827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Chez la famille à Agadir
J'avais un stage à faire à l'institut Agronomique d'Agadir, Agadir où j'ai deux cousins, enfants du frère de mon père, commandant de bateau, décédé. Ils vivent avec leur mère tante Mariam. J'ai réuni mon barda et je suis parti à Agadir, normalement mon stage doit durer juillet et Août, l'Institut nous paierait le loyer, avec un collègue on a pris un studio meublé. J'avais l'adresse de ma tante, après une semaine de stage, j'ai profité de la fin de semaine pour aller la voir. Arrivé à l'adresse indiqué vers 11 heures, je vois une belle villa, je sonne une voix féminine me répond par l'interphone, qui c'est, je dis c'est Farid je viens de Rabat, c'est là qu'habite tante Mariam ?, oui c'est bien la villa de Mariam, on m'ouvre, je pousse le portail, celui-ci s'ouvre sur un grand jardin, à vingt mètres de l'entrée. J'avance jusqu'à l'entrée, la porte s'ouvre, apparut une jeune fille qui me dit bonjour, je lui réponds, elle me demande qui je suis-je lui réponds que je suis Farid, je viens voir ma tante Mariam, elle me dit je suis sa fille, ta cousine Sara, oui j'ai entendu parler de toi tu es le cousin de Rabat, elle me laisse entrer, elle m'amène au salon, elle me dit que sa mère n'était pas là qu'elle est sortie avec son frère Nadir au marché. Sara qui a 21 est une belle fille de 1.65 m, bien potelée, cheveux châtains, bien élevée qui parle doucement, elle me demande des nouvelles de la famille. Elle me raconte un peu leur vie, je viens de savoir qu'elle était étudiante dans l'institut pour être kinésithérapeute, que son frère de 18 ans va entrer à l'institut de tourisme. Je lui dis que j'étais venu à Agadir pour un stage, et que j'ai profité de l'occasion pour renouer les liens avec la famille, elle était contente de me voir. Malgré le différend qu'elle a avec mon père sur un problème d'héritage. Une demi-heure après sa mère, tante Miriam, arrive, elle me voit et demande à sa fille qui c'est, sa fille est allée parler avec elle, et ma tante est venue vers moi en criant oh mon neveu Farid, depuis le temps tu as grandi, elle me demande des nouvelles de la famille, je lui ai tout dit, on s'est assis, on a pris un thé, mon cousin m'a salué et est resté dans un coin tout timide. C'est un garçon beau, il a les mêmes yeux que sa sour, il a hérité du derrière de sa mère assez potelé, tirant vers un cul de fille. Sa mère lui demande de s'approcher, et il est venu se placer entre moi et sa sour, après le thé je voulais partir mais ils m'ont retenu pour dormir et passer le fin de semaine avec eux. La tante Miriam m'a informé que son fils déprime, ils ne savent pas pourquoi, ils l'ont amené chez un psychologue qui leur a dit qu'il manque d'affection, et qu'il a besoin de compagnon pour pouvoir se divertir et entrer dans le monde des hommes, vu qu'il a perdu son étant très jeune. Finalement on m'a proposé de partager la chambre de Nadir mon cousin, j'y suis monté, lui il loge tout seul à l'étage, il a sa chambre un petit salon et une salle de bains a lui tout seul. J'ai déposé mon sac dans sa chambre. Il a un grand lit, ma tante demande à son fils s'il veut que je dorme avec lui dans le même lit, il a dit oui, aucun problème. Je lui ai proposé d'aller à la plage, on a été pour deux heures, on s'est baigné un peu et on s'est doré au soleil, durant le séjour à la plage j'ai remarqué qu'il lorgnait vers mon entrejambe, c'est peut être une idée mais reste à vérifier. On est rentré à la maison, on a pris notre douche ensemble, et c'était le même manège, on verra je me suis dit. On a mangé, on a fait une sieste, j'ai remarqué qu'il y avait un ordinateur dans la chambre de mon cousin, je lui demande si je peux l'utiliser, il m'a dit oui il y a l'internet, je l'allume, je regarde quelques pages des journaux, je vais aux favoris, il y avait HDS, j'ai tout de suite fermé. Le soir après le diner on a fait un tour sur la corniche ensemble, la tante et sa fille aussi, on a été boire quelque chose et on est rentré tard. Il faisait tellement chaud que j'ai décidé de prendre une douche histoire de me rafraîchir, Nadir est parti se coucher, sa mère m'a dit qu'il ne faudra pas éteindre la petite lumière de la chambre du cousin, ensuite j'ai regardé un peu la télé et je suis monté me coucher, il y avait une petite lumière on voit à peine avec mais elle ne dérange pas je n'avais pas de pyjama et j'ai décidé de me coucher en short, je me suis mis sous les draps et oh surprise mon cousin est tout nu et il était couché sur le ventre, je me suis glissé doucement sous le drap, j'ai relevé un peu le drap et j'ai regardé les fesses et automatiquement j'ai eu une érection, comment je vais faire, me masturber, non je n'arrive pas à fermer l'oil, je me suis dit je vais prendre le risque de le toucher pour voir s'il se réveille, j'ai juste effleuré les fesses de mon cousin pour voir sa réaction, rien il n'a pas bougé, j'ai retouché une autre fois main gardant la main sur les fesses de mon voisin du lit, j'ai caressé un peu et soudain j'ai senti que Nadir a gémi, j'ai enlevé ma main de peur de déclencher un scandale, il a changé de position et il m'a tourné le dos. Mon érection était à son maximum, je me suis collé à lui en lui faisant sentir mon érection sur son cul, j'ai commencé à bouger, j'ai amené ma main vers son sexe, qui était en érection, et j'ai commencé a le masturber doucement, il a commencé à gémir doucement tout en collant son cul vers mon chibre, immédiatement j'ai enlevé mon short restant nu comme lui et je lui ai glissé mon sexe entre les fesses, il gémissait toujours pendant que je le masturbais, mon chibre était entre ses fesses, cherchant le trou du cul, là il se tourna vers moi et mit ses mains autour de mon cou et commença à m'embrasser, un baiser chaud d'une personne qui sait embrasser. Pendant qu'il m'embrassait j'ai glissé une main vers son derrière et j'ai commencé à lui toucher la rosette, je lui ai enfoncé un doigt et il a gémi fortement, là il est allé directement à mon chibre et entamé une fellation engloutissant tout mon sexe, il suçait bien le type. Je l'ai averti que j'allais venir et il a lâché mon chibre et s'est remis à plat ventre, j'ai continué a lui masser le cul, et il m'a dit fais vite il faut qu'on dorme, là je suis placé sur lui j'ai craché sur son trou du cul et je lui ai mis le gland, dès que j'eu introduit le gland il a crié, "j'ai mal vas doucement" il a séparé ses fesses pour me faciliter la pénétration, il m'a dit d'aller doucement, il était vierge ce que j'ai fait, je lui ai introduit mon chibre centimètre par centimètre, lui il gémissait OOOOHHHHHHH OUIIIIIIIIIIII VAS Y Farid, je l'ai pris par les épaules et je me suis engagé en entier dans son cul, je suis resté fiché en lui un petit moment le temps qu'il s'habitue à mon sexe, il s'est cambré pour m'aider, mes mouvements de va et viens étaient accompagnés par des mouvements de ses fesses, il montait à ma rencontre chaque fois que je reviens en lui, son sphincter travaillait aussi, il m'enserrait la bite, de temps en temps il tournait la tête et je l'embrasse, je l'ai mis à quatre pattes, j'ai passé ma main par en dessous et j'ai commencé à le branler, il avait une bonne érection, et j'ai continué à le ramoner, il m'a demandé d'aller plus vite ce que j'ai fait, j'ai senti les muscles de son anus se contracter, il haletait et gémissait, moi aussi je gémissais, OUIIIIIIIIII, CONTINUUUUUUU QUE C'EST BON, au dernier engagement je suis allé plus profond, j'ai lâche son sexe et je l'ai arrimé bien par les fesses et j'ai éjaculé pendant ce temps lui a continué à se masturber et il a joui lui aussi, je lui ai envoyé toute ma réserve de foutre dans les entrailles, il s'est remis à plat ventre et je suis resté fiché en lui pendant cinq bonne minutes le temps qu'on reprenne notre respiration, mon zob a débandé et il s'est retiré tout seul, on s'est levé et on s'est nettoyé, et on s'est recouché tout nus, avec mon zob entre ses fesses. Le lendemain on s'est levé tard, mon cousin s'est mis à me sucer, et il m'a dit j'ai encore mal dans mon cul, je lui dis fais attention les autres doivent être déjà réveillées, il me dit que les femmes ne montent jamais avant qu'il ne descende, je l'ai mis sur le dos et j'ai commencé à l'embrasser sur la bouche, je lui ai caressé, le torse et je suis descendu en lui léchant le ventre, il gémissait, son sexe était en érection, je l'ai sucé un peu, je lui ai mis un coussin sous les hanches je lui ai relevé les jambes et je l'ai pénétré, je l'ai bien baisé, j'ai vite joui et lui aussi, il a éjaculé sur nos ventres on est allé prendre une douche et on est descendu à la salle à manger, sa mère m'a demandé si j'ai bien dormi, je lui dis que c'est calme j'ai bien dormi merci, sa sour m'a fait la bise tout en frottant ses seins sur mon torse, elle sentait la fraîcheur, elle me plaît d'ailleurs; on a pris notre café et on a décidé d'aller ensemble à la plage. Nadir était changé, il parlait normalement, il rigolait même, elles m'ont regardé, Sara m'a dit que c'est la première fois depuis longtemps qu'elles le voient ainsi, qu'est ce que tu lui as fait pour qu'il change en une nuit, rien je lui dis, on a juste rigolé un peu, on a joué aux cartes et ensuite on s'est couché.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.