827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Panne de voiture.
Je récupérais comme tous les matins ma voiture donnant un tour de clef celle ci démarra sans problèmes mais après quelques kilomètres elle se mit à brouter sans raison apparente. Je réussis néanmoins a rejoindre un garage ou j'avais l'habitude de la faire réviser, nous étions samedi matin en arrivant je trouvais un garage relativement désert.
En faisant le tour je m'aperçus que dans un atelier retiré un jeune mec bossait je me dirigeais vers lui et lui dit :" je suis en panne avec ma voiture pouvez vous m'aider ?" Il me dit exceptionnellement, le garage est fermé mais je vais voir ce que je peux faire. Il me suivit à la voiture et après l'avoir essayer il me dit ce n'est pas grave nous allons la rentrer a l'intérieur. Nous entamions une conversation amicale et pendant qu'il s'affairait sur ma voiture je lui servais de passe outils je m'intéressais de plus près a mon problème bien qu'ayant en tête une autre idée...
Mon sauveur était plutôt bien bâti et son bleu de travail était entrouvert sur une toison très fournie. Je sus dans la conversation qu'il était portugais et le voir s'agiter autour de ma voiture commençait sérieusement à m'exciter. Nos mains plusieurs fois se touchèrent au passage des outils et je crus voir que je ne lui étais pas indifférent...
Il me dit soudainement "j'ai vraiment très chaud dans cet atelier" je lui réponds : tu peux te mettre a l'aise cela ne me dérange pas..." Il fit descendre le haut de sa combinaison jusqu'a sa taille il était torse nu la réparation durait il se couvrait au fur et a mesure d'huile et de cambouis je le frôlas de plus en plus. L'odeur qu'il dégageait m'attirait jusqu'au moment ou prétextant une aide imaginaire il me dit " peux tu me tenir cette clé de cette façon" et il se mit derrière moi tout contre... Je sentis qu'au niveau de son bas ventre une demoiselle n'attendait plus qu'on s'occupe d'elle je fis en sorte de me lover contre lui et ses mains lâchèrent la clef et remontèrent sur mes avant bras.
Je sentis son corps venir s'appuyer plus fortement contre moi je me retournais me retrouvant face a lui. Ma bouche alla chercher la sienne qui ne se fit pas prier. Je me mis à caresser ce corps couvert de salissure. Ma main descendit vers sa queue qui se débattait dans sa cote et ne demandait qu'a prendre un peu de liberté ce que je lui proposait très vite.
Il était monté comme un âne je m'agenouillais et pris ce membre offert dans ma bouche il me saisi la tête et força de plus en plus loin le passage. Des hauts de coeur agitait mes va et vient mais je n'aurais jamais voulu lâcher ma proie. Il se dégageât et me dit " je vais fermer la porte et je t'emmène dans un coin plus confortable "
Nous nous retrouvions sur une mezzanine. Il se dévêtit entièrement son corps était musclé et parfait bien que poilu comme un singe. Son membre était vraiment très gros il s'allongeât sur un divan. Posé là et m'invita a le rejoindre ce que je fis après avoir ôter tous mes vêtements je saisi sa queue a nouveau. Sa taille m'intriguait mais elle se dirigeât naturellement vers ma bouche et a nouveau je m'appliquais à le sucer le lécher de la meilleure façon qu'il soit.
Il ne tardât pas a me demander de m'arrêter car il se sentait partir il me demanda de me mettre a quatre pattes et se mis a m'humecter l'anus. Ses doigts pénétrèrent mon intimité puis son gland se présenta sur ma rondelle. Il réussit malgré la taille de son engin a me pénétrer sans m'arracher un cri et il poussa jusque la garde ses couilles battaient contre moi ses va et vient devinrent de plus en plus rapide et sa semence ne tarda pas a inonder mes entrailles de longs jets interminables.
Il me fit connaître pour la première fois un orgasme d'anus et me branlant pendant sa pénétration je ne tardais pas a le rejoindre mon foutre inonda le divan et nous restions là vaincu par notre union.
Il finira par m'avouer qu'il avait kiffé sur moi et que ma voiture n'avait strictement rien mais qu'il avait fait durer le plaisir dans l'espoir de pouvoir conclure. Je dois dire que depuis ma voiture a de nombreux problèmes et le patron du garage m'a conseillé de la changer ce que bien sur je ne veux pas faire.
Nous nous voyons de plus en plus et je l'ai initié à la sodomie. Réticent au départ il en est devenu un adepte et il nous est arrivé d'être rejoint par quelques uns de ses amis portugais. Nos ébats sont à chaque fois inoubliables mais que de poils.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.