827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Le gros musclé du chantier d'en face
Tous les matins à 9 heures, alors que je me dirigeais vers le métro pour partir au boulot, c'était le même cérémonial. Un "gros" type hyper musclé, râblé, m'interpellait en disant : - Alors beauté, quand est-ce que tu me suces ? Et je répondais invariablement : - Dans tes rêves, ma choute ! Et ses collègues de chantier partaient dans un éclat de rire gras.
Un samedi, vers 10 heures, alors que j'allais au Franprix, je me heurtai à un type que je reconnus immédiatement : le gros musclé du chantier, vêtu d'un jogging Adidas et d'un débardeur blanc qui ne cachait rien de ses pecs. - Quelle surprise ! dit-il en souriant. Je fis l'inventaire de son visage : chauve, yeux noirs, nez un peu épaté, lèvres charnues et des fossettes craquantes quand il souriait. Il paraissait vraiment différent de lorsqu'il était sur les échafaudages à me demander de le sucer. - L'homme que je vais sucer, répondis-je, en lui mettant la main au paquet qui enfla très vite. - Sérieux ? Tu veux bien ? Je disais ça pour déconner devant les collègues. - N'empêche que tu bandes sous ma paume. - Ouaip mais enlève ta main, on pourrait nous voir. J'ai les clés du chantier ça te dit ? - Ouais ! Je te suis. Il avait un sacré cul rebondi qui tendait l'étoffe de son pantalon de jogging. Sa démarche était virile, une démarche d'hétéro. On pénétra dans le mobile home qui servait d'entrepôt et de bureau. Je le regardai se mettre à poil. J'en fis autant et je m'agenouillai vers sa bite épaisse qui gonfla sous mes coups de langue. Elle était vraiment de bonne taille et je me régalais en la suçant avec gourmandise. - Putain t'es un as de la pipe, continue, je veux que ça dure longtemps. Je le suçai pendant vingt minutes, écoutant ses râles et ses halètements. J'en avais mal aux mâchoires à force de sucer. - Pause ! dit-il, sinon je vais jouir. Je suis un homme à femmes, mais j'aimerais bien essayer de sucer ta bite. Et le voilà à genoux, à sniffer ma queue, à la branler, à la bécoter pour enfin l'avaler d'un air dégoûté qui ne dura pas bien longtemps. Au bout de dix minutes, il me suçait comme un champion, en ronronnant comme un chaton pervers. - C'est à moi de dire stop parce que je vais juter. Tu te débrouilles bien. Tu l'avais jamais fait avant ? - Non, c'est la première fois et c'est parce que t'es canon que je l'ai fait. - C'est gentil ! J'ai une idée : comme on a tous les deux envie de jouir, on va faire un 69.On dégage le bureau et on se met tête-bêche, moi au dessus de toi. On dégagea la table et on s'allongea dessus, puis on se goba le zob mutuellement. On entendait des bruits de succion gourmande, des soupirs, des halètements. J'avais la bite gonflée à bloc et je lâchai mon jus de couilles en plein dans sa bouche. Il avala sans broncher. Je le suçai plus vite, et ce fut lui qui me déchargea dans la bouche, quatre giclées de sperme épais et salé. On resta un moment immobiles, à récupérer, puis on se remit debout et on enfila nos fringues. - C'était génial, dit-il, c'est quoi ton prénom ? - Jérôme et toi ? - François. Dis Jérôme, si on se faisait une séance tous les samedi à la même heure ? - Cool ! Je suis okay... Et j'ajoutai : - La prochaine fois je t'encule. - Chiche !
Et effectivement, le samedi suivant, après lui avoir longuement léché la rondelle, je posai mon gland sur sa corolle et m'enfonçait lentement en lui. Il serrait les dents, gémissait de douleur, puis au bout de dix minutes, commença à pousser des soupirs de plaisir. Je le limai à fond et au moment où je jutais au fond de son cul, il lâcha de longs jets de sperme sur la table. - D'enfer ! J'aurais jamais cru aimer me faire enculer. - On recommencera.
Et c'est ainsi depuis trois mois, je suce et je baise François. Il me suce et il me baise. Je ne pourrais plus me passer de ma récréation sexuelle du samedi dix heures !

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.