827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Agadir, samedi matin...
Après avoir enculé Nadir et notre jouissance ensemble on est allé en boîte, on a passé une merveilleuse soirée, il a trouvé des jeunes de son âge, il m'a présenté comme son cousin venant de Rabat pour un stage et que je loge chez lui, on a bu quelque chose, on a dansé et en suite on est revenu vers deux heures du matin à la villa on était un peu fatigué, on a pris une douche et on s'est mis au lit tout les deux nus, on s'est vite endormis, Nadir devant moi, ma bite entre ses fesses. Le lendemain je me réveille avec quelque chose humide sur ma bite, c'était Nadir qui me pompait, cette érection matinale lui a donné l'envie de me sucer, je gémissais, je lui ai passé ma main dans ses cheveux et je lui ai demandé de continuer, c'était délicieux, il a lâché ma bite et est venu sur moi, m'embrassant sur la bouche en me disant qu'il avait envie de ma bite, je lui caressais le dos et les fesses, lui il me caressait la poitrine et sa bite en érection touchait ma bite, il faisait mine de me baiser, il montait et descendait tout en m'embrassant, , il est revenu à ma bite et a recommencé à me sucer, ensuite il a sorti le tube de vaseline, il a badigeonné mon sexe de lubrifiant, mis un peu sur son trou de cul et est venu sur ma bite l'a prise et dirigé vers son trou du cul et il s'est empalé dessus doucement et graduellement en poussant un AH MAMAN QUE C'EST BON, il est resté un petit moment empalé puis il a entamé des mouvements circulatoires et des montées et descentes, pendant ce temps moi je gémissais très forts sans me soucier, nous étions seuls, il me dit "tu vas rester avec moi, je t'aime beaucoup" je lui dis oui moi aussi je t'aime, continues tu me fais plaisir, il montait et descendait tout en se branlant, je lui dis je vais jouir, il a accéléré les mouvements de ses montées et descentes et de la masturbation, on a joui à l'unisson, lui sur mon ventre et ma gueule et moi dans ses entrailles, et il s'est affaissé sur moi, il était en sueur, il a bien travaillé, la chambre sentait la merde, le sexe et notre transpiration, il s'est levé, mon foutre lui coulait sur les cuisses, et moi j'étais bien badigeonné par le sperme de sa jouissance, on est allé vite à la douche, on s'est nettoyé et on est allé préparer notre petit déjeuner. Tante Mariam appela, Nadir a parlé avec elle, elle lui a demandé si ça allait, il lui a répondu que ça se passe merveilleusement bien, on s'amuse bien, on est même allé en boîte. Je lui ai parlé, elle m'a remercié de m'occuper de son fils et elle m'a dit que peut être elle rentrerait le dimanche matin car Sara a une garde à l'hôpital le dimanche soir. J'ai dit à Nadir que sa maman rentrerait le dimanche matin, pour qu'il prenne ses précautions. On a nettoyé ce qu'il y a à nettoyer, on a jeté dans une poubelle lointaine les canettes de bière, on a aéré la maison et on est parti passer la journée du samedi à la plage.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.