827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Baise avec un laskar
J'étais en chasse sur le net. Quand un lascar de 23 ans me demande si je me fais mettre ? Je lui réponds que oui mais que je kiffe le jus en gueule. Il me répond pas de souci qu'il cherche à se vider les couilles avec une bonne lope et qu'il adore enculer mais qu'il est très endurant. Je lui rappelle que j'ai 35 ans et que je n'ai pas l'habitude de me faire baiser par des jeunes. Il me répond de ne pas m'inquiéter que si je suis chaud c'est maintenant. On échange les portables et on se fixe rendez vous. Je file sous la douche...
J'arrive sans problème dans sa cité. Des jeunes sont sur le parking, ils me matent bizarrement, s'arrêtant de parler. Je prends mon tel et l'appel il me donne le numéro du bâtiment et l'étage. Je rentre dans le hall au même moment qu'une mère bidochonne et ses deux ados mal dans leur peau. On prend l'ascenseur ensemble. Je me demande si c'est une bonne idée d'y aller en entendant la discussion de la famille d'une banalité effrayante. J'arrive au septième et me retrouve face quatre portes. L'une d'elle s'ouvre : un jeune métis un peu gras m'ouvre, me fait rentrer. Il me dit ça va ? Je le regarde, il est en tee shirt blanc et slip rouge. Je lui fais signe que oui. Il ferme la porte. "vas-y suce" je m'agenouille, il baisse son slip, un énorme boudin apparaît.
Je me jette dessus. Il n'est pas circoncis, je préfère. Je le tête dans l'entrée, il bande rapidement. Il me dit de le suivre. On va dans le salon où un canapé lit nous accueille. Il enlève son slip, je me fous à poil. Je me jette sur sa queue. Il aime. Je me frappe la gueule avec énorme queue. Il écarte les jambes pour que je lui bouffe le cul, je m'en donne à coeur joie. Il me met en position 69 pour me bouffer le cul pendant que je lui suce le gland. Il me dit "j'te préviens je suce pas" je lui réponds que ça tombe bien que ce n'est pas ça que je cherche. Il m'humidifie bien le cul pendant que je bave sur sa queue. Il me demande la capote. Je lui bouffe le cul pendant qu'il l'a met. Il me fait allonger sur le ventre et se couche sur moi. Il me pénètre d'un coup et reste planté.
J'étouffe un cri. Puis il va et vient doucement, un long moment. Il me couche sur le côté continuant son limage. Il se retire, vire la capote et met sa queue dans ma bouche. "J'peux fumer une clope pendant que tu me suces ?" C'est bien la première fois qu'on me demande une autorisation... Je suce donc pendant qu'il fume et je m'éclate elle a bon gout. "Putain on m'a jamais sucé comme ça. On fait une pause ça ne te gène pas ?" "Non" "T'es homo ?" "Oui et toi ?" "Moi de plus en plus, les nanas me donnent pas autant de plaisir. Tu vois y'a aucunes filles qui ne m'a sucé comme toi !" "Ha bon ?" "Oui. Et puis t'as un bon cul. Tiens je vais me mettre dedans." Il n'a pas débandé, il m'allonge à nouveau sur le ventre et frotte sa queue sur mon trou. "J'vais pas mettre de capote mais t'inquiètes je jouis pas de dedans" et là sans que je puisse réagir il m'enfonce son pieu au plus profond m'écrasant de tout son poids me tenant les mains. Il bourrine comme un dingue en me disant de la fermer. Cela dure un bon moment. Il ressort et quitte la pièce. Il revient avec un rouleau de papier sopalin essuyant probablement les traces de merde et me dit "suce" je bouffe sa queue, lèche ses couilles, il me prends la tête et me lime la gueule.
Il me couche encore sur le ventre me pénètre plus tendrement en m'embrassant le dos, la nuque. Il me demande si j'embrasse, je lui dis oui. Il me prends la bouche et y enfourne sa langue de côté en bougeant son bassin. "ça c'est un reste de mes expériences avec les filles"
Il me retourne sur le dos et s'assoie sur mon torse de façon à ce que ma bouche est accès à sa queue que je suce sans aucune pression. Il redescend et me baise en me roulant des pelles baveuses. Je lui caresse les cheveux, lui touche les seins et son gros petit ventre. Il retire son tee shirt. Il a compris que son gras n'était pas un handicap. IL me lime pendant longtemps. Je prends un pied incroyable. Je n'aurai jamais imaginé une jeunesse si talentueuse.
Il alterne mon cul et ma bouche avec une aisance et un talent insoupçonné. Et puis dans un face à face les yeux dans les yeux il m'encule une dernière fois éjaculant dans mon cul. Mes yeux versent de l'eau entre bonheur et colère. Il s'excuse, me dit qu'il n'a pas pu se retenir. Je passe rapidement sous la douche essayant de me faire un lavement. Je m'habille assez rapidement. Il me dit de ne pas m'inquiéter en me montrant un test datant de moins d'une semaine. ça ne me rassure pas. je le serai totalement quelques mois plus tard. Mais quel pied. Il me dit en partant je te présenterai à des potes. Tu vas faire des heureux dans ses tours.
J'arrive sur le parking, il n'y a plus personne, j'entre dans ma voiture, mets la clefs de contact, je regarde l'heure... On a baisé pendant 2h30.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.