827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Le salon de l'auto
Comme tous les deux ans, le salon est bondé. Pour ma part, je ne suis pas un fou de bagnole mais j'aime voir les nouveautés et puis j'avais eu ma place gratuite, alors autant en profiter !Je parcours donc les différents stands en admirant les beaux spécimens de voitures... et de vendeurs. Et les beaux mâle ne manquent pas. Je m'approche parfois pour mieux les regarder mais sans trop attirer l'attention. Soudain j'en aperçois un de toute beauté ! 30-35 ans, +- 1m80, cheveux bruns, yeux très clairs, un corps qui me semble bien musclé et un visage très plaisant. Je n'arrive pas à détourner mon regard. Il m'aperçoit et s'approche avec le sourire typique du parfait vendeur. Quel charme ! : - Bonjour, monsieur ! Êtes-vous intéressé par notre nouveau modèle ? - Heu... je ne s... -... Si vous voulez l'essayer il n'y a pas de problème. Nous avons des voitures au parking... Moi franchement je ne sais pas trop mais il arrive à vite me faire changer d'avis ! -...Et si vous le permettez, c'est moi qui vous accompagnerai... Là, je ne pouvais plus refuser ! - Bien sûr, avec plaisir. Il s'éloigne quelques instants pour aller prévenir ses collègues. Il me rejoint alors et on se dirige vers la sortie. On ne se dit pas grand chose jusqu'au parking. Il me montre la voiture et me passe les clés. Rien que le contact de nos doigts me fait frissonner de plaisir. Dans la bagnole, j'ajuste le siège et je m'apprête à démarrer lorsqu'il me dit : - Merci de m'avoir permis de vous accompagner. Normalement ce n'est pas mon rôle mais j'avais vraiment besoin de me détendre un peu. - Il n'y a pas de problème... j'aurais pu plus mal tomber. Oui je sais, là j'en ai peut-être fait trop mais c'est sorti tout seul ! Le vendeur me regarde alors et en me souriant gentiment : - On pourrait peut-être se tutoyer, ce serait plus sympathique non ? - Bien sûr. Moi c'est Nicolas - Marco Je démarre enfin la voiture et je sors du parking. - Alors, comment tu la trouves ? - Pas mal, elle a l'air puissante - Très !... Tu conduis pas mal. Tu as l'air détendu (s'il savait !). Moi je suis stressé à fond. Pas une minute de répit au stand. - Oui je comprends (il me prends pour son psy ou quoi ?) Soudain sans rien dire, il pose sa main gauche sur ma cuisse. Je ne bouge pas. Il est fou ce type... en tout cas il a des couilles ! Jamais j'aurais oser faire ce qu'il a fait ! Je ne réagit pas. Il monte alors vers mon entre-jambe et commence à frotter sa main contre mon sexe qui commence à gonfler. - On dirait que je ne te laisse pas indifférent... et ce que je sens ne me laisse pas indifférent du tout ! Tu n'as pas envie de passer un bon moment de détente avec moi ? - Si... tu veux aller où ? - Là à droite il y a un hôtel. Gare toi ! En effet il y a un petit hotel. Je m'arrête juste devant. On sort de la bagnole et on rentre.. Il me pince les fesses. Je rougis. Je n'ai pas l'habitude de faire ça comme ca avec un inconnu. Il doit s'en apercevoir car c'est lui qui prends l'initiative. Il s'adresse au tout jeune receptionniste (ce doit être le fils du patron) : - Une chambre s'il vous plaît. - Vous rester plusieurs jours ? - Non, on repart tout à l'heure. Là, mon coeur bat encore plus vite ! Mais le jeune gars réagit bien. Il sourit même légèrement. Il passe alors la clé à Marco. - C'est au 1er au fond du couloir. Chambre numéro 3. Pas difficile à trouver, il n'y a que 5 chambres ! Une fois rentré, Marco me pousse sur le lit et s'allonge sur moi. Sentir un homme peser de tout son poids, c'est une des sensations que je préfère. Il me prend la nuque et m'embrasse avec ardeur. Toujours en m'embrassant, il passe une main en dessous de mon tee-shirt et se met à titiller mon téton droit.Moi de mon coté je défais son bouton de pantalon et glisse ma main dans son caleçon. Comme il y fait bien chaud ! Il ne bande pas mais sa queue semble grosse et bien lourde. Je la prends à pleine main. À ce moment il attrape ma langue avec ses dents et serre un peu. c'est un peu je te tiens, tu me tiens... Il recule alors, me retire mon tee-shirt et se met à me sucer les mamelons... j'adore. Ça commence à se tendre dans mon caleçon. Il se met alors complètement à poil. Il est vraiment très beau. Musclé finement, bronzé. Tout est bien proportionné. Un beau cul bien rond, des belles jambes... et sa queue encore plus belle que ce que j'avais imaginé en tâtant. Je suis maintenant assis sur le lit et lui se rapproche à genoux et vient coller sa queue, toujours pas en érection, contre mon visage. Je veux la gober mais il se retire. - Non je veux juste la frotter contre ta belle gueule. Je n'ai rien contre. Il se frotte donc contre mon visage ce qui a pour effet de faire grossir son bel engin tout doucement et de tendre encore plus le mien. Il glisse alors un doigt dans ma bouche pour l'ouvrir et y glisse très lentement sa queue... enfin ce qu'il arrive à faire entrer. Je me mets alors à le sucer. Il doit être assez sensible car il gémit assez fort. Il se retire et me dit de me déshabiller, ce que je fais en vitesse. Nous voilà maintenant tous les deux nus. Il me fait coucher sur le dos. Lui, commence à me lécher les couilles. Il met alors ses mains en dessous de mes fesses et les soulève un peu, tout en les écartant. Il plonge alors sur mon trou et y enfonce sa langue. C'est vraiment bon. - J'adore ton petit cul rasé... À un moment il arrête de me lécher pour reprendre son souffle, mais toujours coller a mon trou. Je sens sa respiration... - J'ai envie de te prendre ! Il va vers son pantalon et sort une capote qu'il enfile. Mon cul est dégoulinant mais il rajoute un peu de salive sur sa queue. Je place mes jambes sur ses épaules et il avance. Son gland rentre d'un cou et ça me fait un peu mal. Mais je sais que la douleur va très vite s'atténuer. Il m'embrasse et repousse un peu. C'est bon, sa queue est bien rentrée maintenant. Il commence alors un mouvement de va-et-vient régulier, juste à une bonne vitesse. Il se débrouille vraiment bien. Mon cul est maintenant bien dilaté. Il se retire et me demande de me mettre à quatre pattes. Il me reprends, mais plus violement cette fois. Je déguste, et dans le bon sens du terme. Il me fait coucher sur le ventre. De cette façon mon cul serre plus sa queue et il ralentit. Je prends vraiment du plaisir. Il me mord l'épaule puis me chuchote à l'oreille : - ta vraiment un bon petit cul, parfait pour ma belle queue ! Il me serre les fesses avec ses mains. Je sens qu'il va jouir car ses gémissements deviennent de plus en plus forts. Mais alors il se retire, enlève sa capote et me demande de me retourner. - Je peux, me dit-il en dirigeant sa queue vers mon visage ? Il se branle alors et m'éclabousse la figure de son sperme. C'est un vrai cheval ce mec, j'en ai partout et pas un peu ! Il a vraiment crié son plaisir... il devait en avoir besoin ! Il met une bonne minute à reprendre son souffle. Ensuite il se couche sur moi ventre contre ventre... moi je suis toujours avec son jus sur le visage. Il commence alors à me lécher par grands lapements tout ce qu'il m'a déversé dessus. Il a à peine finit (du moins je crois) qu'un bruit sec surgit de derrière la porte de ce qui doit être la salle de bain. Marco lève la tête et me fait un clin d'oeil. Je ne comprends pas. Il se précipite alors vers la porte et l'ouvre brutalement. - Je me doutais bien que c'était toi ! -... - Allez, ne fais pas le timide... entre ! Apparaît alors le jeune réceptionniste, la chemise hors du pantalon (qu'il a dû refermer à la hâte). Il regarde les pieds de Marco. - Excusez-moi... je ne voulais pas vous déranger... je voulais juste regarder. La salle de bain est commune et je suis rentré par l'autre chambre... - Et tu n'as pas été très discret ! (Marco sourit) Le garçon rougit. - Dans le noir j'ai fait tomber le balai... j'avais dû l'oublier en nettoyant la chambre. - Arrête de t'excuser tu as été curieux... et c'est très bien... ça t'a plus ce que tu as vu ? Le garçon ne répond pas mais fait signe que oui. Marco l'emmène vers moi et ils s'asseyent sur le lit. - Tu as quel âge ? - 18 À peine 3 ans de moins que moi mais on dirait encore un gamin. Ce doit être dû à son visage qui est très fin, très beau et à son corps qui ne semble pas très costaud. - Et ton nom ? - Lucas - Et bien Lucas veux tu jouer avec nous et goûter aux plaisirs masculins ?... car si j'ai bien compris c'est ta première fois avec un mec ? - Oui - Tu vois on est nus... veux tu qu'on te déshabille. Il fait signe que oui. Marco et moi le désapons vite fait bien fait tout en le couvrant de baisers. Il frissonne. Il est maintenant à poil et il est pas moche du tout. Pas bien musclé mais un très beau corps tout de même. Et quel beau cul. Deux petites fesses bien fermes. On le couche sur le lit et l'écrase de nos poids en le léchant partout. Ensuite je lui prends le sexe en érection (belle petite bète) et je la suce en douceur. Marco me rejoint et nous nous partageons le morceau. Nos langues se rencontrent lors de leurs méandres. Comme Lucas semble sur le point de jouir nos arrêtons se qui semble un peu le frustrer vu le regard qu'ils nos jette à présent. Mais il se laisse faire et nous nous attaquons maintenant à sa belle bouche aux lèvres bien ferme. Je n'avais jamais embrassé 2 personnes en même temps et je dois dire que c'est tout à fait agréable. Marco rebande à peine mais moi je bande comme un taureau vu que je n'ai pas encore joui. J'ai envie du beau cul de Lucas. - J'ai envie de te baiser Lucas. Tu en as envie ? - Oui, dit-il faiblement(un peu angoissé je suppose) - Moi, je vous regarde... du moins pour le moment, dit Marco en allant s'asseoir (il commence alors à se branler doucement) - Comme c'est ta première fois, je vais y aller tout en douceur, ne t'inquiète pas. Je lui demande de cracher dans ma main et je lubrifie son trou. Il a l'air d'apprécier car il se tortille un peu. Je crache à mon tour et j'enfonce très doucement un doigt qui rentre assez facilement. Je le travaille un peu et son trou se met à se dilater. Miam un petit cul vierge pour moi tout seul ! J'engonce maintenant 2 doigts avec un peu de difficulté mais ça rentre. Je continue à le dilater. Je n'en peux plus d'attendre et son cul doit être prêt maintenant. - Tu me passes une capote, Marco. Il vient me l'apporter mais ne me la donne pas. Il la sort de l'emballage et me l'enfile. Elle est lubrifiée mais il me crache dessus. Au lieu de retourner dans le fauteuil, il vient sur le lit - Je vais t'aider. En effet, il écarte les fesses de Lucas, pour qu'il me soit plus facile de l'introduire. Mais ce n'est pas facile du tout, malgré son aide. J'arrive enfin à faire entrer mon gland mais Lucas doit le sentir passer car il se mord la lèvre inférieure. Je me retire et recommence. Ça va un peu mieux. Pour le détendre Marco lui frotte les 2 tétons bien durs. Ça y est. Je glisse maintenant assez facilement. Lucas gémit, les mains fermement agrippées aux draps. J'accélère un peu et vais bien au fond. Bien que je soit plutôt passif, ce moment est vraiment magique. Je vois que Lucas prend du plaisir à fond. Après encore nombreux va et vient, je sens que je vais jouir. J'y vais à fond. Je crie mon plaisir et m'effondre sur lui. Je me retire, j'enlève la capote. Alors Marco prends la mains de Lucas pour récolter le sperme autours de ma queue et m'enfonce ses doigts dans la bouche. J'aime le goût de mon sperme. Ensuite, je me couche à côté de Lucas, en semi-érection. Marco, décide alors de le faire jouir Lucas. Il enfonce un doigt dans son trou (ce qui ne doit plus être très difficile maintenant) et se met à le sucer. Il ne résiste pas longtemps. Il éclabousse le torse de Marco, qui s'est retiré) de grands jets de sperme. Marco l'étale avec sa main sur tout son torse, jusqu'à son cou.. - Comme ça, je sentirai bon au salon ! On décide alors de se rhabiller et on échange nos caleçons pour avoir un petit souvenir de ce bon moment. Et devinez quoi ? On n'a pas payé la chambre ! FIN

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.