827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

avec un ami
J'étais très chaud ce soir là, en quête d'un nouvel amant qui saurait satisfaire ma soif d'aventure. Xavier, un ami pour lequel je pinçais depuis le lycée, grand blond aux yeux verts, menton carré. Le sport que nous avions fait ensemble et qu'il poursuivait comme moi l'a rendu très bien bâti, épaules carrées et torse parfaitement bien dessiné...
je le savais en couple depuis deux ans avec un type que je ne respectais pas, parce qu'il ne savait pas le rendre heureux. Mais je n'avais jamais touché Xavier, même lorsque nous nous changions pour le sport, je le regardais quand même avec tant de désir. Ce soir là, je le croisais donc dans une rue près des Halles, il semblait chercher quelque chose avec force. Il voulait me dire quelque chose qui le tracassait, on a marché dans les rues. Il m'a pris la main et m'a dis qu'il venait de rompre avec son copain qui avait dépassé les bornes. On a continué à marcher, je ne savais pas ou il voulait aller. Rendu en plein marais il m'a proposé de monter dans sa chambre d'hôtel, je l'ai suivi.
Une fois la haut, nous nous sommes assis sur le lit en parlant. Il a voulu me montrer des photos de son dernier voyage en Italie, les photos me semblaient loin, j'étais enfin seul et tout près de lui, lui libéré de tout lien. A plat ventre sur le lit pour regarder les photos, je me rapproche de lui, le prend par l'épaule. Ma main descend sur son dos, quel dos ! Ma main hésite à aller plus bas. Il se retourne sur le dos, et je laisse ma main tomber alors sur son paquet encore enveloppé par son jean. Il bande ! Alors il me tire à lui et me plaque contre sa poitrine. Nous roulons sur le lit en nous embrassant. Je ne me sens plus tellement je bande, je me jette sur son pantalon pendant qu'il m'ôte mon polo. Il ne me savais pas aussi bien dessiné et chaud, je n'avais jamais remarqué qu'il en avait une si grosse ! Elle est coulante de désir, je l'enfourne. Ma main malaxe cette chair si dure et si longue qui se raidit un peu plus à chaque aller retour de ma bouche.
Il me relève et m'allonge sur le lit, ma bite est en feu, il me la lèche de bas en haut sans oublier de me sucer les couilles. Sa langue sur mon frein est un vrai bonheur, je sens des spasmes, quelques gouttes l'excitent encore plus, il redouble ses attentions sur ma verge et me pompe à fond. Dans mon excitation je ne remarque pas qu'il s'est redressé et s'assoit sur moi. Il continue de me branler avec ses fesses, je lui excite le frein et le branle tant que je peux. Puis, il s'empale sur mon sexe qu'il avait rendu si dur qu'il s'enfonce tout seul dans cette cavité brûlante de désir. A coup de rein, je lui défonce la rondelle. Il roucoule de plaisir, je le masturbe avec soin, son gland grossi et rougi de plus en plus. D'une main je le prend à la taille pour le sodomiser encore plus profondément, de l'autre je parviens à lui arracher un cri de plaisir. Il jouit, ça gicle partout, j'en prends plein la gueule et le torse. Je jouis aussi, je continue à l'enculer et j'éjacule encore dans son cul. Nos cris de plaisir se mêlent et il vient se coller contre mon torse. Quel bonheur ! Nous voilà bien satisfait l'un et l'autre.
Cette chaude soirée et cette merveilleuse nuit furent les plus belles que j'aie connu. Je n'oublierais jamais ce bonheur partagé avec Xavier. Dieu sait qu'il m'entend, mais il ne m'a pas encore été donné de le rejoindre le haut.

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.