827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

avec un rebeu!
Je vais vous raconter une histoire qui s'est déroulée il y a deux jours.
Je tchatais pour me trouver un plan q quand un mec, rebeu, 26 195 87 22*7 me dit qu'il était intéressé par moi. Après quelques politesses d'usage, je le rejoins chez lui, euh, enfin, chez un pote à lui, à 10 minutes à pieds de chez moi. Il flottait comme vache qui pisse et je me disais pendant ces 10 minutes, très longue, qu'il avait intérêt à en valoir le coup ! ! ! !
J'arrive, je sonne, il me fait attendre deux min, je comprendrais après que c'était pour faire grossir un zob qui devait déjà être impressionnant. J'entends un gros chien sentir derrière cette porte, je suis pas rassuré mais ça m'excite grave ! ! ! !
Il ouvre, ne décroche pas un mot, reste collé contre le mur pour que personne ne le voit et ferme le verrou.
Il plonge sa main dans son lacoste rouge, commence à se caresser le zob, toujours sans dire un mot, et sors sa bite qu'il me présente dans sa main.
Moi, je reste debout et j'attrape un bon gros zob très beau et je vois des couilles très très très grosses, laissant penser que je pourrais boire autant de yop que s'il y avait eu 10 mecs !
Et la, il me dit "j'en étais sûr, vas y bouge de la sale pédé" Je lui demande ce qu'il y a il me redit "bouge j't'ai dit, sale pute tu me dégoûtes" Je dis tout bas, "vas y" "koi vas y ? koi vas y ? ta un problème toi ?" Je le regarde droit dans les yeux, je lui dit "tu sais ce que t'es toi ? t'es un dégonflé qui se la pétait sur un tchat et qui flippe le moment venu ! ! ! T'as beau avoir une belle bite faut savoir s'en servir"
Et là, il va pour lever la main sur moi, pratiquant d'Arts Martiaux depuis 10 ans ! ! Ni une ni deux, je lui fais une clef de bras, je le colle dans le mur et je lui touche sa bite....... IL BANDAIT LE BATARD ! ! ! ! ! Tout doucement, je lui glisse à l'oreille "Alors, c'est qui le pédé ? Qui c'est qui bande quand il se fait maîtriser par une lope"
Ce que j'attendais arriva, il me répondit : "Ah oui, bah tu vas morfler salope" Il a commencé par me pisser dessus, me forçant à lécher tout ce qui tombait par terre (je rebande rien qu'en y repensant.... vous aussi en lisant bande de vicelards ! ! !).
Après il m'a fait sucé son zob dure comme de la pierre et énorme en plus, avec les veines proéminentes et tout...
Je lui excite le gland en le titillant avec le bout de ma langue, mais là, il n'a pas apprécié et m'a collé deux grosses baffes dans la gueule ! ! !
Oups, un imprévu : le copain qui rentre (beaucoup plus tôt que prévu).
Il nous voit là, à baiser dans le couloir, sans aucun bruit que les cris jouissifs que ce bel arabe que j'honorais poussait...
Putain, v'la qu'il baisse son froc, me forçant à le sucer... une bite normale mais bien chaude, genre 19*5...
Je le suce, l'autre commence à m'enculer ! ! ! à sec le bâtard..... Je gueulais comme une pute et ça les excitait et le mec appela un de ses voisins, genre portos.
Lui aussi quel bite ! ! ! !
Là, ils m'ont défoncé... Entre les baffes, les bites et les dégueulasseries à lécher, je savais plus quoi faire.... Ils m'ont même forcé à boire un bol ou ils avaient mélangé de la pisse et du fouttre... hummmmmmmmmm...
Je me suis tellement fait baiser que je ne me souviens plus de qui à fais quoi... Ces bâtards, ils m'ont même fait lécher par terre le foutre et la pisse qui sortaient de mon cul explosé par ces grosses queues.
Après j'ai du lécher leurs pompes jusqu'à ce qu'elles soient propres...
Et d'un seul coup, ils m'ont dit "t'as trois minutes pour te rhabiller et te casser"
Ah non, reviens là sale chienne !
Là, le deuxième arabe, le proprio, me demande mon tel, en faisant sonner mon portable pour voir si je me foutais de leur gueule... Et quand je partais, le premier m'a demandé "est ce que t(es une vraie pute ?".. Vous devinez ma réponse ! ! ! Alors, il m'a dit "approche" et m'a pissé dessus pour que ça se voit que je m'étais fait tronché...
Je suis rentré chez moi et je me suis branlé car je n'ai même pas eu le droit de juter pendant ces heures car dès que je bandais, je me faisais tabassé...
Depuis, j'attends qu'ils me rappèlent ! !

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.