827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Un tournant
La fin de l'année scolaire 2002 approche, et mes révisions pour le bac de français s'achèvent aussi. Après ces formalités me voici donc début juillet en vacance et pas n'importe quelles vacances...
Me voici donc, haut de mes 17 ans et de mes 1m65 prêt à affronter ces deux mois qui de toute manière s'annonçaient particulièrement bien...
Nous sommes déjà mi-juillet et toutes ces fêtes m'ont complètement épuisés mais dés demain c'est fini pour 15 jours car hélas je pars en vacance avec mes parents. Quelle triste nouvelle, quitter tous mes amis et ma petite ville du nord. Mais même si j'ai 17 ans je n'ai guère le choix, car étant dans une famille très conservatrice mon père reste le grand maître.
Je pars donc sur la côte d'Azur comme tous les ans rejoindre la maison familiale. Mais quelle surprise en arrivant lorsque je découvre mes nombreux cousins et cousines. En effet c'est la première année depuis bien longtemps que toute la famille se retrouve en vacances au même moment. Mais peu importe la maison de famille est assez grande pour accueillir tous ce joli monde qui est constitué donc de 3 familles : la mienne et celle de 2 oncles Patrick et François. Patrick et sa femme Carole ont 2 enfants, Xavier, 17 ans comme moi et Charlotte, 16 ans.
Tandis que François et sa femme Claudia ont 3 enfants, David et Olivier qui sont jumeaux et qui ont 18 ans ainsi qu'Anne-Sophie qui va prendre 16 ans d'ici quelques jours.
Moi qui croyais en arrivant me retrouver avec ma soeur jumelle à m'ennuyer durant 15 jours et bien non, car j'adore mes cousins et que je les vois à peine une fois par an car nous habitons tous à des centaines de kilomètres, je suis très heureux d'être présent.
Mais apparemment je ne suis pas le seul à être heureux car c'est une atmosphère très joyeuse qui se dégage lors de nos embrassades et poignées de mains. Bref ceci promet pour ce séjour...
Les premiers petits problèmes arrivent, en effet il faut répartir tous les monde dans les maisons, après quelques petites disputes tout est réglé : 3 chambres sont réservées pour les 3 couples, reste les trois filles dans une chambre, puis les jumeaux Olivier et David dans une chambre et enfin Xavier et moi dans une chambre. Je suis le plus heureux du monde car depuis notre arrivée, je n'ai cessé de regarder Xavier et je suis resté sans voix car depuis ces 15 derniers mois il a vraiment changé, il mesure environ 1m80 pour 70 kg, cheveux bruns assez longs et bouclés et style skater avec des Vans aux piedx, des baggys et des tee-shirts très amples, d'ailleurs lorsque tout le monde a déposé ses affaires dans les chambres j'ai remarqué qu'il avait un Skate.
Toutes les chambres de la maison se trouvent à l'étage, et le rez-de-chaussée est constitué de 2 grandes pièces qui font offices de cuisine, salle à manger et de séjour.
Tout le monde range ses affaires dans leur chambre respective, et de mon côté je prend un immense plaisir à regarder Xavier ranger ses affaires et ainsi découvrir toute sa garde robe. Même si je suis un peu déçu en ne découvrant que des affaires très étroites, mon sourire revient à la vue de ses caleçons, car je ne sais pas pourquoi mais les sous-vêtements m'ont toujours très attirés. Cela peut certainement paraître pervers, voire fétichiste mais ça a vraiment le don de m'exciter.
Et ce moment n'échappe pas à la règle car en moins de temps qu'il ne m'en faut pour comprendre, j'ai déjà une érection qui me bride dans mon boxer et mon 501. En plus, dès qu'il s'abaisse pour ranger ses affaires dans les tiroirs du bas, je peux apercevoir entièrement son caleçon car les baggys descendent vraiment très bas.
Il ne m'en faut pas plus pour devenir aussi rouge qu'une pivoine. D'ailleurs mon joli cousin s'en aperçoit et me demande : - Il y a un problème, tu te sens mal ? - Non c'est juste la chaleur ! - Oui tu as raison, je vais même en profiter pour me changer, je crois que tu devrais faire la même chose.
Je lui réponds juste d'un signe de tête.
Je le vois qui prépare sur son lit un bermuda beige Carhart ainsi qu'un tee-shirt de même marque. Tandis que moi, je sors en short blanc et un tee-shirt un peu provoquant de couleur rouge et blanc, ainsi qu'une paire de sandale. En l'espace de quelques secondes il se retrouve en caleçon, qui d'ailleurs comme ses vêtements se trouve être large, c'est une maladie chez ces skateurs ? Je découvre ainsi son torse imberbe, et un joli torse tout juste dessiné, mais qui a le don d'être merveilleux. Il me regarde et finit par me dire : - Si je pouvais je crois que je resterai dans cette tenue car on est vraiment très à l'aise. - Mais qu'est ce qui t'en empêche ? - Ne sois pas bête, je ne vais pas sortir à moitié nu dans cette tenue ! - Je n'ai pas dis ça, mais le temps de ranger notre chambre tu as le droit. - Je n'y vais pas pensé.
Nous avons donc continué de ranger notre chambre qui est constituée de 2 lits individuels séparés par une lampe de chevet, de chaque côté de nos lits une petite armoire et un petit lavabo aux pieds de nos lits. Lui était toujours en caleçon et moi toujours habillé car j'avais vraiment peur d'une érection imprévu. Après 10 mn de rangement, tout était prêt et d'ailleurs nos parents respectifs nous appellent pour venir diner. Xavier s'habille en tenue décontractée et voyant que je ne bougeais pas me dit : - Dépêche toi, je t'attends pour descendre. - Euh, oui j'arrive !
Je respire un grand coup et me déshabille assez rapidement. Il me voit juste de dos et heureusement car j'ai du mal à contrôler une érection qui n'est pas trop apparente car mon boxer noir la bride assez bien. Je suis enfin habillé et il me dit : - J'adore ton tee-shirt, il faudra que tu me le prête. - Oui il n'y pas de problème.
Nous descendons et nous voyons que tous le monde est déjà à table et nous attendent. Le repas se passe très bien, et au moment de sortir de table, il est déjà 23h et avec toute la route déjà faite aujourd'hui tout le monde est assez fatigué.
Après une petite discussion Olivier, David, Xavier et moi-même avons l'autorisation de sortir deux heures pour se promener aux alentours.
Il se trouve d'ailleurs que derrière la maison il y a une superbe forêt de pins, nous décidons donc d'y aller. Nous trouvons un petit endroit ou nous asseoir et David fait un feu même si cela n'est pas vraiment nécessaire car il fait encore très chaud à cette heure mais bon au moins ce feu nous permettra de se voir.
Une fois le feu fait, des discussions plutôt banales et sans intérêts font leurs places. Au bout de trois quarts d'heures David et Olivier roule chacun un joint en nous demandant si nous fumons. (vous savez même si c'est défendu tous les jeunes en fume, il est donc difficile de refuser un joint). C'est avec plaisir que Xavier et moi nous acceptons d'allumer ces joints.
L'ambiance à tendance à se décontracter et après 4-5 joints de fumés les esprits s'échauffent un peu et tout le monde a du mal à contrôler ses dires. C'est d'ailleurs Olivier qui commence à nous parler de ses aventures avec son ancienne copine, tandis que David nous apprend qu'il est puceau, si ce n'est une fille qui l'a masturbé. C'est assez étrange qu'il soit encore puceau car il a vraiment une tête d'ange, il est à peine plus grand que moi, il est assez musclé et à des jolis cheveux blonds. Il paraît avoir à peine 15 ans, ce qui est assez en contraste avec son frère qui est beaucoup plus grand, plus mince mais qui à par contre un visage assez semblable avec des traits plus épais ce qui lui donne cet air plus vieux. Xavier quant à lui n'est plus vierge depuis déjà un moment, car cela fait déjà 2 ans qu'il est avec la même petite amie.
C'est donc Xavier et Olivier qui font leurs fières en nous racontant leurs exploits, mais bien vite ils s'aperçoivent de leurs bêtisent et cessent.
Une grande rafale de vent vient s'abattre près de nous et une flamme vient toucher la jambe d'Olivier, il n'a pas mal, mais toute une partie de son mince duvet de son mollet avait disparu. Il y eut quelques moqueries sur le fait que déjà qu'il n'avait pas de poil, alors maintenant c'était fini pour lui. Il s'énerva un peu et nous dit : - Je crois de toute manière qu'ici aucun de vous n'est vraiment poilu ! - En tout cas plus que toi, répondit Xavier. - Oui c'est vrai, dis-je. - Et bien faisons un concours et nous jugerons.
Et dans la seconde qui suivit Xavier se retrouvait une seconde fois à mes yeux en caleçon et David le suivit et se retrouve en slip. Pour moi se fut le comble du bonheur, car on pouvait se rendre compte que David devait être bien pourvu vu la bosse que former son slip Athena.
- Et toi Tony ? Me dit Olivier. - J'attendais que tu le fasses.
Et sans perdre de temps Olivier se retrouve en boxer blanc DIM, par conséquent je dus moi aussi monter mon boxer qui allait certainement prendre du volume avec tous ça !
On se regardait tous et c'est vrai que nous étions tous plus ou moins imberbes si ce n'est le mince duvet que Olivier et moi avions sous le nombril et qui descendait vers notre boxer. Olivier prit la parole : - Alors qui avait raison ? - Oui mais on n'a pas encore tous vu, répondit Xavier. - Si tu veux jouer à ce petit jeu, d'accord.
Olivier agit et baissa son boxer laissant apparaître un sexe assez fin mais long et assez fourni en poils. David le suivit et quelle fut ma surprise en voyant une grosse paire de boule qui pendait avec un sexe assez court et sans aucun poil !
Je n'en pouvais plus et j'avais de plus en plus de mal à cacher mon érection grandissante, et ce fut l'apothéose quand Xavier baissa son caleçon. Son sexe était de taille normale avec peu de poils.
Ils me regardaient tous et je n'avais d'autre solution que de baisser mon boxer. Un claquement se fit entendre, ce fut le bruit de ma verge contre mon ventre. Je laissai à la vue de tous un sexe de 17-18 cm assez épais avec peu de poils également.
- Et bien je vois que l'on te fait de l'effet, me dit olivier en attrapant mon sexe. Et en très peu de temps, tous sans exception bandaient comme des ânes.
Oliver me lâcha et se rassit à sa place avec son gros sexe épais et long entre les jambes.
David commença à se masturber et tout le monde fit de même. Ce fut Xavier qui éjacula le premier suivit de David, de moi-même et enfin d'Olivier.
Pas un mot ne fut échangé, nous nous rhabillâmes et tout le monde regagna sa chambre.
Je me retrouvai donc seul avec Xavier...

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.