827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Dans les blés
J'avais 24 ans, je voyais souvent ce beau garçon de 18 ans au café du patelin, je contemplais son visage mince aux yeux rieurs et aux lèvres sensuelles. Souvent il croisait mon regard témoin de mon désir. Après six mois de cet échange de regards, il me disait bonjour puis nous avons un peu parlé de choses et d'autres assis sur les tabourets du bar.
En parlant avec lui, je baissais les yeux sur son pantalon serrant qui moulait ses cuisses et puis un jour, il me dit :-Je ne sais pas, mais aujourd'hui j'ai envie d'un mec ! Ca te dit ? Je suis resté muet, bien sûr que ça me disait, c'était mon rêve ! Mais je sus timide et d'allure hétéro. Il ajoute : -Hé ! J'ai bien vu depuis le temps que tu as envie de moi ! Avoue ! C'est maintenant ou jamais.
Je me dis alors ça se voit donc ? Et je réponds :-Ben, oui ! Là dessus, il murmure :-Finis ton verre et attends moi dans ta voiture, il ne faut pas qu'on nous voie partir ensemble, je te dirai l'endroit où nous irons. Il faut dire que dans ce village il faut prendre garde à sa réputation !
Trois minutes plus tard il me rejoint dans ma voiture et m'indique l'itinéraire vers la campagne. En roulant, il me prend la main droite et la pose sur sa cuisse chaude et musclée en murmurant :-T'as envie hein ! Moi aussi ! Oui, tellement envie que je bande et monte ma main jusqu'à son entre jambes où s'allonge et durcit sa bite, il rigole :-Stop ! On arrive. Nous sommes arrivés dans un petit chemin entouré de champs de blé, -C'est ici, fait-il. Je le suis dans le champ de blé magnifique sous le soleil d'été, je suis fou de désir ! Il s'arrête :-Ici, personne ne peut nous voir.
Nous nous étendons dans les blés, il détache sa ceinture et entrouvre son jean puis en souriant détache ma ceinture. Il soulève les reins pour faire glisser son jean sur ses chevilles, relève son t-shirt faisant apparaître son torse imberbe et bronzé, un désir fou monte en moi ! Mon slip est prêt à éclater ! Son slip noir se tend : une barre énorme palpite à l'intérieur. J'enlève mon jean et nous nous retrouvons avec nos slips tendus parmi les blés inondés de soleil. Je l'embrasse dans le cou en caressant son torse magnifique, il murmure :-Descends mon slip.
Je pose ma main sur son érection qui durcit dans le tissu à ce contact. Il fait glisser mon slip sur mes cuisses, libérant mon épieu qui se dresse dans sa main. -Mmmmmm ! Fait il, T'as vachement envie avec moi ! Qu'est-ce qu'elle est dure ! Et il fait aller et venir lentement ses doigts, ce qui la fait durcir plus encore. Je soupire de volupté sous ses doigts, il sourit et ma bouche s'approche de ses lèvres pleines qui se posent sur les miennes, -C'est bon ! murmure-t-il tandis que nous langues se mêlent et que nous bandons comme jamais. Je passe ma main dans la ceinture de son slip noir et saisis sa sagaie épaisse et dure comme acier, l'un contre l'autre nous mêlons nos cuisses et, à petits coups de reins, nous excitons l'une sur l'autre nos bites brûlantes.
-MMMMM C'est Boooon ! Nous commençons à transpirer sous le soleil, son odeur de jeune mâle m'enivre. N'y tenant plus j'enserre son gland entre mes lèvres puis j'introduis sa hampe dans ma bouche, allant et venant, il halète : - Ouh ! Serre bien tes lèvres, oui, continue ! Je sens durcir son piston, il gémit, il est prêt à jouir, je me retire avant qu'il éjacule. Ses cuisses tremblent, il frémit tout entier et c'est à son tour d'engloutir entre ses belles lèvres ma bite énorme, au bord de l'orgasme, je fais :- Arrête ! Tout cela avait duré une bonne demie heure, finalement, transpirant et haletant il soupire :- Branle-moi à fond ! J'en peux plus ! Je le masturbe en gardant son gland gonflé entre mes lèvres il halète : -Plus viiiiite ! Plus fort ! Je vais...Juter !
Et dans un spasme jaillit sur mes lèvres un jet puissant, puis deux, trois... Continuant à éjaculer, il prend mon épieu dans sa bouche, cela suffit, excité comme je suis, pour que mon sperme gicle encore et encore ! Couverts de sperme nous nous détendons, mêlant nos langues en un baiser fougueux et dégoulinant de jus, encore agités de spasmes délicieux. Longtemps après nous nous sommes rhabillés, Depuis, parfois je le rencontre, nous bavardons comme si de rien n'était avec un sourire complice. C'est mon meilleur souvenir, pensez : jouir avec un splendide garçon dans un champ de blé en

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.