827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Mon voisin d'en face
Depuis quatre mois, je travaille sur la publication de mon prochain livre.Pour être plus tranquille je me suis évade a la campagne et la j'ai fait la connaissance d'un jeune voisin qui s'appelle Milot Germain.
Âpres avoir lie connaissance, il vient me voir tous les jours et l'on discute de grands sujets.Un jour, il m'a fait appele pour me rendre chez lui urgemment.Arrive chez lui, il se sentait pas bien et comme médecin, il me demande de l'ausculter, ce que j'ai exécute avec empressement.Après lui avoir installe un serum avec toute la medication requise, il s'est senti mieux. Depuis lors je prends plaisir a aller chez lui, mais comme je suis marie et qu'a cette epoque j'etais exclusivement hetero, il ne s'est rien passe entre nous.Un jour, apres une dure journee de besogne je me suis rendu chez lui.Cependant a cause d'un mal de dos du a la fatigue je lui ai annonce que ma visite était de courte duree.D'un air a la fois inquietant et timide, il m'a demande ce qui n'allait pas.Sans la moindre hesitation je lui ai conte mon probleme et mon indifference.
D'une maniere ironnique, il m'elance :"Ah le medecin est malade".Tout de suite, il me rassure en me demandant de me faire un massage.Assis sur son lit, je lui ai presense le dos.Apres quelques attouchements de relaxation, il me commande de m'allonger et de me debarasser de chemise.Une fois allonge sur le ventre, il s'empresse d'executer son boulot de kine.Le contact de ses mains avec mon corps fut electrisant et j'ai eprouve une sensation inconnue qui me reveille les sens.Son massage brusque et brutal se remplace peu a peu par des caresses douces qui me font bander comme un fou.Etant emotionnellement surpris par ses gestes, je me laisser entre l'envie et l'hesitation.
Ses caresses se font de plus en plus intenses et me poussent vers une excitation indescriptible.Il glissa sa main sous mon pecto et s'attarde sur le bout de mes mamelons, et de la me retourne.Face a lui et a son regard persistant, j'etais dechire entre la honte et l'extreme envie de connaitre des sensations nouvelles.Fermant les yeux, j'ai senti sa bouche venir s'ecraser contre la mienne, et petit a petit j'ecarte mes levres pour laisser penetrer sa douce langue irresistible a l'interieur de ma bouche frissonante de peur et d'incertitude. Son baiser etait tellement voluptueux que rien n'a pas m'empecher de lui rendre la reciprocite.On s'embrassait comme deux amoureux d'un conte de fee, comme deux amants emportes par la passion, ou tout simplement comme deux fous...oui comme deux fous parce que tout mon corps s'enflammait de desir.
Comme dans une guerre entre le desir et l'hebetement, j'ai senti un long frisson me parcourir tout le corps.Perdu au plus profond de mes pensees, j'ai Germain venir s'allonger sur moi et l'instrument dur de son bassin m'excite davantage.Pour la premiere fois, j'ai pu avoir la signification parfaite de surexcitation.D'un geste prompt, il defait ma braguette et libere ma queue qui grossit a merveilles dans la main d'un homme.A ce point, je suis dechire entre l'extase et l'euphorie.Car, j'ai jamais imagine deux hommes qui faisaient l'amour pouvait apporter autant de plaisir.
Il me fait un leger va et vient avec la main, puis se deshabille a son tour.Pour ainsi dire Monsieur est bien monte avec son penis de 26cm sur pres de 5, 5 de diametre.D'un geste rapide, il commenca a me tailler une pipe.Oh que c'etait bon de fouiller au fond de cette bouche chaude. En expert, pendant qu'il me pompait le dard il me masse les couilles...j'etait pret a exploser tellement la sensation etait intenable.Allonge sur moi, il placa ma tete entre ses suisses, et la pour la toute premiere fois de ma vie j'ai pu respirer l'odeur virile de la masculinite.Son sexe me gifflait sans arret le visage, comme un bourreau et sa victime, ce tendre moment declenche chez moi l'envie la plus folle de sucer ce curieux monstre.
Finalement cedant a mes caprices, j'ai enfile cette respectable bite dans ma bouche qui la recoit non sans difficulte.Pour la premiere fois, 69 avait un sens reel.Je me suis mis a sucer la queue de Germain goulument qu'il ne put s'empecher de me demander si j'aimais.Meme si c'etait dur a admettre mais je l'aimais avidement, et comme un pelerin en plein desert, cette queue constituait mon oasis tant souhaite.Je m'en contenterai jamais d'en abuser.Et je crois ne connait jamais l'amour tant qu'il n'a pas encore eu de relation avec un autre homme.
Ce moment me fait exulter de plaisir, surtout quand sa langue explore les contours de mon anus.Et tel un eleve apprenant de son professeur je lui rendit la pareille.A la seule difference, lui il explosait de plaisir tant qu'il aimait.Et cela m'a donne beaucoup de confiance, car etant simple apprenti je faisait un boulot d'expert.
Apres avoir introduit un lubrifiant dans mon anus, il m'enfila un doigt...pour etre sincere c'etait extraordinairement bon.Ensuite deux doigts faisaient leur tournee d'exploration a l'interieur de mon anus ce qui provoquait chez un drole d'effet.Avec des mots tendres et rassurants, il me de demande de me laisser penetrer.
L'idee seulement de me comporter comme une salope augmente mon degre d'excitation.Comme medecin, je connais les positions qui sont les plus atroces, ainsi j'ai opte de reste allonge sur le dos pour amortir l'eventuelle douleur que peut apporter la sodomie.Et aussi ponctuel qu'un livreur de pizza j'ai senti cette enorme bite frapper a la porte de raie toute immaculee.J'ai senti cette verge me dechirer tellement que je criait comme une fillette devant une bete feroce.
Pour m'attendrir et me redonner confiance, il me chuchota les mots les plus tendres que mes oreilles n'aient jamais entendu.Et pour agrementer nos ebats, il m'embrassa avec une douceur divine dont le seul souvenir fait monter du sang a am queue.Peu a peu, comme le jour succede a la nuit, la douleur fait place a la douceur.
Enfin devant une telle magnifiscence, je sentais arriver la jouissance, il s'allonge sur moi pour m'embrasser avec une tendresse absolue, et la j'ai explose comme une bombe atomique.Au meme moment, j'ai senti son foutre chaud m'envahir les entrailles.Comme un ruisseau de montagne, j'ai senti ce jet de sperme me deferler dans mon anus en feu.
Apres m'avoir couvert de baisers, il me remercia du fond de son coeur me demandant de renouveller l'experience.En toute rose, il considere l'epine, je lui ai avoue que je voulais plus recommencer et que je me sentais coupable et anormal de coucher avec un homme. Pour me prouver son amour, il m'offrit son propre cul en dot a notre amour naissant.Car comme actif exclusif, il m'a fait don de son anus vierge pour me montrer que deux hommes pouvaient s'aimer d'un amour sincere et illimite.
Dans une autre page d'histoire je vous raconterai, chers amis comment j'ai couche Germain et quel bonheur cela m'en a apporte.Par la, je profite a remercier Germain de m'avoir ouvert les sentiers de l'amour veritable.Vous les gays, ne vous cachez plus, car l'homosexualite est un privilege digne et noble.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.