827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Initiation par deux hommes murs au sauna
C'est une histoire qui m'est arrivée il y a quelques années. Je venais d'avoir 19 ans. Comme tous les garçons de mon âges, j'avais des relations avec des filles, avec des changements fréquents. J'allais sur les sites X Internet et j'avais été très troublé par les sites homosexuels. Cela me trottait dans la tête en particulier les saunas dont les X parlent beaucoup. Peu de temps après mon anniversaire, mes parents sont partis quelques jours en congés. Un midi, en rentrant de la fac, l'envie me prend vraiment d'aller essayer un sauna. J'en avais repéré un, le select, dont il était dit sur son site web que la clientèle était plutôt agée. Je préfèrais cela car j'avais trop peur de tomber sur des copains de fac.. Je vais donc prendre une douche et là, je décide de me raser le sexe : j'avais lu que les homosexuels font cela. Je prend une petite culotte blanche que j'utilise pour le sport. En fait, en l'achetant, je m'étais trompé. Il s'agissait d'une culotte de fille mais à la coupe très classique donc sans dentelle etc. Par contre les élastiques des cuisses étaient très lâches et quand je la mettais on pouvait donc voir mes bourses et un peu ma verge par l'entrebâillement des pans de la culotte. Je termine de m'habiller et saute dans le bus. Arrivé à l'adresse du sauna je me présente à l'entrée, et là je dois dire que j'ai eu de la chance car le gars me demande ma carte d'identité. Je l'avais ce qui est très rare. Il me donne une serviette et la clef du vestiaire. Je rentre et arrive dans un vestiaire en forme de couloir. Il n'y avait personne. Je me déshabille, enfile ma culotte et mets la serviette enroulée autour de ma taille. Je rentre dans le sauna qui commence par une salle de douche et trois douches individuelles. Personne. Brusquement, deux hommes d'un certain âge sorte d'une cabine. Il me regarde bizarrement et me disent "salut". Je suis très troublé par leurs regards et je bafouille bonjour. Je rentre dans une cabine individuelle fermée par un rideau pour me doucher. Je me déshabille en tournant le dos au rideau : je voulais pas qu'ils voient mon sexe rasé s'ils étaient entrés. Je me douche. J'entends les deux hommes partir en chuchotant. Je m'essuie et remet ma petite culotte et la serviette par dessus. Je sors de la douche. Je me retrouve seul et commence donc à visiter les lieux. Il y a un sauna, un haman et derrière un bain bouillonnant qui fonctionne, mais personne. Je vois alors un couloir au fond de la salle et j'entre. Il fait sombre. C'est plutôt un dédalle avec des petites lumières aux angles. Je rentre dans le couloir. Il y a des petites pièces fermées par des portes de chaque côté. Le couloir tourne à droite puis à gauche puis fait un demi cercle et cela recommence. Les pièces ont l'air vides. Soudain, l'un des hommes que j'ai vu débouche. Il me sourit.Il a un regard bizarre, plutôt vicieux. Cela me trouble et je ressens un chatouillement qui part d'entre mes fesses remonte le long de mes bourse puis de ma verge. On se croise en silence. Quand il est à ma hauteur il me sourit et me dit "cela va". Je dis "oui oui" et continue. Frôlements troublants. Après un enième tournant, je vois une petite pièce ouverte. Il y a des chaînes qui pendent au murs et du plafond. Je m'arrête sur le pas de porte et regarde cela. Il y a une sorte de martinet accroché au mur et différent "outils" dont je me demande à quoi ils peuvent servir. Je rentre. Je prend une des chaînes : il y a une paire de menottes au bout. Je suis vraiment très troublé et mon coeur bas a 200 à l'heure. Soudain, une voix me fait sursauter : "tu sais utilisé ?". C'est le vieux d'avant. Il est dans l'encadrement de la porte et me regarde avec un sourire vraiment vicieux. Cela recommence à me chatouiller. Je bredouille je ne sais trop quoi. Il entre et me dit "je vais te montrer". Doucement, il prend ma main droite, attache la menotte puis prend une deuxième chaîne et attache mon autre main. Il va alors vers le fond et fait tourner une sorte de roue ou manivelle. Mes bras sont happés vers le haut. Il continue à tourner et je me retrouve, bras tendu en l'air presque sur la pointe des pieds en petite culotte. Il s'approche de moi. Voilà, dit-il simplement. Il fait le tour en m'examinant sans que je puisse rien faire et dit "tu sais que t'es pas mal foutu toi". Je bredouille "ha". Ma verge s'est un peu redressée et bien sur, il doit voir en partie mes bourses rasées. Je sers les cuisses instinctivement pour essayer de protéger mon intimité. Il sourit et pousse un grognement de satisfaction. Il se place derrière moi et me prend avec ses mains par la taille les mains juste placées au dessus de l'élastique de ma culotte. Il grogne de satisfaction. Et commence à faire glisser ses mains vers le haut de mon corps jusqu'au bras carresse ma poitrine, puis redescend et s'arrête au niveau de ma culotte. Je respire à toute vitesse. Il se sert contre moi et commence à m'embrasser la poitrine tout en me caressant. Ses mains glissent sur mon corps puis mes cuisses, se glissent et passent à l'intérieur de mes cuisses, frôlent ma petite culotte. Je dis bredouille des pitiés et non, arrêtez. Mais il continue. Il s'éloigne et va fermer la porte avec un loquet en me regardant. Il revient vers moi. Sa bouche s'approche de mon visage et il m'embrasse la joue s'approche de ma bouche. Je tourne la tête en disant "non". Il s'éloigne alors et fait tourner encore la manivelle et je me retrouve sur la pointe de pieds. Je ne peux plus bouger. Il se rapproche face moi me prend par la taille sa main gauche saisi mes cheveux. Il fait bouger sa langue entre ses lèvres et s'approche de ma bouche. A ce moment là il me tire par les cheveux la tête en arrière ce qui me fait ouvrir la bouche. Ses lèvres s'appliquent sur les miennes sa langue fouille ma bouche joue avec ma langue. Sa main droite me sert contre lui. Cela semble durer des heures. Le plus fort, c'est que cela me chatouille de plus en plus. Il arrête de m'embrasser et sa main droite glisse dans mon dos et commence à pelotter mes fesses à travers mon slip. "C'est que t'es vraiment bien foutu toi" dit-il en sifflant. Il s'écarte et enlève sa serviette nouée autour de la taille. Il est nu et son sexe est droit comme un i. Il me dit "regarde ce que tu me fais" Il se rapproche et de nouveau me force à l'embrasser. En même temps, ses mains court sur mon corps, frôle mon slip ce qui me chatouille encore plus, pelote mes fesse remonte sur ma poitrine, pincent mes têtons. "Petite salope, tu fais exprès de m'exciter. T'es venu ici pour m'exciter, hein. Va falloir assumer mon petit". Il me donne une claque dans les fesses et me dit "à genoux". Je bredouille "je ne peux pas" mais en même temps il fait tourner la manivelle et appuie sur mes épaules. Je me retrouve à genoux les bras tendus en l'air. Il s'approche de moi. Son sexe est à la hauteur de mon visage. Il se frotte sur ma figure. Comme je détourne la tête, il m'attrape par les cheveux et me tient fermement. Puis avec sa main gauche.il saisit son sexe plutôt long et de gros diamètre et l'appuie sur ma bouche. Je dit non en grimaçant. Je n'ai naturellement jamais fait cela. De nouveau, mes cheveux tirés la tête en arrière ma bouche qui s'entrouvre son sexe s'appuie. Je dis non, non pitié pas cela". "Tais toi" répond-t-il fermement "ouvre la bouche et suce". Son sexe est tellement gros ou du moins j'en ai l'impression, que je dois ouvrir la bouche en grand. Il pénètre ma bouche en tenant fermement ma tête. Il siffle "suce", "suce à fond*. Je suce. Que puis faire d'autre ? Je sens le goût de son sexe qui est doux et un peu salé. Il donne de léger coup de rein pour me forcer à sucer plus. Il grogne en ricanant. "Hum, tu suces bien pour ton âge. T'es une salope toi, hein". On entend juste le bruit de succion. Il se raidit sur ses jambes, son sexe se durcit encore plus, un léger écoulement salé viens. Il siffle "t'arrête pas de sucer avant que je t'en donne l'ordre, compris", Puis, brusquement il cri. Un jet chaud gluant inonde ma bouche, puis un deuxième, un troisième et un quatrième plus petit. J'avale à moitié étouffé. De ses deux mains il tient ma tête en me serrant contre son pubis en s'agitant dans ma bouche. Il grogne. Sa main passe sur mon cou qu'il caresse. Il ricane et dit "avale, avale tout". Je ne bouge pas gardant son sperme en bouche. Il dit je reste dans ta bouche jusqu'à que tu avales". Il caresse mon cou comme pour faciliter la déglutition. J'avale. Il le sent et ricane. Il se retire et m'ordonne "ouvre la bouche". J'ouvre. "Plus grand". J'ouvre plus grand. "Hum, mais il y a encore du sperme la dedans". Il m'embrasse à pleine bouche. Entrant sa langue dans ma bouche, frottant ma langue, bavant sa salive il me force à encore avaler. Il arrête, fait le tour. Me pelote le dos et dit : "voyons voir ses petites fesses bien rondes et fermes". Je bredouille. Il descend un peu ma culotte pour découvrir mes fesses. Grognement de satisfaction. Il les caresse. Cela me chatouille comme pas possible. Il entre entre mes fesses appuis sur mon anus. J'ai une décharge de chatouillement et je gémis. "Putain, la salope, tu aimes, hein". Il pelote mes fesses, les malaxe. Puis ses mains glissent devant et frôle mon sexe au travers de la culotte. De nouveau décharge de chatouillement. Sa main droite glisse sur ma cuisse, puis l'intérieur de ma cuisse, frôle ma bourse droite. "C'est que tu continues de m'exciter en t'exhibant, hum". Il saisit ma bourse droite, la pelote, la fait rouler. Puis sa main pénétrer dans ma culotte et saisit mes deux bourses qu'il fait rouler, qu'il pelotte puis malaxe. "Elles sont bien pleines dit donc. Cela fait combien de temps que tu ne t'es pas masturbé ?". Je bredouille. "Hein, j'ai pas entendu". Il descend ma culotte à mie cuisse et commence à caresser ma verge qui se dresse droite comme un i. "Hum, mais c'est qu'il voudrait me cacher cette jolie petite kékette, hein". Je respire fort. Brusquement, quelqu'un frappe à la porte. Il se relève. Je lui dit "non, ma culotte". Il ricane, s'approche et remonte ma culotte en prenant ma verge et la mettant de côté pour la cacher avec ma petite culotte. "Tu tiens à ton intimité hum, dit-il ?". Il va ouvrir. C'est le deuxième homme. "entre" dit le premier. "Nous avons un nouvel ami". L'autre s'approche., enlève sa serviette. Il a un sexe petit mais droit et dur. Il est bedonnant. Il s'approche me saisit par les cheveux. Le premier dit : "fait lui plaisir, montre lui comme tu suces bien". Le sexe force ma bouche Une petite claque sur la tête et il me dit "suce et bien". Je suce. Il ne tarde pas à se raidir, heureusement, cela va vite. Puis il grogne pousse un petit cri et je reçois deux petites giclées dans la bouche. Son sperme est plus liquide que celui de l'autre.. Il se retire. Je crache le sperme par terre. Le premier est déjà derrière mois à peloter mes fesses à travers ma culotte. Sa main entre dans ma culotte viole mon intimité. Passe devant. Le deuxième regarde en souriant. La main s'active dans ma culotte en malaxant mes bourses et caressant ma verge. Je gémis. "Montre moi sa queue dit le deuxième". "Viens lui enlevé la culotte" dit alors le premier. Le gars s'agenouille devant moi. L'autre retire sa main. Je suis peloter. Puis il saisit l'élastique de ma culotte en me regardant et il baisse lentement mon slip le long de mes cuisse en me regardant fixement. Sa main passe sur mon sexe. Pelote mes bourses, sert ma verge. Il jure. Le premier revient alors, passe ses doigts entre mes fesses et appuie sur mon anus. Je gémis. Que c'est bon. Cela chatouille tellement bon. Il prend ma verge, la caresse et appuie de plus en plus fort entre mes fesses. Cela chatouille de plus en plus. Brusquement, je n'y peux plus je gémis puis crie et j'éjacule longuement, un jet, un deuxième un troisième et un quatrième. Tout le monde respire fort. Il agite ma verge pour faire tomber les dernières gouttes de sperme. Ils me détachent tous les deux. M'enlèvent la culotte que le premier emporte. Et ils s'en vont tous les deux en laissant là en plan....

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.