827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Vive le rugby
J'avais 18ans et je savais depuis toujours que j'étais homo.
Dans mon lit je me branlais en fantasmant sur mes copains, ou sur la bosse du short d'un de mes cousins. Mais pour l'heure la seul bite que j'avais tenu dans la main c'était la mienne.
J'en avais un peu honte et pour le caché j'avais depuis quelques années décidé de faire du rugby sport viril par excellence.
Je me souviens le mal fou que j'avais à cacher mes érections dans les douches et souvent lors de petit concours de branlette collective j'étais la plus part de temps le premier à cracher mon jus.
Mais celui qui me faisait le plus d'effet était notre entraineur, Eric : 25 ans, brun, pas très grand, 1m75, trapu, poilu, musclé. Avec des bras énormes dans lesquels je rêvais de me retrouver.
Lorsqu'il prenait sa douche avec nous, je ne pouvais m'empêcher de le mater, surtout son cul on aurait dit deux ballons de foot poilu. Sa bite non plus n'était pas mal, plus grosse que la plupart d'entre nous, avec de grosses couilles pendante.
Je pense que mon petit manège n'était pas resté inaperçu, car lors d'un entrainement (c'était au mois de janvier je m'en souviens bien) il me demanda de rester avec lui pour ranger le matériel et laver les ballons qui étaient couverts de boue.
Quand nous eûmes terminé, tout mes copains était parti, il ne restait que lui et moi.
Après nous être foutu à poil comme si de rien n'était nous nous dirigeâmes vers les douches.
Mon coeur battait à en éclater et j'avais hâte de me retrouver sous l'eau chaude pour essayer de me calmer un peu. Je tournais le dos à Eric tout en me savonnant quand il me demanda si je voulais qu'il me frotte le dos.
Ne sachant quelle réaction adopter, je balbutiais un timide oui.
Je senti alors les grosses paluches d'Eric me frotter le dos, me masser les épaules, descendre jusqu'à la naissance de mes fesses et comme il se doit ma bite s'est dressé à l'horizontale quasi instantanément.
Eric sentant que ses massages me faisaient frémir me retourna et constatant mon érection me dit : -« Et bien mon salaud, je t'en fais de l'effet »
J'étais rouge de honte et j'avais très peur qu'il aille dire à tout le monde que j'étais pédé, mais c'est là que je vis qu'il bandé aussi, une bite énorme comme jamais je n'en avais vu. Elle faisait au moins 22cm de long sur 6 de large.
Il me plaqua contre le carrelage froid de la douche, se mis à genou et goba comme un affamé mon sexe. C'était la première fois qu'on me faisait une fellation (c'était la première fois tout court). Quel délice de sentir ma bite au fond de cette gorge chaude, de sentir cette langue douce tourner autour de mon gland. Il avait passé sa main sous mes couilles il me maintenait la verge la rendant encore plus dure. De son autre main il se branlait.
A se régime là je sentais que j'allais bientôt jouir et je le lui fis comprendre en lui repoussant un peu la tête. Je ne voulais pas lui jouir dans la bouche car si je rêvais de sucer des bites, l'idée d'avaler le sperme me dégoutait un peu.
Eric repoussa mes mains et continua de plus belle ses va et vient de sa bouche sur ma queue tout en se branlant de son côté.
Ne pouvant plus tenir j'ai joui comme jamais je n'avais joui, Eric avalant jusqu'à la dernière goute de ma semence puis je l'entendis pousser un grognement étouffé par ma bite toujours dans sa bouche et je sentis une giclée chaude sur mes pieds : il venais de jouir à son tour.
Sans un mot, comme un peu honteux de ce qu'il venait de se passer, nous finîmes de prendre notre douche, nous nous rhabillâmes.
Nous nous serrâmes la main en nous disant à mercredi (jour du prochain entrainement) et nous partîmes chacun de notre côté.
Cette nuit là je me suis branlé 3 fois en revivant ce qu'il m'était arrivé avec Eric en souhaitant qu'il y ait d'autre fois. J'avais très envi de gouter à sa bite et l'idée d'avaler son sperme ne me dégoutait plus du tout.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.