827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Mon pote de fac
Pour les présentations je m'appelle Fred, j'ai 23 ans, les cheveux châtains assez courts, les yeux bleus, je mesure 175m pour 62kg et à ce qu'il paraît on me trouve charmant. L'histoire que je vais raconter est réelle et se passe il y a à peu près 1 an...
Je m'endormais en écoutant le professeur débiter son cours, quand celui-ci nous annonça un énième devoir à rendre la semaine suivante. A côté de moi Romain, un de mes camarades, soupire de désespoir « putain encore ! Comme si j'avais que ça à foutre ! », je suis bien d'accord avec lui moi non plus je n'ai pas que ça à faire. J'ai prévu de passer le week-end tranquillement avec mes potes.
A la fin du cours je me souviens que le prof accepte que ces devoirs soient fait en binôme. Je demande à Romain si ça ne le dérange qu'on le fasse ensemble « comme ça on mettra de fois moins de temps à 2 ! ». Romain accepte et me remercie pour cette idée. Dès le lendemain à la fin des cours, nous décidons d'aller boire une mousse pour commencer à réfléchir sur le sujet et nous détendre un peu après cette journée exténuante. Romain et moi nous entendons bien, il a 23 ans comme moi et c'est un passionné de foot (pas comme moi). D'ailleurs il a un super niveau parait-il et ça ne m'étonne pas car je dois avouer qu'en voyant ses fesses bien rebondies, on ne peut que se dire que ce mec est un vrai footeux. La première bière est vite descendue et Romain m'annonce qu'il doit filer à l'entraînement. Il me propose de passer chez moi après pour qu'on définisse le plan du devoir et qu'on se répartisse les tâches. C'est ok pour moi.
Je rentre chez moi et sur le chemin je ne peux m'empêcher de repenser à Romain. Bien sûr, j'avais remarqué depuis longtemps son visage fin et viril à la fois et son corps athlétique mais plus ça allait, plus nous discutions ensemble et nous rapprochions, plus je me sentais attiré par lui. Bien sur il ne savait pas que j'étais homo, ça ne se voit pas sur moi, mais moi ça me stressait assez j'avais peur de perdre un ami s'il s'en rendait compte.
Arrivé chez moi je me suis roulé un petit joint d'herbe, histoire de me détendre un peu et je commence à réfléchir à notre fameux devoir. Je suis exténué et le pétard n'aidant pas, je ressens vite le besoin de m'étendre et je m'endors.
DRIIING... Merde ! Quelle heure ? Putain Romain ! Je vais ouvrir la porte la tête dans le cul...
« Ca va vieux ? Bien l'entraînement ? »
« Mortel, l'entraîneur nous a tué je me demande si il a pas un petit côté sado parfois.. »
Nous rigolons tous les deux.
« T'inquiètes, poses toi Romain. Tu veux une bière, un coca... ? »
« Je veux bien une bière ouai, mais avant si ça te dérange pas j'aimerais bien prendre une douche. Y'avait pas d'eau chaude au stade et j'avais pas envie d'une douche froide ! »
Et en effet, je venais de réaliser que le beau Romain était encore en tenue de footballeur, inutile de dire que ses mollets affûtés et ses pectoraux mis en valeur par son maillot commençaient à me titiller sérieusement les yeux.
« Ouai pas de problème la salle de bain est là, fais comme chez toi !
- C'est cool, merci mec. »
Romain rentre dans la salle de bains, et moi je vais dans la cuisine me chercher une bière (décidemment que deviendrions nous sans la bière). Quand je retourne dans le salon, je passe devant la porte de la salle de bains, et apparemment, mon pote est pas très pudique puisque la porte est restée entrouverte. J'ai juste le temps de jeter un coup d'oeil furtif et de voir Romain de dos en train de baisser son boxer rouge bordeaux (et oui, furtif mais précis) dévoilant un petit cul digne des plus belles photos qu'on peut trouver sur le net...
Cette vision me rend plus que nerveux et je me colle devant la télé avec ma bière pour essayer de me calmer. Le bruit de la douche s'arrête...
« Fred !
- Oui ?
- Tu aurais une serviette ?
- Ouai prend la mienne vas-y !
- Euh je vois pas de serviette dans la salle de bains.
- Ah merde ! Euh attends je t'en apporte une ! »
Véridique, c'est mortel, c'est pas fait exprès, mais c'est mortel ! J'ai mis la serviette ce matin dans la machine ! J'attrape une serviette et me dirige vers la salle de bains. Je rentre. Romain attend debout dans la baignoire qui n'a pas de rideau (ça aussi, c'est pourtant pas fais exprès ! Mais ça me donne une chance d'admirer l'homme dans toute sa splendeur !) Il tend une main pour attraper la serviette, son autre main cache sa bite... Ouah, il est méchamment gaulé quand même, juste ce qu'il faut de muscles, juste ce qu'il faut de poil et des cuisses à tomber par terre. Romain attrape la serviette et sourit. Inconsciemment, je lui rend ce sourire et sort. Je me rend compte que j'ai maté Romain de la tête aux pieds et qu'il l'a sûrement remarqué et que c'est peut être la cause du sourire... Evidemment rien de mieux pour me rendre encore plus nerveux et à la fois excité... Je retourne dans la cuisine me chercher une bière ! Je repasse devant cette fichue salle de bain et pas manqué... mon Romain se remet à me sourire en me voyant repasser et cette fois, sans sa fichue main sur sa bite !
« J'suis con, j'ai oublié mon sac dans la voiture y'avait mes fringues dedans !
- Bé t'inquiètes, je vais t'en prêter. On va bien trouver un truc à ta taille !
- Merci j'ai fais le boulet sur ce coup, mais avant de fouiller tes placards on se boit une bière non ! ?
- Carrément je vais en chercher. »
Du coup, grâce à sa « boulette », on se marre bien, lui à l'aise avec sa serviette autour de la taille et moi essayant de faire comme si j'étais totalement indifférent à sa plastique. Il se calle dans un siège et on commence à discuter de tout et de rien, et du devoir aussi quand même. Pendant ce temps là, Romain bouge dans son siège, il s'affale, se redresse en faisant fonctionner ses abdos, ses pectoraux et ses cuisses puissantes qui sont de moins en moins recouvertes par la serviette au fur et à mesure qu'il bouge, moi je me délecte le plus discrètement possible de ses formes. J'ai presque l'impression qu'il s'en rend compte et qu'il ne fait rien contre, au contraire.
« Ca te dérange pas si je te pique une autre bière ?
- Pas du tout ! Tu vas en chercher ?
- Oui je t'en prend une ?
- Ouai merci et ça te dis un pétard ?
- Ah ouai pourquoi pas ! »
Il se lève, fait 2 pas, et évidemment la serviette tombe à ses pieds. « Merde ! ! » Romain se met à rire, il est de dos, se retourne et me dit :
« Bon, soit on me trouve des fringues, soit je reste à poil !
- Tu restes à poil ! »
On se marre ! Enfin moi je ris nerveusement parce que Mr Romain est quand même à poil devant moi, sa belle queue fièrement au repos. J'ai l'impression d'être en pleine hallucination.
« Non je déconne on va commencer par essayer de trouver un boxer !
- OK. »
Il me suit dans la chambre, j'ouvre un tiroir et lui tend un boxer, j'y crois pas ce mec ultra sexy va garer sa grosse queue dans mon boxer, je le lave pas celui là..
« Oula ça me sert beaucoup quand même.
- Pfff genre t'as une trop grosse teub quoi !
- Bein quoi tu la trouves pas bien ma teub ? Sérieux tu la trouves petite ?
- Mais nooon Romain, elle est très bien ta queue !... Pff écoutes c'est pas facile à dire mais je préfère le faire...voila je suis homo !
- Sérieux ?
- Oui..Et cette situation est un peu compliquée pour moi tu comprends ?..
- Bien sur je comprend, mais t'inquiète ça me choque pas du tout Fred !
- Bon c'est cool.. Tiens essaie ce boxer il a l'air plus grand.
- Euh en fait pour tout te dire j'ai pas très envie de mettre un boxer... je t'avoue que j'ai super envie que tu me suces...ça te dis pas ? »
Et maintenant il est totalement nu devant moi et il me propose de lui tailler une pipe, c'est complètement surréaliste... Mais tellement excitant... Il est déjà proche de moi mais il s'approche encore plus jusqu'à ce que sa bite frôle mon jean... Ses yeux foncés et ténébreux fixent les miens... Nous nous embrassons... Je n'ai pas eu le temps de répondre à sa question. Je peux enfin toucher sa peau douce, mes mains agrippent son dos puis le caresse jusqu'à descendre sur ses fesses merveilleuses.
« J'ai envie de toi !
- Moi aussi... vas-y suces ma queue ! »
Sa queue a enflée un peu mais il ne bande pas, je vais pouvoir la sentir gonfler dans ma bouche. Je me mets à genoux tout en léchant son torse viril.
« Allé vas-y suces ma queue ! »
Sans détour, je l'avale entièrement (tant que je peux), sa bite est vraiment délicieuse, je la mâche doucement et commence à la sentir gonfler dans ma bouche.
« Alors elle est bonne ma teub ? »
Je hoche la tête en gardant sa bite dans ma bouche, maintenant elle ne loge plus entièrement dans ma bouche, je commences à faire des va et vient lents et je me rend compte que Romain a un sacré engin en érection.
« T'as une putain de queue Romain, elle est trop bonne sérieux !
- C'est vrai ? Bé suces moi bien à fond alors ! »
Là, il met sa main derrière ma nuque et bloque ma tête pour faire le va et vient lui-même. Parfois, il sort sa queue de ma bouche et la fait claquer contre mon visage et ma bouche. Il me prend pour une bonne petite salope et j'aime ça.
- Elle est bonne ma queue hein ! !
-........
- Vas-y suces bien à fond !
-........
- T'as envie de te la prendre dans le cul hein ? ! ! »
Je n'aurais jamais osé imaginer, même dans mes fantasmes les plus fous, qu'un jour Romain me demanderais si j'ai envie qu'il me pète le cul. Et c'est ce qui s'est passé, Romain m'a fait sucer sa grosse teub pendant peut être une demi heure sans répit. Ensuite, je lui ai mis une capote et j'ai jouis comme rarement en le regardant me pénétrer et en sentant son engin en moi.
La suite... On a rebut des bières, fumer des pétards, discuter de sexualité, bosser un peu aussi, et on s'est donné RDV le lendemain pendant la pause déjeuner car on avait décidé d'essayer les chiottes de la fac pour que je lui taille une bonne pipe...
Le temps passant, j'ai pu continuer d'explorer son corps et de sentir sa queue gonfler en moi. On a passé quelques journées et nuits ensemble. Lui était l'homme viril, toujours à poil dans l'apparat (ça, ça a pas changé) toujours prêt à se faire sucer. Moi, je jouais la salope soumise et c'était cool, ça nous faisait marrer. Mais plus tard, il a retrouvé une copine et on s'est un peu perdu de vue...

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.