827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Mon mec… et son frère
Dans mon premier mail, je vous expliquais ma première expérience sexuelle lors des dernières vacances de Noël avec mon ami de longue date Julien et son pote Nacim à Nancy. Je vous avez promis de vous expliquer la suite, car Nacim devait venir chez moi à Marseille pour mes 18 ans. Mais hélas il n'est pas venu ! triste mon passage à la majorité, grande déception ! ! ! Même pas un coup de fil, rien !
J'ai alors décidé, lors d'un week-end prolongé, début mars, de monter à Nancy. Julien m'a hébergé chez lui, et m'avertissant dès mon arrivée, qu'il regrettait ce qu'il s'était passé à Noel, et qu'il ne voulait plus en parler. Au fond de moi j'étais très déçu, j'aurai quand même aimé le refaire ! Mais mon but était de retrouver Nacim, à qui je ne fais que penser.
Lors de ma première nuit chez Julien j'ai essayé de le faire changer d'avis, et le pousser à assumer sa bisexualité, mais rien à faire ! Il m'avait pourtant fait une bonne fellation, je suis donc sûr qu'il n'est pas hétéro à 100%'
Le lendemain matin, je le sens distant avec moi, et il me dit qu'il ira rejoindre sa copine l'après-midi. Il me donne donc l'adresse de Nacim à Nancy pour que je me débrouille pour le retrouver. Moi qui comptais sur l'aide de Julien. Je me rends donc seul dans le quartier de Nacim, un quartier qui n'est pas très sécurisant, avec des bandes qui te dévisagent, la hantise de l'agression m'envahit ! Au pied de la tour B, la sienne, mon coeur s'accélère, va-t-il m'ignorer, sera-t-il là ? Je monte et frappe. Personne ne répond. J'ai envie de pleurer. Je suis monté à Nancy pour rien. Je reviendrai plus tard. Mais avant de reprendre l'escalier, j'entends la porte s'ouvrir ! ! !
Mais ce n'est pas lui, c'est son grand frère que je n'avais jamais vu. - Sa.. salut, Nacim est là ? - Nacim, euh il va pas tarder. T'es qui ? - Un pote à lui, je repasserai. - Il ne va pas tarder, je te dis, entre et attend-le dans sa chambre ! Sa gentillesse est surprenante, sa beauté aussi ! c'est de famille décidément ! Dans l'appartement, il n'y a que lui. Il me propose une clope, à boire, à manger, il sait accueillir ! Il me pose plein de questions sur ma vie, je suis gêné, j'invente ! Je le trouve excessivement beau, j'en suis presque à oublier Nacim !
Nous discutons de diverses choses, puis il me fixe et me dit soudainement : - T'es pédé toi aussi '
Je suis pétrifié, je rougis, tremble ! - Pourquoi ? ! - Je m'en doute. Tu sais Nacim, j'ai appris qu'il était gay en voyant un magazine sous son lit ! Tu vois suis pas un salaud et je n'ai rien dis à ma mère, mais par contre en tant que grand frère, je lui ai ordonné de ne plus sortir le week-end et il m'a promis de ne fréquenter plus que des meufs. Je lui ai même présenté une copine à moi qui s'est occupée de lui. Alors tu es homo ? - Ouai. - Qu'est ce que tu viens foutre ? - Je cherchais ton frère parce qu'en fait (et je me met à pleurer) - Putain, vas-y chiale pas, t'es une meuf ou quoi ! je vais pas te tuer, je me doute que t'as couché avec mon frère, je vais pas te mettre dehors pour ça, je te laisserai revoir Nacim, mais je ne veux pas qu'il décide d'assumer son homosexualité, tu vois la honte dans une famille maghrébine !
Et je sens son bras qui me console. C'est donc une question d'honneur, ce silence' à cause des menaces. Nacim avait vraiment envie de venir me voir, il doit souffrir en gardant au fond de lui ses sentiments, je veux le voir ! !Je me contrôle, respire un grand coup, je ne veux pas que Nacim me voit dans cet état-là !
J'entends la porte d'entrée qui s'ouvre mais je ne vois pas qui entre, puisque je suis dans la chambre de Nacim. La personne approche et ouvre la porte de la chambre. C'est lui ! je ne sais pas comment réagir fasse à son frère, j'ai envie de sauter sur lui l'embrasser, le toucher, tout comme j'ai une grande rancoeur envers lui. Il aurait pu au moins m'écrire pour m'expliquer la situation. Le frère reste là, il peut quand même comprendre qu'on a des choses à se dire. Nacim ne dis rien, il est gêné, il ne sourit même pas ! ce qui est blessant !
- Regarde les lectures que fais mon petit frère ! Le grand frère montre un magazine de photos gays. Nacim lui demande d'arrêter et tente de récupérer le magazine. - Tu vois ce magasine, je le montre à toute la cité si tu ne fais pas ce que je te demande ! - C'est quoi ce chantage ! Tu plaisantes j'espère ! - Non, embrasse ce mec ! il vient te voir, il pleure pour toi, tu peux quand même faire attention à lui !
Merci grand frère ! je ne suis pas contre ! Nacim s'approche de moi et m'embrasse sur la bouche. - Mais roule lui une pelle ! ! ! ! t'as trop envie salope alors fais-le ! lui dis son frère Kamel.
Alors Nacim m'embrasse longuement je le sers dans mes bras, lui caresse ses cheveux, je retrouve enfin son odeur, je peux enfin toucher sa peau douce, voir son beau visage fin !
- Tu vas rester là ? demande Nacim à son frère. - Bien sûr que oui, je suis chez moi ! et puis je vais vous dire ce que vous allez faire, je te rappelle que si tu refuses, toute la cité saura que tu aimes les queues !
Vocabulaire cru et chantage, la peur et peut être en même temps l'excitation font que Nacim se soumet ! moi je ne suis vraiment pas contre, même pour un truc à trois. Je bande déjà fort sous mon jean.
- Suce mon frère, dit le grand et beau beur.
Nacim s'assoit sur le lit, je met ma main sur son paquet qui me manquait tant ! Je sens sa verge déjà dure aussi. Les gages du grand frère ne sont pas si méchant, ce qui fais mal à Nacim c'est d'être regarder par son frère. Je sors sa bite, baisse son jogging, m'approche et la met dans ma bouche. Kamel assis me regarde faire. Je continue à m'occuper de cette bonne verge qui est dans ma bouche, je caresse en même temps ses beaux testicules. Au bout de deux bonnes minutes, Kamel me demande de me foutre à poil. Je m'exécute, j'enlève mon jean, me retrouve en boxer, qui ne cache pas mon érection, je le baisse, me voici nu, debout dans la chambre devant deux magnifiques arabes !
Kamel demande à son frère de venir m'enculer. Pour Nacim c'est quand même trop, il hésite longtemps mais finalement se lève. N'ayant pas de lubrifiant il crache un peu sur ses doigts et m'étale ceci sur ma rondelle. Puis il commence à me mettre un doigt pour éviter de me faire mal lors de la pénétration. Mais son frère lui demande de pénétrer tout de suite. Je sens son gland chaud au bout de mes fesses qui pousse, et ne reçoit finalement pas trop de résistance. Il entre doucement en moi. C'est bon je ne peut me retenir de pousser de légers gémissements.
Puis Nacim fait des va-et-vient de plus en plus profonds et rapides. En même temps je me masturbe. Je suis en plein milieu à me faire sodomiser devant le frère de Nacim. Quand je vois Kamel, je vois qu'il a sorti son sexe et se masturbe, ça lui plaît donc les trucs de "pédé". Il a un sexe impressionnant comparativement à son frère. Kamel demande à Nacim d'arrêter, nous sommes tous les deux devant lui à attendre ce qu'il va nous demander. Nous le regardons se branler. J'avoue je suis étonné, ce n'est que la troisième bite que je vois avec celle de Nacim et Julien, mais là il dépassé bien les 20 cms.
- Vous allez me sucer, un par un, comme une vraie salope, celui qui sucera le moins bien devra avaler mon sperme.
À voir la tête de Nacim, cet ordre le dégoûte, il va devoir sucer son propre frère ! Moi cela ne me dérange pas trop, sauf si je devrai avaler ! cela m'écoeure ! Je me dévoue pour commencer, ma main saisit son membre, il est assez épais, circoncis comme son frère, je commence à lécher son gland avec ma langue saliveuse, après tout il veut que je suce comme une salope ! Puis j'engloutis son membre, évidemment pas en entier. Il est si long ! Je jette un coup d'oeil sur Nacim qui est toujours debout, et il continue à bander. Je suce fort Kamel de plus en plus vite tout en le branlant, je sens qu'il mouille, j'avale et la langue caresse son gros gland. Cette pipe dure bien bon cinq minutes. Puis je me retire en souriant, il me sourit aussi, il a donc aimé ! C'est à Nacim de sucer son frère maintenant, je m'assois et les regarde en me touchant, je me branle et caresse d'un doigt mon anus. Puis je m'approche de Nacim et le branle pendant qu'il pompe son frère. Kamel interrompt sa fellation en disant que nous étions aussi doué l'un que l'autre, personne n'aura donc à avaler son sperme ce qui nous soulage. Par contre il nous demande de nous mettre à 4 pattes Nacim et moi, on va donc être défoncé par cette bite épaisse ! Je suis très excité bien qu'inquiet par la douleur qui m'attend !
Après s'être enfilé un préservatif, il s'approche de son frère et met son gros morceau devant les fesses de Nacim, puis commence et pousse. Nacim crispe son visage, je l'embrasse amoureusement pour le soulager, puis il pousse un gémissement de douleur, Kamel est entré en lui, il continue, le visage de Nacim est rouge, ses yeux se froncent. Puis son anus s'habitue et la douleur laisse place au plaisir, la grosse bite de Kamel entre plus profond et pendant quelques minutes. Il se retire et je tends mes fesses comprenant que c'est à mon tour. Mon trou résiste moins étant donné que j'ai déjà été sodomisé par Nacim. Par contre l'épaisseur fait que j'ai quand même mal, étant à quatre pattes Nacim me masturbe. Kamel va assez vite, je sens sa bite chaude entrer assez profond, c'est bon, et Nacim qui me masturbe de plus en plus vite, je ne vais pas tarder à jouir ! Kamel accélère, il me bourre presque violemment je ne peux me retenir de pousser des râles d'excitation. Il continue, puis je sens son sexe se contracter, il éjacule en moi quelques secondes, hmmm, l'excitation est maximale, je viens de jouir moi aussi dans ma main de Nacim ! Kamel s'allonge sur le coté, moi je me remet à peine de cette 'baise' je prends un kleenex et m'essuie, Nacim aussi s'essuie les mains. Mais il n'a pas joui lui ! Alors je saisis sa bite et le branle jusqu'à ce qu'il éjacule, je lui roule une pelle très langoureuse, et sent sa jouissance qu'il met dans un mouchoir. Tout le monde a joui, pris du plaisir, nous nous rhabillons avant que la mère et les soeurs ne rentrent.
Une fois rentré chez Julien je lui explique tout du début à la fin, et il est un peu surpris de cet après-midi sexe assez surréaliste ! Le frère qui semble homophobe qui se fait sucer et jouis dans le cul d'un mec !
Le lendemain après-midi Nacim est venu chez Julien, il nous a laissé sa chambre tout l'après-midi, nous avons pu faire longuement l'amour sans avoir d'ordres ! C'était il y a un mois. Je ne sais pas quand j'y retournerai, mais Nacim m'a promis de me revoir en me disant même qu'il m'aimait ! Je me demande comment il vit avec son frère, son frère lui demande-t-il de le sucer dès qu'il a les couilles pleines ? Je n'espère pas pour lui, car c'est un beur exceptionnel, très sensible et ce serait douloureux pour lui d'être soumis comme ça. Évidemment s'il y a du nouveau dans ma vie sexuelle je vous en informe ! mais je ne veux pas de choses surprenantes comme ce week-end du mois dernier avec Kamel ! Je veux juste être avec Nacim et lui faire l'amour simplement, rien qu'avec lui. Je l'aime et j'en souffre !

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.