827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Trio de mecs
Voici comment s'est passée une de mes soirées avec événement inattendu. Donc soirée prévue tranquille chez un pote, soirée qu'avec des mecs comme souvent le vendredi soir. Elle commence vers 21h et on sert les petits punchs. Tout se passe pour le mieux, soirée fléchette et rigolade et ce jusque tard dans la nuit. Ce soir là il y a un nouveau mec, ami de notre hôte qui est plutôt très bel homme. Je vois qu'il a des regards sur les mecs mais me dit que c'est parce qu'il est nouveau et qu'il cherche à connaître tout le monde. Au fil des heures, on boit chacun plusieurs verres qui commencent à monter à la tête de chacun et on délire tous sur le cul. Normal entre mec. Dans la nuit, plusieurs des potes s'en vont et on reste tranquille à trois. On est tous bien allumé, et on ne s'attend pas à ce qui va se passer étant tous normalement hétéro. On est tous les trois assis dans le canapé et le fameux mec que j'appellerai fred est assis entre nous deux. Il met chacune de ses mains sur notre genoux, on se dit que c'est par amitié, mais très vite les remontent à notre entre jambe et là à notre grande surprise, il prend nos queue en main et les serre fort... On les lui retire d'un coup. - Ne vous fâchez pas les mecs. Je comprends que vous ne vouliez pas. Je ne m'en cache pas je suis bi. - ah oui, je t'invite chez moi et tu ne me dis rien. Tu veux que je le prenne comment ? - dis-moi ce que tu veux et je le ferai.
L'alcool aidant vraiment beaucoup mon pote réfléchi deux minutes. On se regarde et d'un sourire je sais ce qu'il pense.
- ce que je veux, ok alors au travail. Il sort sa queue, me dit de faire comme si c'était une fille et me dit de sortir la mienne. Fred ce met à genoux par terre et prend en bouche la queue de mon pote pendant qu'il se met à me branler. J'avoue que pour ma part il s'y prend très bien. Je bande très vite et il branle si bien. Mon pote à la tête en arrière et commence à gémir, je pense qu'il est bien aussi. Fred nous demande de trouver comme on le pourra de l'énergie car on n'est pas près de dormir. Il change de queue en bouche à chaque fois. Il suce comme une femme et mieux encore. Et en quelques minutes... - je vais jouir, attention à toi. Il s'en fout et continue à me sucer sans se retirer. - vais pas tenir attention... Et là je joui dans sa bouche qu'il referme autour de ma queue et avale jusqu'à la dernière goûte en me suçant toujours. Il a tout avalé et il me suce toujours pour me réveiller à nouveau. Mon pote toujours branlé par la main de fred, se dit qu'il lui en mettre plein la bouche. Fred reprend sa queue en bouche tout en le branlant et de mouvements très rapides le fait jouir à son tour dans sa bouche et pareil il avale tout et le nettoie. - vous avez bien jouit les mecs c'est agréable, mais c'est à votre tour de me faire jouir. - "moi" je ne suis pas bi je me vois pas du tout sucer un mec. - je te demande juste de m'enculer comme tu enculerais une nana. Tu sais faire ça ? Mais il faut la jouer viril.... - "moi" : t'en pense quoi ? - "mon pote" : les autres en sauront rien alors pourquoi pas. C'est une première et c'est une expérience. Alors fred a compris, il se lève, nous ressert un verre bien chargé, et pendant qu'on boit il se met nu, j'avoue qu'il à un corps de fou, il est tellement bien sculpté et bien monté également. On est tous debout mais lui seul est nu, il se met entre nous deux et prend chacune de nos queues dans les mains et commence à nouveau à nous branler. On ne se fait pas prier et on bande très vite. - vu que c'est une première pour vous je vais vous diriger. Il se tourne, se penche en avant et nous demande de lui écarter les fesses tout en lui mettant un doigt plein de salive dans son cul ce que je fais mais très vite il me dit de mettre plus de doigts. J'en mouille d'autre et sans lui demander je le pénètre de trois doigts. - oui c'est bon... Ce n'est pas si difficile de pénétrer un mec. Non ? Mais lime moi bien et jusqu'au fond. Prépare-moi bien pour accueillir vos queues. Chose fait, il sent que je bande dur, il me prend par les hanches et me dit de le prendre violement comme une femme. Son cul est bien dilaté et je le pénètre d'un coup, ce qui le fait crier tout de suite, et bien chaud je le lime avec force et bien profondément. Sans perdre de temps, il a pris la queue de mon pote en bouche et le suce en même temps. Qui a dit qu'un jour je baiserai un mec devant mon pote. Personne ne sait que je suis bi. Donc pour moi c'est que du plaisir. Fred à un cul qui reçoit bien les queues je vois qu'il a l'habitude. Il nous demande de nous mettre à nu, ce que l'on fait, l'alcool aidant toujours et me place dos sur le sol, j'ai la queue bien raide et il s'enfile dessus et se lime de lui même. Il suce toujours mon pote, qui se demande s'il va enculer fred ou pas. S'y attendant pas, fred lui dit de le sucer. Quelques secondes et finalement mon pote se penche et le suce à ma grande surprise. Fred à la queue bien raide, prête à enculer un mec. Alors je lui dis de se lever. Place mon pote à ma place, il l'encule à son tour, et je viens m'enfiler sur la queue de fred. Il a très bien compris que j'étais bi, mais par discrétion ne dit rien. - "mon pote" : tu es bi toi maintenant ? - non mais pendant qu'on y est dans les expériences, au moins je serai ce que ressent ma femme.
Alors on est parti pour une triplette en sandwich, ce qui plaît vraiment à fred qui ne pensai pas que ça se finirai comme ça. Et nous voilà en orgie tous les trois en train de gémir tous ensemble de plaisir. Et au bout de quelques minutes, mon pote jouit en fred en lâchant des cris des plaisirs, fred jouit alors en moi en criant encore plus fort et moi sentant cette queue crachant en moi, je me mets à jouir sur mon ventre tout mon sperme. On se pose à nouveau sur le canapé, on s'est habillé et on s'apprête à rentrer tous chez soi. Fred remercie mon pote et jure qu'il ne dira rien à personne, et qu'il espère que cette expérience lui aura plu, ce qui est le cas mais qu'il ne faut pas compter sur une prochaine, ce que fred comprend. Donc on s'en va, il est déjà tôt le matin et fred me propose un petit déjeuner chez lui. Il vit sur la route pour rentrer chez moi, alors pourquoi pas. On arrive chez lui, appart très sympa. Il me propose une douche pour me rafraîchir un peu, j'y vais et prends mon temps. Je suis sous le jet d'eau et a repenser à cette soirée je me mets à bander. Fred est vraiment un beau mec et il sait s'y prendre. Il a dû entendre mes pensées. Il frappe à la porte pour savoir si tout va bien et si j'ai apprécié cette soirée. - très surprenante mais tellement jouissante. - tu m'as bien lime merci - toi aussi tu m'as bien faire jouir ça faisait longtemps. Alors il rentre dans la salle de bain, se met nu et me demande si il peut me rejoindre, je ne dis rien et ouvre la porte, comme une invitation. Il rentre et se colle à mon dos, je sens sa queue entre mes fesses, ses mains sont sur ma queue et me caresse doucement. Il sait que j'aime ça. Sans préavis, il savonne sa queue, me penche en avant, m'écarte très fort les fesses et m'encule direct. - oui.... C'est bon ! ! ! - je sais que tu attends ça depuis tout à l'heure. J'avais trop envi de te bourrer tes fesses de salope. - oui tu me plais trop, fais moi jouir et joui en moi, que je sente ton jus couler sur mes cuisses. Alors il se met à m'enculer plus fort que cette nuit, il se lâche vraiment, en plus mon anus est déjà bien dilaté de cette nuit, alors il va au plus profond. Je sens ses boules claquer contre mes fesses, il va vraiment jusqu'au fond. Je le sens bien, mais ne peux m'empêcher de crier de douleur et de plaisir. Je sens que je vais passer quelques minutes à jouir, je sais qu'il ne va pas jouir tout de suite et bien m'enculer comme il sait le faire. Et ça ne loupe pas, il m'encule tellement fort, que j'ai les jambes qui tremblent, mes mains tiennent comme elles peuvent sur le mur, il me fait vraiment jouir... J'ai le cul tellement dilaté ! Pendant qu'il m'encule, il se penche un peu en avant, vient attraper ma queue pour me branler, mais il ne faut pas deux minutes pour jouir tout mon sperme dans sa main. Ça l'a tellement excité que je le sens venir en moi, des jets si longs et si chauds, et le voilà qu'il se met à crier qu'il n'en peut plus. Notre jouissance passée, nous nous lavons finalement et sortons de cette douche de plaisir et allons prends ce fameux petit déj'. Voilà, si ça vous a plu, je vous propose la même chose...

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.