827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

un mec, une nana et moi
J'ai vécu ma première expérience il y a quelques jours et encore excité je viens vous la raconter. Fils unique, mes parents ont accepté que je parte en vacances avec des amis à eux, à la campagne et plus exactement dans le Quercy. Ces amis avaient deux enfants : un garçon et une fille. La fille Coline est très jolie et il y a longtemps que j'en pince pour elle, mais elle n'a pas l'air de faire attention à moi. Elle est blonde sa peau est légèrement colorée et ses yeux bleus ressortesnt bien sur son visage d'ange. Son frère Dany, plus jeune, plus petit mais très gentil, prévenant, très sympathique. Nous prîmes possession de nos chambres en arrivant et bien entendu je patageais celle de Dany. La chambre de Coline était au bout du couloir et pour s'y rendre il fallait passer devant celle des parents. Plusieurs jours passèrent et Coline bien qu'agréable ne prêtait pas beaucoup d'attention à moi, à ma grande déception. Par contre Dany redoublait d'attention et de prévenance. Un soir, sortant de la salle de bains, il arriva dans la chambre entièrement nu. C'était la première fois que je le voyais ainsi et j'avoue que ça m'a excité. Son corps était lisse entièrement et quelques poils blonds frisaient au dessus d'un petit sexe au long prépuce. Je matais en découvrant, et mon sexe se mit à se redresser. Il faisait comme si de rien était et se mit dans son lit tel quel, puis s'endormit peu après. J'avais gardé cette image de ce garçon nu, beau et lisse. Je finis par m'endormir péniblement en me caressant le sexe. Le lendemain, il était pourtant tard, Dany arriva dans la chambre toujours entièrement nu. Il s'assied sur son lit, face à moi et me dit : - Comment tu me trouves ? - Tu es très beau Dany ! La nudité te va bien, tu es superbe ! - Et toi, tu veux bien te mettre nu que je te regarde ? - Euh ! tu veux me voir à poil, complètement ? - Oui Cyprien, maintenant, là, tout de suite... si ça ne te dérange pas trop ? - Surpris et confus, je ne pouvais pas refuser, lui étant nu. tout doucement, j'écartais les draps, sortis du lit face à lui, puis baissais mon slip, me retrouvant à mon tour entièrement nu devant Dany, mon sexe légèrement redressé. Ses yeux ne quittaient pas mon entrejambe, comme un gamin devant une vitrine de patissier. Peu à peu je vis sa petite queue se redresser et former un arc de cercle dont la pointe allait sur son ventre. Il tendis une main et me caressa le ventre, puis tendis l'autre main pour m'attirer plus près de lui. Je me laissais faire, ma queue était tendue au maximum et je sentais ses doigts palper, tater, je sentais le plaisir monter. J'étais debout devant lui, et lui toujours assis. J'étais totalement ausculté et Dany finit par me décalotter complètement faisant ressortir mon gland rouge tendu à l'extrème. Ses mains étaient habiles et ses caresses merveilleuses. Sa main gauche passa sur mes fesses qu'il caressa dans un premier temps puis m'attira encore plus vers lui. Il se pencha légèrement, je sentais son souffle chaud sur mon ventre... puis il posa sas lèvres sur le bout de mon gland, oh que c'était bon, je me tins à la table de nuit pour ne pas flancher. Sa langue se mit en action et la pointe de celle ci virvolta autour du méat puis descendit pour titiller le frein et faire le tour de la base du gland. Il y a peu de temps, je n'aurai même pas pu imaginer une telle situation. Mais voilà, j'étais sous les caresses de Dany et sa bouche, maintenant avait gobé mon gland et le suçait délicatement. Une main caressait mes petites boules et mon sexe s'enfonçait peu à peu dans le fond de sa gorge. A chaque aller retour c'était un délice et il prenait tout son temps et prenait lui même beaucoup de plaisir. Il s'appliquait à me donner le maximum de plaisir, emettant assez de salive pour que ses lèvres glissent bien sur ma hampe. Ne sachant pas quoi faire de mon autre main, je la posais sur sa chevelure blonde et il se mit à accélèrer ses va et vient buccaux et ne pouvant plus me retenir je lâchais tout mon jus dans sa bouche et il avala chaque saccade avec un petit cri de plaisir. Une fois tout déchargé dans sa bouche il me maintint fixement dans cette position comme s'il voulait que ça ne se termine pas. Je sentais sa langue sur mon gland qui se dégonflait peu à peu, puis mon sexe mou sortit d'entre ses lèvres encore tendues. Il se redressa et face à moi, me prit dans ses bras et me roula une pelle magnifique. Sa bouche avait bon goût et le mélange salive sperme était agréable. Son baiser dura quelques minutes et je sentis son sexe tendu titiller mon ventre. Il se rassit sur le bord de son lit, et j'en fis autant. Il me regarda droit dans les yeux et me dit : "tu as aimé, Cyprien" et j'ai hoché la tête pour confirmer. Et il continua : "tu sais qu'il y a longtemps que j'avais envie de toi, et je désespèrais quand je remarquais qu'il n'y en avait que pour ma soeur." Je lui répondis que je n'y connaisais rien avec les garçons et que je n'y avais jamais pensé, mais que j'avais été, grâce à lui, merveilleusement étonné. Il sourit... Nous enlevâmes la table de nuit qui nous séparait et nous rapprochâmes les deux lits côte à côte. Nous nous etendîmes tous les deux dans nos lits, les draps rejetés et rapidement mon sexe se redressa. Un rapide coup d'oail et je vis que le sien n'avait pas perdu de son intensité. En rampant, je m'approchais à mon tour de son sexe tendu et entre deux doigts je décalottais son sexe fin et découvrit un gland pointu rose. Je le lèchais comme un sucre d'orge avant de le prendre entièrement dans ma bouche. Je fus surpris par le plaisir que j'eus de le sucer comme ça, moi le keum à fille ! Je le suçais comme j'aurais aimé être sucé par sa soeur et je prenais tout mon temps afin qu'il profite au mieux de mes caresses buccales. Son bassin ondulait et il respirait très fort. Je caressais ses petites boules recouvertes d'une peau très fine et avec un doigt j'allais lui caressais son anus serré. Cette caresse lui fit comme une décharge électrique et son corps sursauta plongeant au plus profond son sexe dans ma bouche pleine de salive. Ma salive coulait sur son sexe et arriva sur le doigt qui s'apprêtait à pénétrer son anus. J'enfonçais ce doigt de plus en plus profond et j'entendis de cris de plaisir de Dany qui avec sa main m'incitait à aller encore plus loin. J'agitais mon doigt de plus en plus fort, Dany se tordait de tout son corps en hurlant, puis je reçu tout un jet de sperme dans ma bouche que je pompais avidement. Son corps s'arquebouta me délivrant tout son plaisir. Puis, il se calma et son bassin redescendit lentement pour rester figé. A ce moment, je relevais ses jambes, les ramena sur sa poitrine puis je dirigea la pointe de mon gland retonifié à l'entrée de son anus. En appuyant légèrement, il pénètra dans son ventre. J'avançais lentement pour ne pas lui faire mal, puis arrivant au bout je me mis à le limer comme une femelle. Ses cris redoublèrent d'intensite et il me serrais dans ses bras. Ma queue glissait bien dans son ventre et mes boules frappaient ses fesses lisses. Rapidement j'envoyais tout le jus renouvelè dans le fond de ses trippes. Et je restais comme ça, immobile, face à lui. Nous nous embrassâmes longuement et je sentis son anus me pincer le gland avant que celui ci ressorte. C'était merveilleux, délicieux. Jusqu'au 14 juillet nous avons fait l'amour tous les soirs et toute la nuit. Là, je viens de rentrer et je n'arrête pas de penser à lui. J'attends son retour avec impatience.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.