827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Un beau blond
Se beau blond m'électrisait depuis déjà quelques temps, nous partagions ensembles une chambre dans le foyer de l'internat de médecine. Et la se soir je surpris son regard au niveau de mon bas ventre. Baissant les yeux instinctivement, je réalisai que mon boxer était entrouvert et laissait entrevoir mon sexe.
Malgré moi, je sentis mon sexe commencer à durcir. Je ne savais pas trop comment réagir. Je pris conscience que mon sexe dressé pointait légèrement hors de mon boxer et je ne pouvais rien faire.
Se levant, le bel étalon blond commença à me caresser le dos, le ventre, les épaules et les seins dont les pointes, sur lesquelles il s'attardait en les titillant et les pinçant légèrement, devinrent dures. Ses mains qui passaient et repassaient sur mon corps me donnaient la chair de poule et des frissons. Les mains du beau gosse blond descendirent au niveau de ma taille, je savais bien ce qui allait se passer. La main du bellâtre entreprenant défit lentement les deux boutons et c'est tout mon boxer qui s'affaissa à mes pieds.
Il se baissa pour écarter ma culotte et me libérer complètement et c'est ainsi que je me retrouvai complètement nu, mon sexe, resté dur depuis le début. Il me dit : Tu es magnifique, vraiment ; pas de poils encore sur le torse, j'aime quand c'est doux et lisse. Tes petites fesses musclées sont bien fermes et appétissantes, tu as vraiment un trés beau cul. Aller écarte tes jambes mon jolie minet sexy, et m'ayant examiné sous tous les plans sans me toucher mon corps imberbe, il me fit grimper sur mon lit, mettre à quatre pattes, me regardant par en-dessous, m'écartant les fesses pour en examiner le petit trou qu'il effleura d'un doigt dans un doux doigtage anal, loin d'un fistage vulgaire et grossier.
Jambes écartées, il soupesa mes testicules, les caressant, avant de se saisir de mon sexe dont il décalotta complètement le gland en un seul geste et me dit : Mais tu mouilles comme une truie mon cochon, tu es tout trempé d'excitation ! Je vais te branler et te faire jouir comme personne ne te l'a jamais fait mon beau gosse. J'avais hâte de sentir ses mains de mâle musclé parcourir mon corps et prendre vraiment possession de ma teube glonflée. Il explorait mon corps, commençait a doigter avec insistance d'un doigt fébrile mon anus avide de pénétration, le fouillant au plus profond. Le pervers reussi a m'arracher des gémissements de chien en chaleur ; Ses mains et sa bouche savaient parfaitement quoi faire pour m'amener tout près de l'orgasme sans jamais le déclencher, se retirant juste à temps et m'abandonnant dans une vague de frustration qui me donnait envi de prendre les choses en main et de lui fourrer mon chibre au fond de son beau cul de blond bien foutu. Mais il caressait de manière savante et experte mon anus à coups de langue d'un anulingus expert et de ses mains, qui fouillait mon joli petit cul musclé fesait que je n'en fit rien et me laissait faire.. Et j'ai eu bien raison. De ses lèvres il parcourait toutes les autres parties de mon corps se qui etait bien plus agréable que de violer son trou du cul en force. Sur le ventre, il massait longuement mes fesses, les écartant, les tapotant, inspectant et fouillant de manière experte mon petit trou. Il examina très longuement mes couilles et mon sexe, semblant prendre un réel plaisir de voyeur, me branlant, tantôt en faisant saillir complètement et de manière tendue tout mon gland, tantôt le recalottant et me branlant par dessus. Il le mettait dans sa bouche, l'aspirant, le suçant, le léchant à des endroits et d'une manière qui me rendais fou je n'avais jamais encore senti une gorge profonde me pratiquer une fellation aussi savoureuse et experte, se beau blond outre son corps exquis était également un pipeur de première. Je mouillais sans fin, lubrifiant mon sexe et lui permettant des caresses bien coulissantes.
Il me fit allonger sur le dos, lui se tenant à ma droite ; en appui sur son coude gauche, il branlait et pinçait mon bout de sein de sa main gauche très dur et entreprit de me branler le sexe à fond de sa main droite, très profond, décalottant complètement le gland qui jutait, passant sa main dessus ce qui m'arrachait des sursauts et des gémissements de plaisir. J'accompagnais ses caresses pour tenter de les accentuer, allant au-devant de son mouvement pour tenter de l'accélérer, il faisait aller et venir sa main le long de mon sexe, accélérant ou ralentissant le rythme. Je partis d'un coup dans un orgasme fulgurant, sentant ma semence jaillir haut sur mon ventre.
Mon bon blond commença a lécher mon sperme étalé sur mon corps a gros coup de langue comme un jeune chiot avaleur de sperme, il était gourmand et me tira jusqu'à la dernière goûte de sperme de mon gland et de me sexe devenu flasque.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.