827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Long week end
je reçois un sms : « Salope, tiens toi prête pour 18h, a poil avec ton collier et ta laisse accroché, a mon arrivé tu te tiendras à 4 pattes, ta gueule contre terre, les mains derrière la nuque, le cul relevé et plugué au milieu du couloire » Il est 17h55, j'ai eu tout l'après midi pour parfaire mon rasage et mon lavement, je suis dans la position demandé et j'attends. 18h précisé, j'entends la clé de la serrure et mon maître rentre, il se déchausse et se positionne devant moi. - bonjour salope. - Bonjour maître. Comme il est d'usage, je lui lèche les pieds en guise de bonjour, il me tâte le cul et constate que je suis bien plugué. Il tire sur ma laisse pour me mettre à genoux, je suis face a son entre-jambes les mains toujours derrière la nuque tête et yeux baissé, sans rien dire il dégrafe son pantalon et me présente sa queue, je la prends dans ma bouche et la fais durcir, il me baise la bouche pendant un long moment s'arrêtant de temps en temps au fond de ma gorge pour ne pas jouir trop vite puis après une bonne 30ene de MN il m'envois une bonne rasade de son jus que j'avale en me disant : - Se sera ton repas de se soir... vas me faire coulé un bain et prépare moi a mangé. Il rentre dans la baignoire pendant que je lui prépare son diner. Une fois prêt je vais le rejoindre pour le prévenir et m'ordonne d'aller me menotté les mains derrière le dos et de revenir vers lui. Je suis debout face a lui et joue avec ma bite et mes couilles ce qui me fais bander car je n'ai pas eu le droit de jouir durant 15 jours, pour la 1ere fois il me donne du plaisir en me branlant mais s'arrête au moment fatidique et ne me permet pas de jouir (c'est une sensation très frustrante)
Il m'ordonne de me mettre a genoux pendant qu'il se lave, pendant ce temps ma bite se ramolli mais une fois séché et habillé il se remet a s'en occupé pour me refaire bander un maximum, (c'est un véritable supplice de ne pas pouvoir juté alors que ma bite ne demande qu'a craché son jus) puis il m'attache les couilles ainsi que ma bite afin de me tenir en érection. Il me détache les mains, s'installe sur le canapé, je lui sers son apéritif puis son repas, pendant qu'il mange je dois me tenir debout à coté de lui, mains sur la tète et jambes écarté, de temps en temps il jette un regard sur ma bite et lorsque celle-ci se ramolli m'ordonne de la redresser en me caressant ou en me branlant sans autorisation de juté.
23h, il m'ordonne d'aller m'habillé dans ma tenu de salope, j'enfile donc un T-shirt moulant, mon jean's fendu mais ne peu fermer les boutons de ma braguette car je bande toujours, je mets mes baskets sans chaussettes et mon blouson. Il prend la ficelle pendante dans sa main qui enserre mes couilles et me tire avec pour me faire avancé, heureusement que la nuit est tombé car me voici trainé sur mon parking par les couilles et la bite gonflé a l'air libre. Il me fait monté dans la voiture a coté de lui et m'ordonne de me foutre complètement a poil, il me re-menotte les mains derrière le dos, abaisse le dossier du siège au maximum et je me retrouve demis assis, là il me demande de placé mes pieds sous mes fesses et attache mes 2 orteils a mes couilles avec la ficelle. Je suis donc dans la position, cuises écarté, pieds attaché aux couilles bite bien en évidence en érection.
Je ne sais pas ou nous allons mais nous prenons la route. Afin de me maintenir en érection il s'occupe de ma bite. Sur l'autoroute il ralenti fortement devant les routiers afin que les chauffeurs puisse me voir offert et soumis et lorsqu'il reçoit des appels de phare il se gare sur une aire, là le chauffeur descend de son camion et viens nous rejoindre, mon maître baisse la vitres de la voiture de mon coté afin que le mec puisse voir et tâté la marchandise et si il est d'accord mon maître me détache les pieds de mes couilles et le mec m'emmène dans sa cabine pour me baisé, la seul règle est de me conduire dans sa cabine en traversant le parking a poil tiré par les couilles tout en me laissant menotté, une fois monté dans le camion le mec pouvais faire ce qu'il voulait. Il ma donc fait sucer sa bite et ma enculer sur sa couchette, après avoir s'être bien vidé les couilles il ma ramener a la voiture. Nous avons repris la route, mon maître ne ma pas rattaché les pieds aux couilles mais je devais me tenir les cuisses écarté durant le voyage. Nous avons croisé encore 3 autre camions et me suis fait rebaisé comme la 1ere fois.
J'ai voyagé dans les mêmes conditions jusqu'à l'arrivé de notre destination... A suivre...

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.