827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Dans une auberge de jeunesse
J'ai eu l'été dernier une histoire sympa avec un beau mec dans une auberge étudiante dans le sud de la France a quelques kilomètres d'Albi. C'était un étudiant comme moi, et comme moi il n'avait pas trop de sous pour ses vacances donc il est plus économique de passer d'auberge en auberge dans notre descente vers la mer bénéfique.
Les chambres de deux lits nous avait rapproché de fait, le hasard fait parfois bien les choses. Il se nommait Nathan parisien il avait 22 ans, brun, la peau blanche, les cheveux coupés courts, un torse velu, pas très grand mais bien fait de ca personne et avec une belle gueule.
J'ai flashé comme un dingue sur lui en arrivant dans la chambre, en le voyant sortir torse nu et en boxer de la petite salle de bains : des abdos saillants, des bras puissants et surtout, une belle bosse entre ses cuisses qui tendait et gonflait le coton blanc de son boxer. A partir de là a peine mon sac posé, j'ai commencé à l'allumer. Je suis passé à mon tour dans la salle de bain et j'en suis ressorti quelques minutes plus tard complètement à poil, à l'affut de ses réactions.
Je n'ai pas mis de sous vêtement tout de suite et je suis resté un long moment, entièrement nu dans la chambre faisant mine de sortir mes affaires de mon sac, lui tournant le plus souvent le dos pour lui faire mater mon joli petit cul ferme. J'étais nu, le corps penché en train de refaire mon lit. Nathan est arrivé dans mon dos et, pétrissant mes fesses avec ses mains rugueuses, il m'a lancé :
- Tu aimes faire ta petite allumeuse hein ? Ma bite s'est aussitôt mise a monter.
Je lui ai répondu du tac au tac :
- Je n'aime pas, j'adore.
Je me suis tourné vers lui et j'ai tout de suite pu voir qu'il bandait lui aussi. Sa tige avait réussi à se frayer un chemin sous l'élastique de son slip, une pine longue et épaisse terminée par un gland volumineux et bien décalotté. J'ai empoigné ses couilles et j'ai commencé à les malaxer dans mes doigts, approchant ma bouche de son torse pour lécher et sucer ses tétons et ses mamelons poilus. Puis je me suis assis sur le lit et j'ai baissé son boxer à mi-cuisses.
Sa queue devait faire 19 centimètres, un beau calibre parcouru de grosses veines bleues et gonflées. Je l'ai pris dans mes doigts et je l'ai branlé, commençant à donner des petits coups de langue sur le gland rouge et lisse. En même temps, je pétrissais ses grosses burnes poilues. Nathan se laissait faire, la tête penchée vers moi et les mains sur les hanches. J'ai ouvert ma bouche pour avaler son pieu, pressant bien mes lèvres dessus et le pompant à un rythme lent et régulier.
Son bassin a commencer à bouger. Il a placé ses deux mains sur ma nuque et il s'est mis à remuer, à me baiser par la bouche, m'obligeant à l'avaler le plus profondément possible.Nous avons changé de position. Je me suis étendu sur le lit et nathan est venu se placer à genoux sur mon visage. Je l'ai vu empoigner ses fesses et les écarteler ca bite me rentrait ingegralement dans la bouche, je n'arrivais plus a respirer mais c'etait bon. D'un coup je l'ai senti se raidir et de long jet de sperme son venu écraser au fond de ma gorge, tellement ca bite était profond dans ma bouche que le sperme a due directement passer dans mon estomac sans que j'ai besoin de déglutir.
J'étais un peu embêté j' espèrais bien avoir ca grosse bite poilu dans mon cul.. Je joui tellement quand une pine me laboure le derrière. Mais je n'avais pas a inquiéter après m'avoir retirer la bite de la bouche.. me permettant de respirer il ma retourner comme un crêpe et ma présenter son gland monstrueux contre ma pastille encore fermé.
Sans préparatif il c'est mis a m'enfoncer ca pine dans mon anus, j'ai eu une douleur assez intense.. mais j'avais surtout peur qu'avec des pratiques pareilles il s'arrache le frein. Mais je n'avais pas a inquiéter la fellation m'avais bien excité et mon sphincter était loin d'être clos, d'un coup sec il me mis ses 19 cm de bite et commença a me labourer comme un fou.. C'était dingue se mec venait de me lecher l' équivalent d'un wisky de sperme au fond de la bouche et il était déjà en train de me martyriser les fesses.
J'avais vraiment gagné le jackpot avec se mec la. Se Nathan pas a dire c'etait une sacré épée. Après quelques minutes il c'est raidi de nouveau et j'ai senti au plus profond de moi même un liquide m'inonder.. putain se mec c'etait également une fontaine, sentant le liquide m'envahir j'ai joui dans l'instant c'etait bon et intense.
Autant dire que les jours suivant je l'ai suivi dans notre descente vers le le sud et que je me souviens encore avec nostalgie de ses coups de bite qui me rendait complétement gaga.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.