827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Le père de mon ami
Cette histoire s'est passée il y à quelques années, j'étais en fac et avais à peine vingt ans. En cette première année de faculté, j'avais sympathisé avec Laurent, une année plus jeune que moi. Il avait une petite gueule mignonne, pas mal foutu de son physique. Il me plaisait bien, mais je n'avais pas osé le lui dire. Un mois après la rentrée universitaire, comme nous étions en plus colocataires et tout le temps ensemble, il m'avait invité à passer le week end chez son père, qui était divorcé. Le vendredi soir, nous sommes arrivés sur le coup des sept heures. Laurent me le présenta, et je tombais sous le charme ravageur de Sylvain, qui avait tout pour plaire encore à ses dames pour ses quarante balais. Je ne me sentais pas vraiment à l'aise, ni ne savais où me mettre. J'essayais de ne rien faire voir, et suivi Laurent dans sa chambre. Après le dîner, on se mit à discuter tous les deux très tard. Laurent se mit à bailler et se coucha. J'en profitais alors pour sortit de la chambre et pour aller me rafraîchir un peu le visage. Dans le salon, Sylvain était seul, tenu décontracté (un simple t-shirt et un caleçon) et lisait tranquillement. Le voyant, je me dirigeais vers lui et m'assis en face de lui. On se parla un peu. Mon sexe se mit à me faire mal dans mon slip. J'avais trop envie de lui, mais je ne savais comment le lui dire. Je le regardais, surtout son entrejambe qui me faisait vraiment envie. Il se leva pour nous servir un verre de whisky, et me le tendit. En le prenant, ma main s'arrêta sur la sienne. Il ne dit rien, me sourit, gêné par mon geste. Je me levais alors, me rapprocha de lui. Ma bouche s'approcha de la sienne, il se laissa embrasser. Je me sentais d'un seul coup bien. Nos verres furent rapidement posés, et nos corps se touchèrent rapidement. Son baiser fut tendre, terriblement tendre. Il me déshabilla, enleva ses habits. Je me précipitai alors sur son sexe pour le sucer, et il se mit à gémir de plaisir. Il finit par m'arrêter, me mit sur le ventre sur le canapé et s'allongea sur moi. Il m'embrassa le coup, les oreilles, et son sexe frotta mes fesses. Il joua ainsi quelques instants avant de me pénétrer d'un seul coup. Il prit son temps dans ses vas et vient. Je mouillais du coup et pris mon plaisir en même temps que le sien. Que c'était vraiment bon de se sentir collé à lui, prit dans un tourment de plaisir intense. Il finit par me murmurer dans une oreille qu'il allait jouir en moi, et que mon cul était trop bon. Peu après, je sentis son foutre remplir mon cul, et je ne pus résister à ma propre éjaculation sur le canapé. Il attendit de débander avant de se relever, m'aida à me relever. Il m'embrassa tendrement avant de me demander de ne rien dire à son fils. Je le quittais avec regret, j'aurais eu bien voulu cette nuit là la passer avec lui. En le couchant dans le lit de Laurent, ce dernier se retourna vers moi et me glissa à l'oreille : je vous ai vu tout à l'heure tous les deux, merci pour ce que tu as fait pour mon père. Il m'embrassa sur la joue, se frotta contre mon dos et à son tour se mit sur moi pour me prendre à son tour. Et me fit promettre à son tour de ne rien dire à son père. Et ce fit ainsi durant les trois ans que nous fûmes ensemble à la faculté avant de nous perdre de vue.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.