827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Le frère de mon amie
Un soir d'été, j'étais parti dormir chez ma meilleure amie. Je suis arrivé, j'ai déposé mes affaires et on a commencé à manger. Une fois terminé, on regardait la TV quand son frère est rentré de chez sa copine. On a bavardé un peu avant de fumer. Lorsque c'était fini, mon amie est partie se coucher car elle travaillait le lendemain. Je restais donc avec son frère dans le salon. C'est un mec comme tout homo en rêverait : grand, peau mate, viril et surtout très bien foutu car il fait de la piscine. Je restais donc à ses cotés à parler de sa copine quand il m'invite dans sa chambre pour jouer à la console. Le fait de me retrouver dans une pièce telle une chambre avec lui me faisait déjà bien rêver. Une fois dans sa piaule, il commence à ranger quelques trucs par terre, ce qui me donne largement le temps de mater son cul ferme et bien rebondi. Je m'imaginais en train de le caresser partout et en y pensant je sentais mon sexe se réveiller !
On commençait à jouer et il m'a proposé de se coucher à coté de lui sur le lit. C'était de trop et mon excitation s'est faite voir. Il m'a demandé si c'était lui qui me faisait de l'effet et je lui ai répondu non. Mais comme j'avais rougi à cause de cette question, ma crédibilité en avait pris un coup. Il me confirma que je pouvais m'allonger et me fit un clin d'oeil... Je m'exécute, embarrassé. Quelques minutes plus tard, je sentais un regard se posait sur moi et du coin de l'oeil je matais ce mec si bandant. Il était en train de me reluquer du bas vers le haut et en voyant que je l'observais il me dit si ça me tentait de faire une expérience. Il me demanda de me mettre sur le dos et je le vit sourire quand il vit que mon short ne cachait pas ce qu'il fallait. Il se mit sur son flanc et je vis que lui aussi bandait comme un dingue. Je le fixais droit dans les yeux et on s'embrassa fougueusement pendant longtemps. Je sentais sa queue contre mon bas ventre alors je me suis rapproché de lui en serrant son cul contre moi. Je pouvais enfin tâter ses fesses !
Il commençait à n'en plus pouvoir et me demanda si je voulais sucer une queue de 22cm épaisse ! Je l'embrassais dans le cou puis je lui enlevais son t-shirt. Un corps musclé et fin s'y cachait ainsi que des bras fort bien sculptés. J'avais très chaud de désir donc je me suis hâté de descendre pour le sucer. Je fis glisser son short tout en lui caressant les cuisses. Son boxer moulait très bien son sexe raidi et je devinais la taille et l'épaisseur de son pieux. Un bel engin que je pris en bouche assez vite. Ma bouche était pleine de chair chaude et humide. L'odeur forte de sa bite me faisait des frissons. Je la prenait totalement en bouche ce qui me surpris vu la taille. Ma langue jouait avec son gland et je sentais que ça ne le rendait pas indifférent. Il commençait à faire des mouvements de reins. Je l'entendais respirer fort et je mis mes doigts sur ses lèvres charnues pour lui faire comprendre qu'il faisait du bruit. Au lieu de s'arrêter il lécha et suça mes doigts ce qui me rendit encore plus raide. Je lui demandais de me prendre et comme s'il n'attendait que ça, il me retourna avec force et me mit à quatre pattes. Mon cul était en sueur et fin prêt à le recevoir. Il jouait avec son gland sur mon anus ce qui me fit mouiller. Il entreprit une première pénétration sans soucis. Il la rentra entièrement et je sentais sa bite chaude en moi. Je voulais rester comme ça tout le temps ! Des va-et-vient commençaient et je ne me contrôlais plus. Je voulais qu'il me défonce ! Tout en me pénétrant, il me caressait le dos. Ses mains moites me faisaient frissonner et comme il voyait que ses caresses ne me laissaient de glace, il allongea son torse sur mon dos pour m'enlacer. Il m'embrassait partout faisant glisser sa langue sur mes épaules, dans mon cou, sur mes oreilles.
Il massait maintenant mon torse, mes tétons puis il commença à me branler tout en continuant à me pénétrer d'une façon régulière, lente et douce. Son corps m'appartenait, je le sentais en moi et sur moi. Il me releva. J'étais à genoux devant lui. Il colla mon dos à son torse et embrassait mes joues. Je tournis ma tête pour l'embrasser à pleine bouche. Son haleine chaude caressait ma bouche. Nos langues jouaient ensemble. Jamais je n'avais été aussi excité ! Il était dans le même état que moi et me dit qu'il allait venir. Il se retira, enleva la capote et m'éjacula dans le dos. Il m'allongea à plat ventre et lécha son propre sperme. Il me retourna ensuite et s'allongea sur moi. Sa queue bandait toujours. On s'embrassa, mélangeant le sperme à la salive. J'aspirais les quelques gouttes de sperme qui étaient sur sa langue. Il commençait à branler ma bite avec son torse en me regardant droit dans les yeux. Il la prit finalement en bouche et me pompa à fond si fort et si bien que ! je vins peu après. Il avala tout mon sperme. On s'est embrasser encore et encore en se caressant. Je prenais en mains ses fesses fermes et rebondies et rapprochais son corps du mien. On s'est assoupi.
Je me souviens encore de son regard quand on s'est réveillés en pleine nuit. Il attendait qu'une chose, recommencer. Je ne me suis pas fait prier et je peux vous dire qu'on a assuré jusqu'au petit matin. Le matin même, sa soeur m'a demandé pourquoi je ne me suis pas couché dans le lit qui m'était destiné. On lui a répondu que l'on avait fait une nuit blanche. (sans mentir !) .à jouer à la console. Une fois ma meilleure amie partie à son boulot, son frère et moi avons déjeuné ensemble sans rien se dire comme si rien ne s'était passé. Il partit se doucher, sans un mot. J'étais trop déçu ! Je pensais qu'on aurait pu recommencer « son expérience » !
Mais bon, je ravalais mon envie de lui comme je pouvais jusqu'au moment où il m'appela. J'ai bondi et j'ai accouru vers sa chambre. Il n'y était pas. De la douche, il m'a demandé de lui passer ses affaires pour se changer. D'un air humilié je lui ai donné ses fringues et je lui ai signalé que je n'étais pas son larbin. Il me fit un grand sourire charmeur et me dit qu'il n'avait pas trouvé d'autre moyen pour m'attirer jusqu'à la salle de bain. Il me prit par la taille et m'enlaça. Il était torse nu et en boxer. Je sentais son membre au repos contre le mien. Je commençai direct à bander. Avant de m'embrasser, il me dit qu'il voulait essayer la douche avec moi. On s'enfila sous l'eau qui coulait déjà et on s'est déshabillés. Sa queue devenait de plus en plus raide au fur à mesure qu'on s'embrassait. Nos lèvres humidifiées s'échangeaient de long baisers fougueux. Ses mains glissaient sur mon dos pour arriver à mon cul.
Il le caressa et le massa. Je sentis un doigt s'enfoncer puis deux. Mon cul s'ouvrait vite à lui. Mes baisers étaient de plus en plus profonds qu'il me doigtait. Je me suis détaché de lui. Ses yeux ne me quittaient plus. Il me dévisageait comme si je n'allais pas lui résister très longtemps. Il s'approcha de moi et me plaqua contre le carrelage de la douche. L'effet froid du mur et l'effet chaud de son corps contre moi me faisaient triquer entre plus. Il se mit à genoux et me pompa. Je lui caressais sa tête, sa nuque et ses épaules. Avant d'éjaculer, je me suis retiré. Il me regarda droit dans les yeux d'un air déçu mais je lui ai expliquer que je voulais me finir dans son cul. Il m'a dit qu'il n'avait jamais été pénétré et qu'il voulait que ce soit bien fait. Pour le rassurer et lui donner un avant goût, je l'ai retourné, plaqué à mon tour contre le mur. J'ai caressé son cul et entrepris un anulingus. Je léchais sa rondelle tendre. Je sentais qu'il se détendait car il écartait ses jambes afin que ma langue rentre plus.
On a fini de se doucher en vitesse et on a couru vers son lit. Je lui ai écarté ses cuisses et j'ai commencé à le doigter. Il pinçait ses lèvres de plaisir. Je sentais qu'il n'allait pas tarder à y passer. J'ai mis ses jambes sur mes épaules et j'ai guidé mon pénis vers son cul. Il me dit d'y aller doucement. Je confirmais d'un sourire. Mon gland est rentré sans problème et je faisais de petits va-et-vient pour qu'il se détende encore plus. Ma queue glissait de mieux en mieux. Je l'ai pénétré entièrement et une fois à l'intérieur de lui, je le regardais dans les yeux en commençant le bourrage. Il me fixait aussi et il avait l'air d'apprécier ma tendresse à son égard. Il me demanda d'y aller franco peu de temps après et je lui ai obéi.
Ma bite s'enfonçait bien et mes couilles venaient percuter son cul. Il se masturbait en même temps, je me suis mis sur son coté pour le défoncer. Il avait une petite douleur de temps à autre mais il en redemandait encore. Je l'embrassais dans le cou pendant qu'il massait mon cul. Il n'avait pourtant pas l'air d'être novice en ce qui concerne la sodomie tellement il avait du plaisir. Il m'a répondu qu'il se doigtait régulièrement et il me fit un clin d'oeil. J'allais bientôt venir. Je me suis retiré, j'ai enlevé la capote et j'ai approché ma bite de sa bouche. Il l'a tout de suite attrapé et m'a sucé et pompé jusqu'à la dernière goutte. Il m'a dit que je lui avais fait du bien. Pour me remercier, il m'a expédié sa queue là où il faut et m'a défoncé avec force. Son excitation était telle qu'il a éjaculé peu après en moi. On s'est emballé pendant plusieurs minutes comme si on était au début de la coït. Après s'être remis de nos émotions, il m'a avoué que sa copine ne lui plaisait pas et qu'il était en fait attiré par les mecs. Il m'a dit qu'il avait un copain depuis plusieurs mois et que sa dite copine lui servait d' « alibi ». J'étais très étonné par ses propos et je trouvais ça déprimant de se trouver une copine pour « sauver »son image de mec viril. Je lui ai aussi demandé si son mec était autant bandant et bon au lit que lui avec un sourire en coin. Il s'est mis à sourire également avant de m'embrasse

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.