827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Dans un bus par un groupe!
Un jour que j'allais chez un pote, je pris le bus pour allez chez lui, comme les bus sont peu nombreux je décidais de prendre le plutôt celui de 7h30 ce qui me faisait arrivé a 8h chez lui.
Je programmais mon réveille pour 6h afin de me préparer, toilette/douche + lavement de mon cul. Je choisis mes affaires et décida d'y aller sans slip sous le survêt Je me rendis à l'arrêt des bus et attendis qu'il arrive. Je le vois qui approche et fit un crochet afin de laisser passer les voitures.
Je monte, présente mon ticket à la machine dit bonjour au chauffeur et vis qu'il y avait déjà 3 mecs au fond du bus. Je m'assis au milieu et le bus part, puis un des 3 mecs vient me voir et me dit
- salut - salut - t'es PD ?
À cette question je le regardais en disant non et me reposa la question  ?
- t'es PD ? - non !
Alors, il mit sa main sur sont paquet sous le regard attentif de ses potes qui attendaient de voir ma réaction. Je ne pus m'empêcher de regarder ce qu'il faisait et me mis a bander sous mon survêt. N'ayant pas de slip ça se vit de suite et le mec s'en aperçut.
- Alors PD ça t'excite que je me caresse ? Viens avec moi au fond du bus mes potes ont de belles queues pour toi !
Voyant mon refus il me prit de force et m'emmena au fond du bus et pendant le petit trajet je sentais qu'il se collait à moi et me fit sentir sa queue bien raide. Le chauffeur n'osa pas broncher, car il avait une peur bleuede se faire tabasser, je le vis avant qu'il m'emmène de force à l'arrière.
Il me fit assoir entre ses potes et là je ne pouvais pas bougé, celui qui m'avait dragué était resté debout face a moi. Étant assis, j'étais à la bonne hauteur pour le sucer. Il dit à ses potes :
- j'amène une bonne pédale en chaleur, ça l'a excité quand je me suis caressé la queue ça l'a fait bander, il doit être en manque alors ont va lui donner ce qu'il désire.
- ouais, tu vas t'en prendre plein le fion pédale, en attendant suce mon pote.
Celui qui était resté debout, sortit sa queue du survêt et me la présenta en semi-érection. Voyant que je refusais, il fit un signe à ses potes qui me força à la sucer, ce que je fis.
Le chauffeur de bus ne broncha pas et resta à son poste pendant que celui que je suçais était en train de prendre son pied.  Ses gémissements s'entendaient dans tout le bus.
- Ouais suce...continue sale pédale t'aimes la queue toi...hum ouais continue. Putain les mecs sortez vos queues, car c'est un bon suceur de bite.
Ce qu'ils firent, ils sortaient leur queue et ils bandaient de plus belle.
- ouais salope, vas-y tu vas avaler mon foutre... hum ouiiii vas y putain
Sur ses mots il me maintenait la tête pour que j'évite de la retirer, ses potes qui me maintenaient de plus belle, je ne pus qu'avaler tout son jus. Après avoir joui il retira sa queue et m'ordonna de sucer ses potes, je vis qu'il bandait encore. Alors, je me penchais de gauche à droite afin de sucer ses potes.
- putain t'es une bonne suceuse toi tu va t'en prendre plein la gueule et avale ou je défonce ta petite gueule de pute que t'es !
Son pote me maintenait la tête et me jouit dans la gueule et j'ai du de nouveau avaler, idem pour le troisième qui a mis quelques minutes pour me remplir le gosier.
- bien, retourne-toi putain et montre ton cul de lope - J'vais m'occuper de ton cul et le bourrer et laisse toi faire ou je te serre les couilles.
Je me retournais et présentai mon cul.
- non attends je vais te retiré ton survêt j'veux voir ton cul de lope
Il enleva mon survêt et découvrit un cul poilu, mais, bien ouvert. Il entra deux doigts dans mon fion et me dit t'aimes sa salope, tu te fais bien enculer souvent a en juger par la largeur de ton trou, t'es un garage a bite t'aimes te faire défoncer sans capote toi.
Il regarda ses potes retira ses doigts et mis d'un coup sec sa belle queue.
Il entendit mes gémissements, il voyait que je kiffais grave sa bite dans mon cul.
- Putain il aime ça les mecs, tu vas te la prendre entière et après tu te prendras ceux de mes potes sale putain - ouais, en attendant suce-moi
me dit un des deux mecs qui regardait la scène
- Hum trop top ton cul sa ce prends facile deux bites dedans  ?
Il regardait son pote et se retira de mon cul, il fit lever celui que je suçais afin de s'allonger sur la banquette. Il vit que je venais de moi-même m'asseoir sur sa queue.
- t'aimes ma queue putain attends la seconde arrive et pendant que tu te fais enculer tu suces mon pote compris - compris, je répondis.
Il s'approcha la queue bien raide et me pénétra, ce qui m'arracha un cri de douleur. Les deux bites dans mon cul faisaient a elles seules réunies au moins 27 cm sans compté qu'elle était très large.
Il voyait que j'avais mal et s'en moquait royalement, ça les faisait sourire, alors le 3e mec s'approcha et me présenta sa queue.
- vas y suce le bien et n'oublie pas d'avaler comme t'aimes ça. - ouais il aime la bonne teub en tout cas fit un de mes enculeurs. - c'est une bonne putain, un trou a bite ! - un garage a bite qui aime se faire défoncer. - vas-y putain suce le et je veux que tu jouisses, ou je m'occuperais de te faire jouir avec mes potes.
Le second mec qui m'enculait finit par me remplir le cul de sa semence toute chaude, le sucé en fit autant dans ma gueule en maintenant ma tête. Celui qui m'avait dragué, m'encula encore quelques minutes et déchargea son foutre dans mon cul.
- ça c'est une bonne lope un trou a bite. - maintenant que tu t'es bien fait enculer, branle-toi - mais un de ses potes dit non j'ai une meilleure idée
L'autre le regardait interloqué il s'approcha de son pote pendant que le dernier me tenait et lui dit
- on bande encore j'ai idée qu'on pourrait l'enculer debout en branlant la pute elle doit aimer ça - ouais, une bonne humiliation, ça va te faire jouir
L'un deux alla a l'avant voir le chauffeur de bus et le trouva en train de se caressé sa queue. Ça le fit sourire et il l'invita à participer. Le chauffeur, s'arrêta sur une aire de repos et vint nous rejoindre la queue a l'air au fond de son car, les autres mecs voyant que le chauffeur n'avait pas joui décidèrent de me mettre a genou sans commentaire et me forcèrent a gobé sa belle queue bien raide avec des veines gonflées a bloc prêt a juter.
Je l'avais à peine sucé qu'il jouit dans ma bouche pendant un certain temps. Mais, l'un d'eux remarqua que je bandais toujours et ils me firent lever, descendre du bus a poil, me mis les mains contre le bus cul présenté a eux et ils m'enculèrent de nouveau avec la présence du chauffeur.
- si on le tourne vers nous en l'enculant et en le branlant en plein jour - OK, vas-y, commence - ouais je vais te faire jouir mec - donne-moi ton cul... putain il a du foutre qui lui dégouline du cul - Ça servira de lubrifiant ! - ils riaient tous
Sur ses mots il m'encula, prit ma queue dans sa main et me branla sur le regard attentif et curieux des autres. Je ne mis pas longtemps à jouir et l'enculeur non plus. Le second m'encula et me branla ce qui me fit jouir de nouveau pendant que l'autre me remplissait le cul. le 3e et 4e firent la même chose et a la fin j'avais les couilles vides et eux aussi.
Ont remonta dans le bus, me suis rhabillé avec le foutre qui dégoulinais de mon cul et l'un d'eux s'approcha de moi et me fila sont tel portable.
- tiens te file mon tel si jamais tu veux qu'on recommence appelle moi et je viens te chercher. - en tout cas t'est une bonne pute toi, un conseil ne va pas voir les keufs ou là je te défonce avec tous mes potes sans boire, ni mangé.
Il me doigta le cul et vit que j'étais bien ouvert et me regarde en souriant.
- t'as aimé en tout cas, non  ? - je lui répondis OH OUI - t'es une vraie chienne, un garage a bite petite pute
On arriva à destination et eux montaient dans leur voiture. J'avais du mal a marcher, car mon cul me faisait mal, de plus ça dégoulinait pendant que je marchais. Une voiture s'arrêta et c'était les 3 mecs, il me dit monte a l'arrière et je lui dis  :
- ok mais je veux vous sucer l'un après l'autre et me faire enculé profond ! - aucun problème ma pute, mais, comme ça dégouline il regarda son pote et il mit une serviette sur le siège.
L'autre sourit et celui de devant passa à l'arrière et pendant qu'il me doigtait je me suis penché pour sucer la queue de mon voisin. Il ne tarda pas à larguer son foutre alors je me suis occupé de l'autre.
- Karim (le conducteur) trouve un endroit faut que je l'encule
Karim ne mit pas longtemps à trouver un endroit discret, il prit un chemin qui menait dans une forêt. Il s'arrêta et on descendit tous de la voiture. Karim vint vers moi et m'embrassa pendant qu'il caressait mes couilles. Les autres furent surpris. Puis il me dit
- fou toi a poils et suce-moi, mets-toi a quatre pattes
Il regarde son pote qui comprit et m'encula sans un mot. Je retirais ma tête de sa queue et lui dit enculez moi a deux, et je suce ton pote.
Il me regarda et me dit :
- ok sale chienne tu en en veux t'en auras, Karim s'allonge et je me place sur sa queue pendant que l'autre vint me pénétrer et je suçais celui qui m'avait déjà enculé de cette façon dans le bus. Après cette journée très hot, car je fus baisé dans tout les sens et se sont vidés les couilles dans mon cul et sans me tenir ils m'ont a nouveau branlé debout en pleine forêt. À ce moment un passant âgé d'une vingtaine d'années nous regarda surtout moi qui étais à poil une queue dans mon cul et en train de me faire branler. Karim l'invita à participer, mais il refusa et parti, mais, j'avais vu que ça l'excitait, car une bosse s'était formée.
Il m'ont ensuite ramené chez moi et pour éviter d'avoir du sperme sur sa banquette acheta une serviette épaisse et un plug qu'il m'enfonça dans le cul. Sur le chemin du retour je ne pus éviter de les sucés a nouveau pour m'en prendre plein la gueule. Je bandais de nouveau alors l'un d'eux me branla et je jouis sur moi, un peu de sperme alla sur le mec de gauche et j'ai du lécher et avaler mon sperme.
Il me fila sa carte en me mettant la main au cul et me dit de l'appeler demain et de prévoir des vêtements de rechange. J'ai fait un signe de la tête approbateur, il sourit et me traita de tous les noms, garage a bite, trou a bite, suceuse, chienne, pute pour mec, etc.
- Si t'appelles demain, amène-toi sans slip et, mais ton plug dans le cul et ont te baisera comme t'aimes - je t'appelle - OK à demain putain
Puis ils partirent heureux. Moi j'entrais dans l'immeuble et je pris une douche pour me laver, je me suis branlé dans la douche en repaissant a tout cela. Après avoir enfilé des vêtements secs, je me suis allongé et je regardais la télé tranquille quand retentit la sonnette.
Intrigué, je mis ma robe de chambre et je regardais par le judas, qu'elle ne fut pas ma surprise en voyant Karim qui attendait. J'ouvris et il m'expliqua qu'il n'avait aucun endroit pour dormir et me demanda si je pouvais l'héberger.
- Il y a qu'une chambre si tu veux tu dors avec moi  ? - Il sourit et me dit t'en as pas eu assez aujourd'hui  ? - je lui dis que non - t'et vraiment une putain toi t'es insatiable, ta faim de queue et de foutre  ? - oui Karim j'ai faim
Il retira ma robe de chambre et vit que je bandais il me regarde et souris
- hum en effet t'en a encore envie salope
je lui caresse les couilles à travers son survêt et il banda de suite
- t'es en chaleur toi, viens ont passe dans ta chambre - t'as des cordes me fit il  ? - oui dans l'armoire
il me dit d'aller dans la chambre et me trouvait sur mon lit. Ma queue était bien raide et utilisa les cordes pour m'attacher les mains puis leva mes jambes et les attacha aussi. Dans cette position mon cul s'offrait a une bite qui commençait à bander ferme.
Il la libéra de sa prison et me la fit sucer puis m'encula à fond sans ménagement. Au bout d'un certain temps il me jouit dans mon fion et resta un long moment. Il prit ma queue en me laissant dans cette position et me suça, rien qu'à la vibration il senti que j'allais jouir, alors il se retira et me branla jusqu'à la jouissance. Mon sperme atterri sur mon torse. Puis il me détacha et ont se coucha pour dormir.
- t'es une bonne putain toi, t'aimes te faire fourrer bien profond... t'aimes la bite de reubeu... allez dors bien sac a foutre - toi aussi mon baiseur dort bien - merci demain ont remet cela - OK
Et on dormit l'un contre l'autre...

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.