827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Soirée détente
Mes parents étaient partis en vacances pour un mois; moi, j'avais des examens à réviser et j'avais préféré demeurer à la maison. Les premiers jours furent studieux puis je commençai à m'ennuyer ferme. Rentrant un soir, je salue mon voisin - un homme d'une quarantaine d'années - qui est en train d'arroser son jardin.
Il me fait signe d'approcher et me confie que sa femme et ses enfants sont partis à la mer et qu'il n'ira les rejoindre que dans quelques jours seulement. Nous sommes seuls ce soir, entre hommes.

- Ça te dit de se faire une petite soirée entre célibataires ? On commandera une pizza et on videra ma cave !
De longue date de la famille, Daniel est un homme sportif assez bien conservé et surtout très gentil. Je m'empresse d'accepter. Rentre chez moi et passe sous la douche où je détends ce corps de 19 ans que la chaleur de la journée a épuisé.'arrive chez Dan qui a déjà mis les pizzas au four.
Nous buvons l'apéritif puis du vin plus que de raison. Je me sens complètement ivre; lui semble se tenir mieux que moi. Précise que je ne vais pas tarder à rentrer car j'ai trop bu.

- Non, pas encore ! Attends, on va se mater un film ça va nous détendre. Tiens cherche dans le meuble sous la télé, et mets ce que tu veux.
Me traine jusqu'au salon et injecte la première cassette que je trouve dans le magnétoscope. Quelle ne fut pas ma surprise de voir qu'il s'agissait d'un film porno : un mec besognait une nana sans ménagement. Alerté par les gémissements de celle-ci, Dan arrive et constate l'erreur que je viens de commettre.
Il éclate de rire.

- Tiens, c'est une bonne idée pour pimenter la soirée de se regarer un film de cul ! Allez, installe-toi on va voir si ça vaut le coup d'oeil.
Me mets sur le canapé à côté de lui. Très vite, je vois son short afficher une certaine protubérance; et lentement il descend sa main jusqu'à elle.

- Je ne sais pas si tu es comme moi mais moi ça me fait de l'effet, alors je me mets à l'aise, me dit-il sans m'envisager.
Fait glisser son short et commencer à se branler. Je dois avouer que si le film ne me procurait aucun frisson, le fait de voir cet homme se masturber à côté de moi commence à me perturber. Je ne peux détacher mes regards de ce membre assez massif qui s'agite dans ses mains. N'y tenant plus, je pose mon bermuda et me mets à l'imiter; Dan me regarde avec un sourire en coin et jette un regard appuyé sur mon sexe plus court mais aussi plus fin que le sien.
Il se remet à regarder la télé tout en continuant à s'astiquer; je fais de même, quand tout à coup je sens sa main qui se referme sur la mienne puis l'incite à abandonner sa besogne. Je lâche ma queue et me retrouve en train de me faire branler par mon voisin qui pourrait être mon père. Ferme les yeux,
c'est si bon pour la première fois de ma vie de ressentir un plaisir que je ne me procure pas moi-même. Mais bientôt, je sens Dan qui bouge et c'est sa bouche qui s'est refermé sur mon gland. Il passe entre mes jambes et me débarasse complètement de mon bermuda resté baissé à mes pieds. Il entreprend une pipe monumentale où il alterne rapidité et lenteur, douceur et voracité.
Tantôt, il me tête le gland, tantôt c'est ma bite entière qui disparait dans sa gorge. Sens que je vais bientôt jouir et l'en informe pour qu'il cesse de me sucer mais il résiste à mon geste pour l'éloigner et il avale mon sperme jusqu'à la dernière goutte. Reprends à peine mes esprits qu'il s'est levé; il s'essuie les commisures des lèvres et présente sa virilité devant moi. Je me sens incapable de réagir : autant il m'a été facile de me laisser faire, autant je me sens incapable de lui prendre la pareille. Passe sa main sur mon cou et attire ma bouche vers son sexe.
Me trouvant devant ce gland rougi d'excitation, je panique et refuse d'aller plus loin; mais sa pression sur ma nuque se fait plus forte.

- Je t'ai fait du bien, à toi de m'en faire maintenant; dépêche-toi de me sucer.
Finis par m'exécuter et parviens avec peine à faire entrer sa bite dans ma bouche. Je le branle en même temps pour activer les choses car je suis au bord du vomissement; cette situation, trop d'alcool... Bout d'un moment, il me fait me lever. Je le regarde d'un oeil interrogateur.
Il me conduit le long de la table du séjour.

- Tu vas te retourner pour profiter du film et laisse-moi m'occuper du reste. Ecarte juste les jambes.
À coup, je comprends ce qu'il a en tête et je refuse, j'élève la voix et dit que je dois partir; mais, je tiens à peine debout et il me retourne violemment et m'appuie le torse contre la table. Je l'écoute cracher sur sa bite, je suppose. Meure de peur. Une seconde plus tard, je sens sa queue qui se pointe sur mon cul et s'enfonce malgré mes contractions.
J'ai envie de crier mais je suis maintenu solidement et il me pénètre sans hésiter et finit par se coucher sur mon dos avant de s'élancer dans une série de va-et-vient que je pensais sans fin. Écrasé par le vin, par la douleur, je m'abandonnai à cet homme que je ne parvenais pas à détester. À ses gémissements, je sentis qu'il me remplissait de son sperme et que ma délivrance était proche. Après, il me laissa partir et, contre toute attente, je retournai le voir le lendemain et les jours suivants.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.