827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Dans un ascenseur avec un rebeu
C'était samedi dernier je devais aller chez un ami pour sortir tous les deux en boite. Mon ami habite une cité assez mal... fréquentée. A peine arrivé, je m'étais faufilé dans la cité pour ne pas me faire repéré car j'étais déjà habillé style "je sors ce soir". M'enfin me voilà devant son immeuble. Un groupe de jeunes racailles est devant, je passe en vitesse. Devant l'ascenseur, il y a un jeune rebeu environ 25 ans, bien mat, environ 1m75 et assez musclé. Il porte un débardeur blanc et un bas de jogging qui laisse deviner qu'il porte un caleçon en dessous. Il a cette bonne bosse que je kiffe. L'ascenseur arrive. Il me laisse monter en premier. Je suis assez mal. On monte il me demande d'une grosse voix : "quel étage ?". Je répond timidement "euh... 3ème". A peine lancé, l'ascenseur s'arrête. La lumière principale s'éteint et une veilleuse assez faible s'allume. Voyant ma panique il me dit "T'inquiètes, ça arrive tout le temps ça va repartir". Seulement le hic c'est que l'ascenseur est vraiment en panne. Serrés dans cet espace restreint, nous attendons... nous attendons. Puis au bout de dix minutes, il me dit que là... on va y rester pendant longtemps, que c'est le week end, et qu'en plus nos portables ne captent pas. Je stresse. Il me fixe, frotte sa bosse et me dit : "T'es PD ?". Je le regarde et lui dit "regarde comment j'suis habillé". Il rigole. Puis il m'envoie une tonne de question comme "Ca fait mal ? T'aimes sucer ?". Je le regarde je réponds pas. Il me dit "bon on va reprendre. Désolé. Je m'appelle Medhi". Je souris et "moi c'est Jean". Il s'assoit bien à côté de moi et se remet en place. A la vue de sa bosse (il bande) je lui sors "quoi tu bandes ?". Il me regarde (je me dis que je n'aurais pas du dire ça) et il me dit "c toi qui bandes ouais !" Je lui dis que non. Alors il met sa main sur mon paquet. Je retire sa main mais il réponds "arrête je suis sûr que t'aimes ça ! Regarde t'as une bonne trique là ! !". Il réessaie de toucher mais je ne le laisse pas faire et il finit par s'asseoir sur moi et me mets les deux mains derrière la tête. Je le regarde. Il me dit "J'ai envie de te péter le cul". Il commence à déboutonner mon pantalon et le descend. Je sors une capote de mon sac et lui montre. Il me dit :"génial". Il se fout à poil. Elle est énorme. Il a une bonne grosse queue circoncise et il est bien poilu. Sans attendre ses ordres, je l'enfourne dans ma bouche. Il pousse un gémissement. "Vas-y, va plus vite". Au départ je le suce à mon rythme bien comme il faut. Je m'attarde longtemps sur son gland. J'avais jamais sucé de circoncis, c trop bon. Je le branle en même temps. Très vite il m'attrape la tête et dirige. J'arrive pas à respirer. Il pousse vraiment fort pour que sa queue rentre bien au fond de ma bouche. Je lui dis d'arrêter. "Quoi, t'aimes pas sucer ?" Puis il rattrape ma tête et me fout sa bite sur la tête et la frotte sur mon visage. "J'vais t'cracher à la figure sale pédale". Pendant que je m'occupe de sa bonne queue je faufile un doigt vers son cul et essaie de le rentrer. Là il m'arrête. "Tu m'as pris pour qui ? J'suis pas un Pd moi ! !". Il enfile la capote et me retourne, énervé. Tant mieux. Il commence à m'enfiler. Je le stoppe car sa queue me fait mal. Mais énervé, il force et parvient à me la rentrer d'un coup sec. J'ai mal mais en même temps c'est bon. Je gémis. Il pousse, il pousse. Je change de position. Puis on reprend de plus belle. Il gémit bien fort. C'est trop bon. Il me lime bien à fond puis d'un coup se retire et en hurlant me lâche tout son foutre sur le visage. Tout son sperme chaud qui gicle d'un coup sur ma face. Il continue à lancer sa liqueur tout en gueulant. Apparemment, il a pas baisé depuis longtemps vu la quantité de foutre qu'il me fout sur la gueule. Puis il s'allonge épuisé. Je me mets sur lui à genoux et je commence à me branler. Il m'attrape la bite et me branle. Je suis tellement excité que je ne tarde pas à venir mais c'est à ce moment qu'il met ma bite dans sa bouche et commence à me sucer. Le plaisir est si bon que je lâche tout dans sa bouche. Je gémis comme un malade pendant qu'il avale tout. Je retire ma teub de là et lui dis "T pas un pd, hein ? !" On s'essuie on se rhabille. Au final, on reste bloqué 4h dans cet ascenseur qui sent grave le sperme. On baise et rebaise durant ce temps mais il ne veut jamais que je l'enfourne. Ravi de cette soirée, je rentre au matin heureux chez moi avec une trique d'enfer, le cul complètement défoncé...

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.