827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Le bac avec mention Très Bien...
Cette fin d'année (scolaire) a été cruciale pour beaucoup. En effet, j'ai eu mon bac "S"avec mention Très bien et j'en suis très heureux. Il est vrai que beaucoup l'ont eu mais cette mention me fait penser que si les notes avaient été plus sévères, je l'aurais eu quand même ! Nous étions cette année un bon groupe qui s'entendait parfaitement bien. Mon camarade David depuis la seconde a été reçu également et c'est lui qui m'a entraîné pour voir les résultats. Devant les panneaux, nous étions comme des enfants et à la vue de notre nom ce fut une explosion de joie, un peu comme si c'était une chance. David scrutait son panneau et moi le mien. Une fois avoir remarqué notre nom nous nous retrouvâmes dans les bras l'un de l'autre. Nous avons téléphoné à nos parents pour leur annoncer la bonne nouvelle et pour leur dire que nous ne rentrions pas car nous pensions fêter cette victoire. Nous nous étions promis avec David que nous prenions une bonne cuite à l'issue des examens. Nous nous retrouvâmes au Pub avec plusieurs copains et nous entamâmes la nuit avec beaucoup d'alcool. Je pouvais boire, la chambre de David était tout près de là. Éreintés, nous décidâmes d'aller nous coucher. J'avais passablement bu, car c'est David qui dû me soutenir pour gravir les escaliers. Il ouvrit la porte et me flanqua sur le lit. J'ouvre à peine les yeux et je sens les mains de David sur moi qui commence à me déshabiller, et je me laisse faire. Les skates, le T.shirt enlevé, il déboutonne mon jean' et d'un bras il me soulève pour pouvoir l'enlever entièrement. Je suis saoûl mais assez conscient pour savoir ce qu'il se passe. David plus conscient que moi commence à baisser mon slip. Je le laisse faire et dans un demi état j'en savoure les effets. David est parfait ! Je suis entièrement nu devant lui et c'est la première fois. Il profite un peu de la situation, croyant que j'étais complètement inconscient, et me caresse les épaules, le corps les cuisses en effleurant mon sexe mou. Il se relève puis me pend dans ses bras pour métendre sur la partie droite du lit, et me quitte un instant pour se déshabiller à son tour. Quand il vient s'étendre à côté de moi, je sens qu'il est lui aussi complètement nu. Il a laissé la lumière allumée et je sens son regard sur mon corps. Au bout de quelques minutes, je sentis sa main sur mon ventre qu'il posa délicatement. Il me caressa lentement, comme pour ne pas m'effrayer, sa main passe sur ma poitrine, s'attardant sur mes tétons puis sur mon cou et enfin il redescendit sur mon ventre frôlant les quelques poils de mon pubis, puis glissa quelques doigts entre mes testicules et le gras de la cuisse. C'était délicieux, même pour un petit comateux... Il tripota mes petites boules l'une après l'autre et passa le plat d'un doigt sur mon sexe jusqu'au prépuce. Il titilla le prépuce et je sentis ma verge gonfler. Je restais les yeux fermés goûtant à ce plaisir magnifique. Sa main revint sur mon ventre et ma poitrine. Elle était chaude cette main, et délicate... Elle redescendit encore pour prendre ma verge à pleine main. Celle-ci avait encore prit de l'ampleur. Il finit par la décalotter et je sentis son visage approcher par la chaleur de son haleine. La pointe de sa langue commença à lécher le méat du gland, puis par petit coup le lécha entièrement sur toute sa surface. Mon gland se retrouva entièrement dans sa bouche. Il prit un temps d'arrêt et commença à me pomper. Son autre main se mit en action et me caressa les cuisses les boules. Il absorba toute ma tige pleine de salive, resta un moment immobile puis reprit sa fellation. Je n'avais jamais ressenti un tel plaisir et j'aurais voulu que ça ne s'arrête jamais. J'entrouvris les yeux, et je vis sa tête posée sur mon ventre entrain de me sucer. Je voyais son dos et ses fesses lisses et bien faites, onduler de plaisir. Ma main étendue sur le côté est à quelques centimètre de ses pommes. Lentement elles se déplacèrent pour aller vers ma main. Elles finirent par y arriver. Mes doigts touchèrent cette peau fine et chaude. Mon camarade, très excité, faisait tout pour que ma main arrive entre ses lobes. Arrivé à distance, il prit ma main et la plaça dans sa raie. Une raie brûlante et légèrement mouillée. Je n'en pouvais plus et je commençais à agiter mes doigts caressant son oeillet lisse comme le reste. Je pointais mon majeur et le posais sur l'ouverture. Une simple pression et le voilà qu'il s'enfonce dans cette voie humide et grâce au mouvement de David qui tend ses fesses pour s'empaler sur mon doigt. Il suce toujours terriblement bien, mais je me déconcentre sur mon plaisir pour aller vers son fond. David, d'un seul coup changea de position. Il me garda dans sa bouche, mais vint se mettre en 69 sur moi. D'une main il tient sa queue dans la main et me la dirige sur mes lèvres. Celles-ci s'entrouvrent et je gobe son sexe entier dans ma bouche. Il me pompe et baise ma bouche en même temps, c'est délicieux. Je découvre et j'adore ce David merveilleux. Sa queue glisse bien dans ma bouche et je me régale. Son bassin fait des va et vient, puis d'un seul coup, il se mit à hurler et enfonça toute sa verge dans le fond de ma gorge. Il cracha plusieurs saccades de sperme que j'avalais aussitôt et deux minutes après ce fut mon tour. Il m'aspirait en même temps et je lui lâchait tout mon jus dans sa bouche. Nous restâmes un long moment dans cette attitude, la queue de l'un dans la bouche de l'autre. A chaque fois que l'un voulait bouger, l'autre le serrait, pour lui indiquer de ne pas bouger. Quel souvenir ! Je repris mes esprits et le caressais sur toute la surface de son corps. La fraîcheur du matin se faisait sentir et David vint se pelotonner contre moi, heureux. Impossible de trouver le sommeil après ça. Une heure après nous rebandions et caresses, suces reprirent. Lui, plus solide réussit à me sodomiser. J'ai eu mal ! Nous nous sommes quittés pour retrouver nos familles et nos lieux de vacances, mais, nous correspondons par SMS et nous nous jurons que dès que ça va être possible nous nous retrouverons pour des ébats plus hards.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.