jérémy répond que sa langue sur son trou lui a fait une décharge électrique et c'est extraordinaire, qu'il aime ça. Du coup Albert commence à lécher consciencieusement le trou de Jérémy qui brame de plaisir.
La langue d'Albert a la faculté de s'allonger considérablement et c'est sans problème qu'elle pénètre dans le cul de Jérémy qui s'ouvre comme un bouton de rose. Jérémy a maintenant le cul ouvert et la langue d'Albert tourne dans son fion il est aux anges. Albert, tu veux pas me tringler s'il te plait implore Jérémy. Te tringler c'est quoi ? Ben tu fais rentrer ta queue dans mon cul et tu bouges dedans, tu veux essayer ? Je veux bien je connais pas. Viens je vais te préparer la queue et là Jérémy se jette sur la queue d'Albert qui durcit et s'allonge, quand Jérémy juge la queue d'Albert assez raide il s'allonge sur le dos relève ses jambes et offre son cul ouvert à Albert. Albert s'approche et fait pénétrer sa queue dans le cul de Jérémy. Jérémy grimace un peu car la queue est épaisse mais le plaisir est tel qu'il ne dit rien. Albert progresse et finit par rentrer sa queue au complet dans le fion de Jérémy. Et maintenant qu'est ce que je fais ? Maintenant tu rentres et tu sors ta queue de mon cul vas y.
Albert commence le va et vient et y trouve du plaisir tant et si bien que sa queue double de volume et de longueur Jérémy n'en revient pas au début il a été surpris maintenant il sent cette queue énorme qui lui fouille le ventre, à chaque passage sa prostate en prend un coup et lui envoie des ondes de plaisir. Jérémy a pris le gode le lèche et le présente contre le cul d'Albert qui se laisse faire il lui enfonce le gode. Albert surpris s'arrête un peu de le limer, quand il sent le gode pénétrer son fion, Jérémy l'enfonce d'un coup Albert pousse un cri et reprend son enculage comme une bête, Jérémy sent qu'il va exploser les coup de queue redoublent son cul est éclaté quand Albert pousse un cri en se répandant dans le cul de Jérémy.
L'effet pour Jérémy est surprenant c'est comme s'il décollait, son corps ne semble plus lui appartenir il n'est plus qu'une boule de plaisir à vif. Une onde de chaleur lui part de son cul chauffe ses couilles remonte le long de sa colonne vertébrale atteint son cerveau et là, c'est l'explosion le feu d'artifice, des lumières partout dans les yeux son corps se convulse sa queue gonfle et il explose une quantité énorme de jus blanc bien épais il en a partout. Il retombe inerte. Albert est toujours dans son cul sa queue n'a pas repris sa taille normale, il se retire doucement Jérémy revient à lui et contemple cette queue énorme qui viens de sortir de son cul. «Ben mon salaud j'aurais jamais pensé que t'avais une queue pareille, je comprend pas comment elle a pu rentrer dans mon petit cul» - «Ben au départ elle était normale mais je ne sais pas ce qui c'est passé mais j'ai senti de la chaleur dans mes couilles et ma queue a grossi et s'est allongée.» - «Albert tu as aimé ?» - «Oh oui Jérémy, c'était vachement bon. J'ai bien aimé quand tu m'as enfonce ton jouet dans les fesses. Ce n'est qu'un gode ça ne vaut pas une belle queue juteuse comme la tienne Albert. Dis moi Jérémy tu voudrais pas me rentrer ta queue dans mon cul comme je t'ai fait ? » - «Je veux bien mais laisse moi reprendre mes esprits. Je vais te travailler le cul avec le gode pendant que tu me lèchera la queue OK -» ? «OK.» Jérémy est allongé sur le dos Albert au dessus de lui comme pour un 69 lui suce la queue qui reprend vie pendant que Jérémy travaille le cul d'Albert avec le gode, son cul est souple et il n'aura pas de mal à l'enculer.
Quand Jérémy juge le cul d'Albert assez ouvert il lui demande de se mettre à quatre pattes présente sa queue rebandée et couverte de salive devant le cul d'Albert et le pénètre. Un chaleur intense se dégage du cul d'Albert, Jérémy a l'impression que cette chaleur remonte par sa queue et se communique à tout son corps, cet elfe est particulier. Jérémy encule Albert depuis un bon quart d'heure quand il sent la jouissance monter, il accélère les mouvements, le cul d'Albert semble fonctionner comme une trayeuse, il aspire sa queue et la serre sur toute sa longueur, Jérémy explose dans le cul d'Albert qui lui-même éjecte un quantité énorme de jus bleu et oui le jus d'Albert est bleu.
Ce qu'Albert n'avait pas prévu c'est que le temps est passé très vite et que ses livraisons vont maintenant avoir du retard.
En quittant Jérémy, Albert lui promis de lui rendre visite à d'autres moments de l'année : «Tu sais maintenant que j'ai loupé la fin de la tournée le Père Noël va certainement me renvoyer et j'aurai plus de temps libre... Et puis tu sais quoi Jérémy... ? Ton cadeau de Noël, c'est vraiment un cadeau à la con... !» - « Pourquoi donc ?» - «C'est que maintenant j'ai vraiment trop mal au cul et que le traîneau... eh bien il a un siège en bois... euh... non c'est pas vrai... il est recouvert de fourrure (ajoutant plus bas : j'ai quand même bien mal au cul moi). Allez, je blague eh... banane... amuse-toi bien avec et pense beaucoup à moi.»
Jérémy le regarda partir par l'âtre et quelques larmes coulèrent de ses yeux. Il retourna à sa chambre et manipulant et soupesant le gode de Jeff Strycker il pensa : «Comment il peut avoir autant de succès c'te p'tite bitte de Jeff»

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.