827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

moment improbable
Cette histoire s'est passée à l'époque ou j'étais encore en fac. Marc avait le même âge que moi et on était tout les deux dans la même section. Le seul point commun qu'on avait, c'était qu'on se détestait cordialement à cause de nos idées contraires.
Un soir ou plusieurs de nos amis faisaient la fête, on a été amené à se croiser et on a eu une discussion courtoise. On savait malgré tout échanger des points de vue sans se battre ou s'énerver. Marc avait un charme qui plaisait sans être spécialement beau, et j'avais un physique qui plaisait beaucoup à ses demoiselles(même si je préfère les hommes).
Ce soir là, on a bu ensemble, plus que de raison, on a parlé de tout et de rien. Et vint l'heure ou chacun devait rentrer se coucher. Nous n'étions pas en état de conduire, et j'habitais relativement près. Marc ne se sentait pas capable de rentrer et il se retrouvait sans personne pour pouvoir le ramener chez lui. Bêtement, je lui proposai de le faire coucher chez moi. Je me surpris en lui proposant cette solution, et fut aussi surpris de voir qu'il acceptait de dormir chez moi.
On rentra tant bien que mal chez moi, bras dessus et bras dessous. Et une fois dans ma petite chambre, il s'allongea sur le dos directement sur mon lit. Je me vis le déshabiller entiérement et je me surpris à le mater entièrement nu. Je me déshabillai à mon tour, m'allongeai à côté de lui et remontais les draps pour nous recouvrir.
Je repensai à la beauté de son corps et à son sexe que je trouvais joli même s'il était au repos,
et de le voir presque imberbe. Je me mis à bander. Je n'arrivai plus à trouver mon sommeil et,
pour me calmer, je commençai à me masturber légèrement.
Je le sentis soudainement se coller à moi, passant un de ses bras sur mon ventre. En peu de temps, il se retrouva entièrement allongé sur moi et il me murmurait doucement dans les oreilles je peux pas dormir dans que j'ai pas tiré mon coup.
Je le sentis se frotter sur moi, je sentais son visage se coller contre le mien et son souffle sur mon coup. J'ouvris mes jambes pour le bloquer et me mis à le caresser son dos, et les mouvements de son sexe sur mon ventre me firent gémir. IL gémissait aussi, et murmurait des mots doux à mon oreille, comme si il était dans les bras d'une femme.
Au moment de sa jouissance, je le sentis se contracter, il releva un peu sa tête et s'appuya sur ses bras pour me donner quelques coups plus fort sur mon ventre et je sentis son sperme envahir mon ventre. Il venait de jouir rapidement et ma jouissance arriva au même moment.
Il s'écroula à côté de moi, me dit merci et en quelques minutes à peine, je l'entendis dormir d'un souffle léger. Mais ce ne fut que le lendemain matin, quand je me reveillais, que je fus encore plus surpris.
Il m'attendit dans la cuisine, le petit déjeuner était prêt. Il m'accueillit les bras ouverts, me serra contre lui quand j'entrai et me dit : tiens, mon amour, j'ai pensé à toi. Il m'embrassa alors,
je me laissai faire, encore surpris.
Il m'emmena dans la chambre et il me refit l'amour tendrement en m'embrassant. j''étais aux anges et il sut me rendre heureux les quelques mois qu'on fut ensemble avant que la vie ne nous sépare.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.