827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Dans les toilettes du restaurant.
Bonjour, je m'appelle Bruno, j'ai 26 ans et je me situe dans une catégorie de mec pas trop mal mais sans plus, à savoir : 1m78 pour 76 k les cheveux châtain clair et couper a la brosse avec des yeux gris bleu.
L'histoire que je vais vous raconter est véridique et elle s'est passe voici trois jours dans un restaurant en province du Hainaut en Belgique.
Ce soir la, mes patrons m'avait invité dans un restaurant ou l'on se sert a volonté en boisson et nourriture pour fêter la St Eloi en leur compagnie, nous arrivâmes vers 19h30 et je fût émerveiller par le cadre qui je doit bien le dire était sublime.
Nous installâmes et puis rapidement saouler par les conversations peu intéressantes, je me mis a roder dans le resto pour le plaisir des mes yeux quand tout a coup je me retournai sur un des employé du restaurant qui me fit rester boucher bée. Sans qu'il ne se rende compte que je le matte je regarde entre ses jambes et son jeans serré laisse penser a une belle queue glissée entre sa cuisse et son boxer.
Tout en le matant je me dit « Putain ce mec a une gueule d'amour sur un corps d'apollon » en effet il était blond avec une coupe de cheveux très a la mode (avec des pics châtains) et des yeux d'un bleu a faire bander n'importe quel homo qui se respecte. Je suis assis sur cette chaise et je le matte dans ses moindres fait et gestes tant il craquant, mais dans un temps de distraction je ne le vit pas se diriger vers moi pour débarrasser ma table, il tendit sa main pour reprendre mon verre et la je mis ma main sur la sienne en lui disant qu'il pouvait le laisser, il me dit ok pas de problème et me lance un sourire superbe que je lui retourne.
Au alentours d' 1h30, je le vit qu'il se dirigeais vers le début de la salle, moi je me levai et faisant mine d'aller chercher une tasse de café, le voit enter dans les W.C. J'attend alors quelques secondes et puis j'entre également dans les W.C., je me tourne vers les urinoirs et je ne sait pas pourquoi je me place derrière lui la queue (dans mon jeans) plaquée contre se belles fesses et je me mets a lui caresse les abdos au dessus de son t-shirt en lycra noir, le malheureux qui est très surpris était en train de ranger sa bitte dans son boxer de telle façon a la mettre en évidence comme dans les premières minutes ou j'ai regardé cet étalon.
Pensant que j'allais me prendre une pêche dans la gueule je m'arrête, il se tourne vers moi et me dit : « Que fait-tu ? » Je lui répond extrêmement gêner : « J'aime toucher les muscles des beaux hommes dans ton genre » Il me regarde de ses yeux bleus comme l'océan et me dit alors : « Tu veux voir mes muscles en vrai cette fois » Je lui dit : « et ton service » Il me rétorque : « pfffff quelle importance je suis bénévole ici » Et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire il me prend la main et me conduit dans un W.C cabine et ferme la porte, la je ne résiste plus et mes lèvres viennent se coller presque instinctivement sur les siennes pour un baiser fougueux.
Tout en l'embrassant je sens sa langues se mêler a la mienne et moi, je pose mes mains sur ses deux petites fesses que je malaxe tendrement et je remonte délicatement pour retirer son t-shirt de son pantalon et lui caresse le ventre doucement, son corps doux et chaud. Je continue dans mes intentions et je lui enlève complètement le t-shirt qui me dévoile comme je l'avais juger quelques temps auparavant une musculature jeune mais très très belle. Il me dit alors : « tu est très entreprenant, mais continue j'aime ça »
Moi je lui lèche et lui mord les tétons qui se durcissent sous ma langues experte je couvre ce jeune corps que j'ai désiré pendant plus de 5 heures de petits baisers en prenant soins de passer ma langue dans son nombril, sous mes caresses il râle de plaisir. Je l'entend dire : continue c'est bon j'aime ta façon de t'y prendre, c'est bon vas-y ». je descend plus bas et je de fait sa ceinture et déboutonne sa braguette et fait glisser lentement son pantalon sur ces chevilles, il est complètement imberbe comme j'aime et je luis suce sa bitte a travers son boxer qui est bien gonfle ma foi, sous mes coups de langue le bout de son gland sort au dessus de l'élastique et je vient le lécher discrètement ce qui fait apparaître une goutte de sirop d'homme que je lape amoureusement.
Lui est debout devant moi et il soupire de bonheur je fait coulisser son slip et la je me retrouve en face d'une queue très remarquables (20 4, 5 rasée, circoncise) et des couilles bien pendantes et qui dégage une odeur de jeune mec.
Je la prend dans ma main droite et commence à branler cette queue tout en cherchant de ma main gauche sa raie et son trou pour lui caresser. Ensuite je me mets a genoux et prend cette queue merveilleuse dans ma bouche et je le suce a fond, il râle de bonheur et je le saisit par ses deux fesse comme pour enfoncer cette bitte encore plus loin dans ma bouche gourmande.
C'est alors que mon petit gars me fait signes d'arrêter de le sucer parce que sinon il va jouir trop vite. Je l'écoute et l'oblige à se tourner vers la cuvette et d'écarter ses jambes. Il s'exécute et j'écarte au maximum ses fesses pour faire voyager ma langue sur sa rondelle qui à mon grand étonnement s'ouvre très rapidement sous mes coups de langues. J'y introduis un doigt puis deux et enfin un troisième et les fait coulisser et lui jure et me dit : « putain que c'est bon mec vas -y bourre moi, c'est trop bon »
Je fouille dans mon portefeuille et prend une capote que j'enfile sur ma queue avec un peu de salive et j'entre dans ce cul qu'il sait faire désirer. Il hurle il a mal mais je reste en lui pour laisser le temps a son trou de s'habituer a ma queue.
Je comme alors mon va et vient et plus je vite plus il râle de plaisir et me dit « vas-y c'est bon, ho oui, oui, oui c'est bon encule moi mon amour » Je me retire au bout de dix minutes et le fait asseoir sur la cuvette avec les jambes relevées et je me glisse entre ses fesses et recommence ce vas et vient dans son cul. Je lui dit que je vais jouir a peine eus-je terminer ma phrase que je lui balance cinq jets puissant dans la capote je reste un moment en lui et puis me retire. Il me regarde avec des yeux pleins d'amour et me dit qu'il a aimé baiser avec moi. Je lui dit alors que moi je ne serai content que lorsque lui aussi aura joui c'est pourquoi je prend sa queue en bouche et le suce comme un dieu, en même pas trois minutes il me balance une sauce onctueuse dans la bouche que j'avale en partie et me dirige vers lui pour l'embrasser et lui faire goûter sa semence.
Nous nous habillons et je luis demande son nom, il me dit : « je m'appelle Steeve, j'ai 23 ans je suis étudiant en hostellerie, j'ai une copine mais ce genre de relation sexuelle ne me plaise pas, c'est pourquoi je veut tout apprendre avec toi parce que tu as été très doux avec moi » Je lui dit alors : « ok mon boy tu as un bon p'tit cul a baiser donc pour moi pas de problème »

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.