827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

toute première fois.
Je viens juste d'avoir 18 ans. Je n'ai jamais eu de copine.Je suis timide et elles doivent le savoir. Je voudrais bien voir, et même toucher une femme à poil, ailleurs qu'à la télé. Je n'ai jamais mis les pieds dans un cinéma porno, de peur qu'on me demande ma carte d'identité. Aujourd'hui, j'ai 18 ans et je vais réaliser un vieux rêve : voir un vrai film de cul. Je suis assis au troisième rang, dans le noir. Moins de 10 minutes plus tard, quelqu'un vient s'asseoir près de moi. Au bout de quelques secondes, je sens quelque chose contre ma cuisse. Je déplace mes jambes pour éviter de gêner mon voisin quand soudain une main se pose sur ma cuisse. Je me raidis mais reste à ma place. Comme si elle sentait que j'étais crispé, la main remonte jusqu'à ma braguette. Elle caresse ma bite qui devient raide. Mes bras posés sur les accoudoirs, mes mains se crispent sur le velours. Mon voisin descend la glissière de mon pantalon et sa main s'insinue jusqu'à mon slip. Elle se pose sur ma queue et la saisit. Mon bassin bondit en avant. Mon voisin déboutonne la ceinture et sa main tire sur le slip avant de s'enrouler autour de ma bite. Il amorce un mouvement de va-et-vient et j'ouvre instinctivement les cuisses. Il prend mes couilles dans sa main et je pousse un soupir. Il se penche vers moi, m'embrasse dans le cou et dit en me prenant la main : - Viens, suis-moi ! Il se lève et m'entraîne avec lui. La salle de cinéma est vide. Il se dirige vers le fond. Nous passons derrière la dernière rangée de fauteuils. Il me plaque contre ceux-ci, face à l'écran. Ses mains se posent sur mon cul et pétrissent mes fesses. Il fait glisser mon pantalon le long de mes jambes et colle ses hanches contre moi. Je sens sa grosse queue qui s'insèrre entre mes fesses. Soudain, il me retourne et ses mains posées sur mes épaules, il me fait m'agenouiller. Sa bite est à hauteur de mon visage. - Ouvre la bouche ! Dit-il d'un ton péremptoire. Une fois sa queue entre mes lèvres, il pose ses mains sur ma tête et fait glisser mes lèvres le long de sa tige. - Mouille, chuchote-t-il. Je donne un peu de salive et il bloque ma tête contre le fauteuil. Il pose ses mains sur le dossier et avec ses hanches, il fait glisser sa bite de plus en plus vite dans ma bouche. Puis, il crie : - Avale ! Et d'un seul coup, il pousse sa queue au fond de ma gorge. Je sens alors des gouttes chaudes de sperme couler le long de mon oesophage. Quand il se retira, il me fit me relever et me retourner. - Pose tes mains sur le dossier, dit-il. Il fit glisser mon slip jusqu'à mes pieds. Je sentais la fraîcheur de l'air sur mon cul. Il écarta mes jambes et, me prenant par les hanches, il me tira en arrière. Mes fesses étaient proéminentes. Ses mains les écartèrent et il posa sa bite sur mon trou du cul. Il cracha dans la raie de mes fesses et quand la salive atteignit sa queue, il la poussa de toutes ses forces au fond de mon cul. Je ruais sous la douleur, mais, bloqué par ses mains et sa queue fichée en moi, je ne pus pas bouger. Il attendit que la douleur s'estompe et me tira encore un peu plus en arrière. Il me fit poser les mains sur les bras du fauteuil devant moi. Plié en deux, il s'aggrippa à mes hanches et s'enfonça brutalement dans mon cul. Quand j'ai senti ses couilles sur mes fesses, j'ai su que sa queue tout entière était entrée dans mon cul. Il commença à faire glisser sa grosse bite entre mes fesses et sous l'effet du plaisir, bientôt mes fesses accompagnèrent son mouvement. Quand il s'en aperçut, il s'arrêta et c'est mon cul qui glissait le long de sa bite. Toujours en moi, il pris mes bras et me fit me relever. - Laisse-toi guider, souffla-t-il, à mon oreille. On va s'asseoir..... Il me prit par les hanches et commença à plier ses genoux. Je suivis le mouvement. Il posa ses fesses sur le sol et allongea ses jambes. Je me retrouvai assis sur lui. Il me prit de nouveau par les hanches et me souleva, imprimant un mouvement de bas en haut, puis il ma lâcha. J'avais compris. Sans aucun contact de sa part, je montais et descendais le long de sa bite. Après un long moment, il m'arrêta et dit : - Allonges-toi sur moi, on va faire dans l'autre sens ! Je me suis retrouvé à plat ventre sur le sol, la bite toujours dans le cul. Il écarta ses genoux, les posa sur le sol et avec de violents coups de hanches, il m'a défoncé le cul. Il a éjaculé tellement longtemps que j'ai cru qu'il m'avait rempli le cul. Quand il s'est relevé, il m'a dit : - J'espère que tu reviendras ? Et je suis revenu...... La tête penchée vers le sol

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.