827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Prèmière fellation
C'était une belle journée d'été, je venais d'avoir 20 ans et ce jour-là j'étais décidé pour passer le cap : je voulais un plan avec un mec, un vrai plan....Ce n'allait pas à proprement parler étre ma première queue puisque j'avais déjà masturbé un copain de colo étant ado (je vous le raconterais si vous êtes sage ! ! !), mais j'avais cette fois envie de plus. Me voici donc juché sur mon VTT dans les allées du parc de Miribel, près de Lyon, dans un coin naturiste connu pour les rencontres entre mecs. Assez vite, sur un sentier, je vois arriver un gars, je dirais la trentaine, petit bouc bien soigné, les cheveux bruns et courts, plutôt pas mal en résumé..d'autant plus qu'il ne porte q'un très court short en jean, ne laissant aucune équivoque possible sur les raisons de sa présence en ces lieux ! Grand et mince, il semble viril et son « Bonjour », prononcé d'une voix chaude, efface mes derniers doutes : oui, ce mec me plaît et en plus il est là pour baiser, lui aussi ! ! Je le salue à mon tour, et pendant qu'il reluque déjà mon torse nu, je glisse dans un souffle : « C'est pour une première fois.. » Il me sourit, se pince les lèvres, trop heureux surement d'initier un jeune éphebe, et passe ses mains sur ma poitrine : j'ai tout de suite apprécié, très excité, et il se mit à me peloter les seins comme ceux d'une jeune fille, puis vint me mordiller doucement les tétons pendant que sa main descendait sur mon ventre jusque à venir me masser le teub pardessus mon bermuda...MMhh Je n'en pouvais plus, et instinctivement ma main alla aussi vers son paquet ; sur le tissu du short, je pus sentir son excitation qui montait, il semblait bien gaulé, et je cédais bientôt à la curiosité : je passa mes doigts dans l'entrebaillure de son short, et sentis son sexe chaud, que je fis alors sortir, toujours par cette petite entrebaillure..Waouh ! Voir sa bite m'excita au plus haut point, je sus tout de suite que je voulais la sucer, son gland était bien dessiné, déjà large même s'il ne bandait encore qu'à moitié.. Il me proposa alors un coin plus discret, et nous nous éloignâmes du sentier pour rejoindre un petit bosquet d'arbres. Une fois arrivé, je ne tenais plus et voulus tout de suite baisser son short, alors qu'il m'embrassait le cou ; j'eus du mal avec sa ceinture, il se mit à rire et enleva lui-même son pagne de jean, qui tomba sur ses chevilles, découvrant une superbe bite comme je n'en avais vu que dans les pornos : son pubis et ses couilles étaient totalement épilés, et il bandait cette fois-ci comme un taureau, arborant fièrement un bon double-décimètre, avec un gland luisant et bien décalotté ! Immédiatement, je suis tombé à genoux devant son gros calibre, car la pipe était alors mon plus grand fantasme ; même si je n'avais pas encore sucé de bites auparavant, mon cou se tendit naturellement vers son gros engin, et ma langue vint titiller son gland pendant que je le fixais droit dans les yeux..Il dit alors une chose qui acheva, si besoin était, de me mettre le feu : « Oui, c'est ça, vas y, suce ma bite.. », le tout mêlé à un petit gémissement, avec un rictus de plaisir..De suite, je me mis à avaler son gland, commençant des va et viens sur son pieu comme j'avais vu les salopes le faire dans les films X, ma main gauche enserrant la base de sa bite pendant que la droite allait masser ses grosses boules rasées; pour mon plus grand plaisir, j'adorais ça, même l'odeur, et mon initiateur gémissait de plus en plus, il prenait son pied. Quant à moi, j'avais enfin ce que je voulais : le gros et long membre raidi d'un mec dans la bouche, sur lequel je fixais toute mes attentions, oubliant même de me branler en même temps (je vous rassure, j'ai depuis et pour longtemps adopté ce réflexe..). Je l'ai sucé quelques minutes, puis il se releva et voulut à son tour me sucer, ce qu'il fît avec beaucoup de douceur et de tendresse, enfonçant loin mon sexe dans sa gorge comme s'il voulait me dire : « tu vois, c'est comme ça que je veux que tu me suce ! » C'était délicieux, mais le voir branler sa longue queue me donnait trop envie de le reprendre en bouche : il se releva alors et c'était reparti pour le pompage de dard ! Je l'avalais plus profondément désormais, branlant ma queue toute raide, et j'eus envie de jouir. Je lui en fis part, et il me demanda de jouir sur lui : je me suis alors relevé, me branlant devant lui, qui était maintenant à genoux et se masturbait vigoureusement aussi. Ca ne faisait peut-être pas dix minutes qu'on était là mais ç'avait été si intense qu'on était prêts pour gicler : moi le premier, je déchargeai sur sa poitrine quatre bons jets de semence bien chaude, ce qui eut pour effet de le faire exploser aussi, il éjacula abondamment et puissamment sur le sol, et un des jets vint s'écraser sur mon mollet... Nous nous relevâmes tous deux, un peu penauds, il osa un « çà t'a plu ?» - de toute évidence, lui avait aimé- et je lui répondis alors par l'affirmative...J'étais maintenant sur d'aimer ça ! On s'est quitté comme ça, comme on s'était rencontré, c'était la fin de mon premier épisode..Je vous raconterais mes autres queues par la suite...mais sachez que celle-ci et ses 20 bons centimètres est pour l'instant le record de mon palmarès ! ! ! ! ! !

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.