827 histoires gay et récits érotiques, textes homosexuels et bisexuels... Parce que la lecture est un plaisir, histoires-gay.com vous fait partager ses histoires excitantes et passionnantes, où s'entremêlent sexe, érotisme, homosexualité et parfois bisexualité.

Premières vacances sans parents
Les premières vacances sans mes parents... Le pied... Je suis parti 15 jours en Espagne avec deux amis d'enfance en moto... Je suis rentré avant eux je devais aller retrouver mes parents à Perros-Guirec où ils avaient une maison. Hélas dans les Pyrénées ma moto pris feu et je me retrouvais seul avec deux gros sacs et 45 € en poche pour faire 1200 km... Seule solution : le stop.
Le premier jour fut très démoralisant, longues attentes pour peu de km. J'ai dormi dans un fossé sur le bord de la route après avoir mangé un casse-dalle...
Le deuxième jour ça marche déjà mieux et vers 1920 heures, je suis pris par un homme d'une quarantaine d'années en 405 Peugeot beige avec toit ouvrant. Il semble gentil, il est bien habillé et très soigné, je remarque qu'il a de belles mains lorsqu'il va chercher son paquet de cigarettes dans la boite à gants. Un caducée collé sur le pare-brise m'apprend qu'il est chirurgien dentiste. Il parle beaucoup, il rit, il me questionne aussi, mon âge (je lui dis que j'ai 19 ans et demi pour faire plus homme mais en fait je n'en ai que 17 et suis très très gamin dans ma tête). Il me demande aussi si l'on m'a déjà fait des propositions ? Si je n'ai pas peur ? Quelle serait ma réaction si un mec me faisait des avances, etc. J'ai beau être naïf, je comprends très bien ou il veut en venir et j'élude toutes ses questions, l'essentiel pour moi est de faire le plus de km possible...
Il demeure à Périgueux, mais doit se rendre le lendemain matin à Angoulême pour son travail. Il est 21 heures et il me propose de m'héberger pour la nuit et de reprendre la route avec lui demain. J'hésite, mais j'ai faim, sommeil et envie d'un bain, alors finalement j'accepte. Il habite un vieil immeuble cossu. Chez lui c'est luxueux, tentures, meubles d'époque, laquelle je ne sais pas, mais ce n'est pas grave !
Il me propose d'aller me changer et me doucher pendant qu'il prépare un petit dîner... Fin prêt, je me rends au salon où il me tend une coupe de champagne. Mes doigts tremblent un peu, je suis impressionné. Durant le dîner, il parle de tout, sport, vacances, etc... et me sert trop à boire ! Je me sens vite étourdi car peu habitué à l'alcool (ça a changé) et très fatigué (ça n'a pas changé). Bref il me propose sa chambre, lui dormira au salon et c'est ainsi que je me retrouve dans un grand lit douillet et parfumé rien que pour moi... Et je m'endors vite....
Durant la nuit un bruit de porte ou un craquement de parquet me réveille, j'ouvre un oeil, et j'aperçois plutôt devine sa silhouette qui le plus délicatement possible vient se glisser dans le lit à côté de moi. Il est entièrement nu et son parfum m'enivre... bref, je n'ose pas bouger et fais semblant de dormir mais mon coeur bat à tout rompre. Je suis couché sur le dos un simple drap recouvre mes jambes et mon bassin. Je sens toutefois mon sexe se durcir imperceptiblement et je me mets à bander comme on bande à 17 ans, si tu t'en souviens.
Le temps s'est arrêté, mon coeur va exploser, mon sexe est survolté et j'ai peur. Je sens ensuite sa jambe se coller contre la mienne et ce contact m'électrise. Il se tourne alors doucement vers moi et me dit "Tu dors bébé ?". Je sens son souffle sur mon cou et sa main se pose sur ma poitrine qu'il caresse délicatement. Il s'aperçoit que mon coeur bat la chamade et il se met à rire "mon pauvre bébé, il est tout craintif" me dit-il en se tournant vers moi. Je sens son sexe en érection contre ma cuisse autour de laquelle il enroule ses jambes. Il donne des petits coups de reins et je sens bien sa pine gonflée contre ma jambe. En même temps sa main part à la découverte de mon corps, ma poitrine puis mon nombril puis mon ventre puis elle soulève le drap "regardez le petit cochon comme il bande et sa pine est toute mouillée... Vilain bébé, il est tout excité", puis il s'intéresse à mes couilles tandis que je sens un doigt me tripoter l'anus.
Je fonds, mais j'ai peur, d'un bond, je saute du lit et vais m'enfermer dans la salle de bains. J'essaie de pisser et ça me fait débander... Je reste là un quart d'heure, 20 minutes, je ne sais pas puis je l'entends frapper à la porte "Marc, ne sois stupide va te coucher, je te fous la paix demain on part à 8 heures."
Sur la pointe des pieds je regagne le lit plein de son odeur. Je n'arrive pas à m'endormir, tous mes sens sont en éveil. Je perçois alors comme un râle provenant du salon où il est couché. J'entrouvre délicatement la porte de ma chambre et je comprends qu'il est en train de se branler sans ménagement. Ces bruits de halètement m'excitent au plus au point et je ne suis pas longtemps sans me toucher moi aussi. Quand je l'entends jouir, j'éjacule moi aussi de grosses giclées de sperme laiteux sur la moquette...
Le lendemain matin il me raccompagne sur la nationale, mais pas à Angoulême... Monsieur fait la tête, moi je me sens piteux, mais je n'ai que 17 ans et j'ai bien eu raison d'agir ainsi... Il me jette comme un vieux Kleenex sur le bord de la route...
Ce mec est un con...

Cette histoire t'a excité ? Rejoins le t'chat Sexe !

Actualité
827 histoires gay sont actuellement disponibles à la lecture !
Accès membre
Inscrivez-vous gratuitement &agreve; l'espace membres et bénéficiez de facilités et d'offres exclusives réservées aux membres !
Bonne nouvelle
Vous avez désormais accès gratuitement à la totalité des histoires.